Bernard Hubert

  • Le déploiement en France de l'agroécologie est l'une de priorités de la loi d'avenir pour l'agriculture, l'alimentation et la forêt de 2014. Les membres de l'Académie d'Agriculture de France et de nombreux collègues s'appuyant sur les premières réfl exions d'un groupe de travail se sont interrogés sur les conditions et les solutions pour réussir ce déploiement.

    Cet ouvrage est articulé en deux tomes. Le premier dresse un état des lieux du concept de l'agroécologie et de sa situation actuelle dans différentes parties du monde tandis que le second volume s'attachera à définir les perspectives et les changements à promouvoir pour réaliser une transition agroécologique. Après un rapide tour d'horizon sur le développement de l'agroécologie dans d'autres continents, les réflexions et les propositions rassemblées dans cet ouvrage sont fondées sur la contribution des sciences agronomiques, écologiques, économiques et sociales ainsi que sur des analyses et témoignages issus du terrain.

    Elles s'adressent aux enseignants, aux étudiants, aux agents de développement, aux professionnels comme aux décideurs politiques, soucieux de la mise en oeuvre d'une transition agroécologique mieux à même de faire face au changement climatique, à l'érosion de la biodiversité, ainsi qu'aux attentes des consommateurs pour une alimentation saine et diversifiée.

  • Préface de Marion Guillou Le déploiement en France de l'agroécologie est l'une de priorités de la loi d'avenir pour l'agriculture, l'alimentation et la forêt de 2014. Les membres de l'Académie d'Agriculture de France et de nombreux collègues s'appuyant sur les premières réfl exions d'un groupe de travail se sont interrogés sur les conditions et les solutions pour réussir ce déploiement. Cet ouvrage est articulé en deux tomes. Le premier dresse un état des lieux du concept de l'agroécologie et de sa situation actuelle dans différentes parties du monde tandis que le second volume s'attachera à définir les perspectives et les changements à promouvoir pour réaliser une transition agroécologique. Après un rapide tour d'horizon sur le développement de l'agroécologie dans d'autres continents, les réflexions et les propositions rassemblées dans cet ouvrage sont fondées sur la contribution des sciences agronomiques, écologiques, économiques et sociales ainsi que sur des analyses et témoignages issus du terrain. Elles s'adressent aux enseignants, aux étudiants, aux agents de développement, aux professionnels comme aux décideurs politiques, soucieux de la mise en oeuvre d'une transition agroécologique mieux à même de faire face au changement climatique, à l'érosion de la biodiversité, ainsi qu'aux attentes des consommateurs pour une alimentation saine et diversifiée.

  • Deux milliards de personnes dans le monde souffrent aujourd'hui de carences alimentaires graves, dont les trois quarts sont des paysans, et plus de 800 millions d'individus sont encore sous-alimentés.
    Pourtant, l'agriculture mondiale n'a jamais autant produit et la production moyenne suffirait à couvrir les besoins de la planète. Ce contexte, paradoxal et préoccupant, est de plus complexe car les situations de malnutrition ne se superposent plus au simple clivage entre pays riches et pays pauvres. Pour rendre compte du fait alimentaire dans sa dimension globale et dans toute sa complexité, cet ouvrage collectif ouvre la réflexion à divers champs disciplinaires.
    Economistes, sociologues, anthropologues, géographes, nutritionnistes et écologues y décrivent l'alimentation comme un fait structurant des sociétés que les crises alimentaires contribuent à déstabiliser, tant au Sud qu'au Nord. Les textes explorent des voies peu empruntées et rarement rassemblées dans un même ouvrage. La mise en oeuvre d'une véritable politique alimentaire y apparaît comme un des volets indispensables à la cohérence des politiques agricoles et agro-alimentaires, afin de satisfaire les besoins des quelque neuf milliards d'hommes qui pourraient peupler notre planète en 2050.

  • Faisant suite à Regards d objectif, paru il y a plus de dix ans, Doubs Regards offre aux lecteurs passionnés par l Histoire du département du Doubs, une nouvelle vision de la vie locale d une époque. Il a tout particulièrement photographié l'industrie et ses conflits, les occupations rurales et urbaines, les grandes figures politiques mais aussi des vedettes de cinéma, l'actualité sportive, les paysages du Doubs, la vie quotidienne des bisontins et des doubistes connus ou inconnus.

  •  Les relations sociales, dans l´entreprise, ont pendant longtemps été centrées, pour l´essentiel, sur les questions de rémunération et de durée du travail. Elles se sont, peu à peu, étendues aux questions relatives aux conditions de travail, à la prévention des RPS (risques psychosociaux), ou encore, à la dénonciation des discriminations, ceci pour aboutir, finalement, à la notion de « bien-être au travail ».
    Pourtant, pour les auteurs de ce livre, cette notion de bien-être se révèle radicalement insuffisante, dans le contexte économique actuel, pour répondre aux attentes des salariés et fonder la politique sociale de l´entreprise. Il faut, à leurs yeux, aller plus loin et s´inspirer des travaux macro-économiques sur le développement humain afin de les transposer à la problématique de l´entreprise.
    D´où les questions auxquelles ils entendent apporter une réponse :
    FComment définir le développement humain et le mieux-vivre ?
    Comment l´entreprise peut-elle concrètement y contribuer ?
    Comment peut-elle prendre en compte la diversité des attentes qui s´expriment en son sein ?
    Comment mesurer sa performance en ce sens et comment faire des indicateurs de développement humain (IDH) un outil au service d´une politique RH plus efficace ?

