Librairie Lucioles
13-15 place du Palais
38200 Vienne
Tél : 04 74 85 53 08
Fax : 04 74 85 27 52
Sauvages

Titre en lice - Le prix Lucioles Junior 2019

 

Sauvages

Nathalie Bernard
Thierry Magnier
14.50 €

Réservez ce livre
 

Jonas vient d'avoir 16 ans, ce qui signifie qu'il n'a plus que deux mois à tenir avant de retrouver sa liberté.
 Deux mois, soixante jours, mille quatre cent quarante heures. D'ici là, surtout, ne pas craquer. Continuer à être exactement ce qu'ils lui demandent d'être. Un simple numéro, obéissant, productif et discipliné.
 En un mot, leur faire croire qu'ils sont parvenus à accomplir leur mission : tuer l'Indien dans l'enfant qu'il était en arrivant dans ce lieu de malheur, six années plus tôt.

À travers ce destin, Nathalie Bernard nous parle de ces pensionnats autochtones qui ont existé au Québec jusque dans les années 1990 et qui ont « accueilli » des milliers d'enfants brutalement arrachés à leur culture indienne. Entre roman historique et thriller, l'auteur nous entraîne dans une course effrénée au coeur des immenses forêts québécoises. Une chasse à l'homme qui ne possède que deux issues : la liberté ou la mort.

 

L'avis des lecteurs :

Sybel : J'ai beaucoup aimé ce livre, j'ai trouvé l'histoire captivante dès le début et les personnages sont très attachants. J'ai trouvé ce livre très bien écrit : les passages de description étaient bien faits. Les paysages étaient tellement bien décrits qu'on s'y croyait presque ( d'ailleurs l'auteur personnifie la forêt lors de certains chapitres). Les passages violents par contre ne l'étaient pas vraiment pour éviter de tomber dans
le gore mais assez pour nous mettre la larme à l'oeil. Il y a assez d'action pour ne pas s'ennuyer mais aussi des moments qui laissent au lecteur le temps de reprendre son souffle. La jeunesse des personnages facilite l'identification ce qui est pour moi un point positif à ce livre. Le fait que ce livre soit inspiré de faits réels le rend d'autant plus triste et émouvant.


Antoine : J'ai trouvé l'histoire intéressante. Cependant le style d'écriture ne me plaît pas, il est surtout constitué de dialogues et sa courte durée de lecture le rend moins attractif. Au début du roman, il se trouve le décompte des jours avant la libération du héros, j'aurais aimé que l'écrivaine continue ce décompte tout le long car j'apprécie les romans écrits tels des carnets.