Bad

  • Le 12 juin 1999, dans la portion d'Indianapolis du circuit des 24 Heures du Mans, la Mercedes CLR n°5 lancée à plus de 300 km/h perd l'appui et commence à décoller, tel un avion, puis tourne trois fois en l'air avant de s'écraser sur les arbres en bord de piste. C'est l'un des accidents les plus célèbres et les plus spectaculaires de la course automobile moderne. Personne ne croit une seconde que le pilote est en vie. Les pace-cars et le personnel de sécurité accourent à son secours. Et pourtant, à la stupeur générale, Peter Dumbreck s'en sortira indemne.

    L'édition 1999, marquée par cet accident spectaculaire, restera aussi comme la course ayant vu s'affronter tous les plus grands constructeurs une dernière fois avant la fin du siècle.

  • Aujourd'hui, il ne s'agit plus de faire la guerre a` une loi mais aux patrons. Malgre´ les ge´ne´rations qu'il a forme´es aux masques de plonge´e et au caillassage, le mouvement contre la loi Travail laisse devant lui un boulevard aux attaques capitalistes.
    Apre`s la petite guerre de mouvement dans la rue, c'est au tour de la guerre de position.
    Une guerre de position dans laquelle on ne pourra pas se laisser enfermer.
    C'est a`nous d'imaginer la suite, le champ est libre.

  • Chez les Lakotas - une tribu amérindienne du Dakota -, des rituels de guérison sont pratiqués au cours de cérémonies spirituelles fondées sur le chant, les "Lowanpi", durant lesquelles tambours et voix s'entremêlent pour servir de lien au sacré, accéder au monde des esprits et entamer le processus de guérison. A travers un dialogue avec un ami Esprit, Howard Bad Hand - homme médecine lakota et musicien - nous invite à la découverte de cette sagesse chamanique ancestrale. Grâce à un langage métaphorique, nous apprenons l'importance pour ce peuple de la musique, qui est perçue comme le langage de la Création et l'expression de la volonté divine, mais surtout son universalité et la manière dont elle résonne en chacun de nous. Le CD qui accompagne cet ouvrage, composé de 15 chants sacrés pratiqués lors des Lowanpi, vous permettra de vous plonger au coeur de ces pratiques rituelles pour en saisir toute l'essence et la magie.

  • FDC t.1 ; rodéo à Végas

    ,

    Qui n'a pas rêvé un jour de pouvoir se venger de tout et surtout de tous ceux que l'on déteste le plus ? C'est en utilisant ce ressort universel, la loi du talion sans la punition de la société, que fut spécialement créée "La Fondation Du Cercle ". Organisme basé au Canada et mondialement reconnu pour ses actions humanitaires. Sous couvert de cette façade respectable, se cache à sa tête le noyau dur d'un groupe extrémiste parfaitement autonome et échappant à tout contrôle gouvernemental : le " Haut Comité ". la montée en puissance de la pauvreté, un certain pourrissement des pouvoirs en place, une large complaisance en faveur de grands criminels, ont décidé ces sages à faire le ménage pour le bien de l'humanité avec pour objectif unique : la peine capitale. Afin d'armer leurs bras vengeurs, ils désignent des tueurs professionnels comme bourreau : Nouvelles cibles Dimayo et Disksman, personnages clés du monde sulfureux de Las Vegas et des divers trafics connexes.

  • 24 heures du Mans ; coffret Nouv.

    Revivez en BD les grands moments de la plus célèbre des courses d'endurance !
    Réunissant trois albums de la plus mythique des courses automobiles, ce coffret permet de (re)découvrir trois périodes marquantes de l'histoire des 24 Heures du Mans : la domination de la marque Jaguar (1951-1957) par Denis Bernard et Christian Papazoglakis, le duel Ferrari vs Ford (1964-1967) par les mêmes auteurs avec Robert Paquet en renfort et le dernier choc des titans du XXe siècle, rassemblant les plus grands constructeurs de l'ère moderne (1999) par LF Bollée, Bad et toujours Robert Paquet.

  • Avec le frère Guillaume Wac, rapportant les hauts frais de son aïeul Hugues, découvrez l'étonnante épopée des Normands en Italie du Sud.
    Italia Normannorum va vous plonger à l'aube du XIe siècle, au coeur de contrées lointaines en un temps où une poignée de Normands se firent mercenaires. Ces aventuriers surent à merveille tirer parti du chaos ambiant pour se forger un véritable royaume. Seul, dans le scriptorium de son abbaye, à la fin du Xlle siècle, frère Guillaume Wac consigne sur les pages d'un manuscrit l'histoire de ces Normands partis dès le début du Xle siècle pour faire fortune en Italie.
    L'un de ses ancêtres, Hugues Wac, figure au rang de ces intrépides aventuriers. "Cette nuit là, mon aïeul narra comment le comte Drogon et cent autres chevaliers revenant d'un pèlerinage à Jérusalem, furent retenus quelques jours à Salerne pour se rétablir de leur fatigue. Vingt-mille Sarrasins descendirent alors sur les côtes italiennes et allèrent exiger un tribut des citoyens de Salerne. Pendant que les habitants faisaient la collecte de ce tribut, le duc de la cité cherchait une échappatoire et Drogon et ses hommes la lui fournirent.
    Les Normands tombèrent à l'improviste sur les adorateurs d'Apollin qui, après avoir festoyé une bonne partie de la nuit, attendaient confiants leur butin. Les guerriers les forcèrent à se replier vers leurs vaisseaux puis ils revinrent dans la ville chargés de vases d'or et d'argent... " Guillaume raconte également comment le normand Rainolf Drengot devint comte d'Aversa. "Je suis arrivé en ces terres accompagné de mes frères Ansketil, Rodolphe, Gilbert et de notre aîné Osmont.
    Tout a commencé par une vilaine histoire, là-bas en Normandie. L'un des familiers du duc Richard, Guillaume Repostel, avait abusé de l'une de nos soeurs. Mais comme si ce forfait ne lui suffisait pas, il la déshonora en s'en vantant insolemment à la cour de Richard. Osmont ne le supporta pas et à l'occasion d'une chasse organisée en forêt de Lyons, il tua cet infâme sous les yeux du duc. Ce dernier décida de le bannir du duché...
    Par solidarité, notre mesnie décida de le suivre. Nous sommes donc arrivés dans les Pouilles, pauvres et mal vêtus, avec pour toutes richesses nos bras, nos têtes et notre audace. Notre courage au combat a fait de nous des mercenaires réputés." Bien loin de là, dans une petite ferme fortifiée du Cotentin, Tancrède de Hauteville a réuni ses nombreux enfants afin de les informer d'une situation préoccupante.
    "Voilà pourquoi, mes enfants, je vous le dis en vérité, jamais les terres marécageuses de Hauteville ne suffiront à tous vous nourrir" "Père, nous avons, mes frères et moi, entendu raconter maintes histoires sur l'Apulie. Des hérauts du comte Rainolf sont venus jusqu'en notre bourg vanter la richesse de cette contrée... j'en ai parlé à Dreu. Gardez votre domaine pour nos cadets, nous sommes décidés à partir." "Soit, Guillaume ! Vous avez ma bénédiction, que le seigneur vous accompagne dans les épreuves.
    "Guillaume et Dreu de Hauteville quittèrent alors le foyer familial et gagnèrent Rome, sans savoir véritablement à quelle porte frapper. "Bienvenue en Italie, compatriotes ! Il y a encore un an, je servais Drengot et ses frères originaires de Quarrel. Le mieux pour vous est de vous rendre auprès de lui à Aversa. à-bas vous demanderez Hugues. Nous avons accompagné ensemble autrefois le duc Robert à Jérusalem.
    Oui, demandez Hugues Wac de ma part."

empty