  • Au lendemain de l'annonce d'Alain Juppé de sa démission pour rejoindre le Conseil constitutionnel, Sud-Ouest titrait « Juppé et Bordeaux. La fin de l'histoire ». C'est cette histoire d'un quart de siècle, du lien tissé entre le Landais de Paris et la métropole aquitaine, des transformations de la ville qui suscitent l'admiration de celles et ceux qui viennent ou reviennent à Bordeaux, qu'une équipe d'historiens a souhaité écrire. Dirigé par Bernard Lachaise, ce livre aborde l'histoire politique (Bernard Lachaise et Benoît Lasserre) ; les transformations de la ville (Marc Saboya) ; l'évolution économique (Hubert Bonin) ; les changements de la politique culturelle (Françoise Taliano des Garets) ; les rapports avec les religions (Jean-Pierre Moisset) ; le rayonnement international (Matthieu Trouvé). Il ne s'agit pas d'écrire un récit chronologique et événementiel des 24 années d'Alain Juppé au Palais-Rohan mais d'aborder l'histoire sous forme de grandes questions permettant de comprendre l'implantation d'Alain Juppé à Bordeaux, ses objectifs pour la ville, la Communauté urbaine puis la Métropole, ses pratiques et surtout ses résultats. De nombreuses photographies illustrent cet ouvrage pour montrer en images les profondes transformations de Bordeaux en ce début du XXIe siècle.

  • Comment la recherche agronomique peut-elle aider à formuler des problèmes de décision ? Comment concevoir des modèles qui intègrent une représentation du processus de décision, développer des outils en anticipant leurs usages et les changements qu'ils induiront ? Comment articuler une démarche d'intervention avec la production de connaissances scientifiques ? Comment analyser et rendre compte des apprentissages dans des situations d'action collective ? Cet ouvrage illustre à quel point tout processus de décision relève d'une activité de conception. Des études de cas liées aux pratiques agricoles et à la gestion de ressources illustrent le propos. Cet ouvrage s'adresse à tous ceux qui souhaitent approfondir leur réflexion sur les démarches de conception, enrichir leurs méthodes pour construire des outils utilisables et éclairer leurs modes d'implication dans l'action collective.

  • En 1940, au coeur d'une des périodes les plus troubles de l'histoire de france, adrien marquet, maire de bordeaux, se retrouve quelques mois ministre dans le gouvernement de vichy.
    Comment en est-il arrivé là, ce patron d'une grande cité et d'une fédération socialiste puissante, ce député qui fut aussi ministre en 1934 sous le gouvernement doumergue ? issu de la bourgeoisie moyenne bordelaise. marquet est l'un des leaders du socialisme girondin ; à partir de 1933, il anime un parti dissident de la sfio, celui des " néos ", avant de dériver pendant la guerre vers vichy. de bordeaux, il a fait le laboratoire de ses idées, le champ de ses expériences progressistes, dans les domaines politique, social, économique et culturel.
    Il s'en sert comme d'un levier pour tenter de devenir un politique sur la scène parisienne, avec un vaste programme de travaux publics et le rêve de jouer un rôle déterminant. poussant ainsi ses ambitions jusqu'à l'aveuglement face à la collaboration. ce sont ces différentes facettes. parfois contradictoires, que cette " biographie critique " foisonnante présente aujourd'hui. nourrie de découvertes d'archives, elle plonge le lecteur dans l'histoire d'un homme mais aussi dans celle des courants de pensée des années 1920-1940 ; elle replace marquet dans l'histoire de bordeaux, en dressant son bilan de maire.
    Elle brise nombre de tabous sur les événements de 1933-1945 et sur la mémoire construite dès les années 1950 par le monde politique girondin. on voit vivre ainsi le militant, agir le maire et le ministre ; on jauge le caractère. les idées et les ambitions d'un homme qui a voulu infléchir le cours de l'histoire en promouvant un socialisme élargi aux classes moyennes. magnifiquement illustré de documents souvent inédits, accompagné d'un impressionnant inventaire d'archives, ce livre fera date dans l'histoire bordelaise et, au-delà, dans l'histoire politique française.

  • Pour rendre compte du fait alimentaire dans sa dimension globale et dans toute sa complexité, cet ouvrage collectif ouvre la réflexion à divers champs disciplinaires. Economistes, sociologues, anthropologues, géographes, nutritionnistes et écologues y décrivent l'alimentation comme un fait structurant des sociétés que les crises alimentaires contribuent à déstabiliser, tant au Sud qu'au Nord. La mise en oeuvre d'une véritable politique alimentaire y apparaît comme un des volets indispensables à la cohérence des politiques agricoles et agro-alimentaires, afin de satisfaire les besoins des quelque neuf milliards d'hommes qui pourraient peupler notre planète en 2050.

  • NAPPES-MONDES est une formidable aventure artistique qui revendique haut et fort la suprématie de l'échange, de l'écoute et de la compréhension interculturelle. Et si au départ, son projet « ne reposait » que sur de fragiles nappes en papier, bien vite, l'idée et l'envie d'en faire un livre « mémoire » s'est vite imposée à Joëlle Naïm. « La nappe de bistro, ce fragile carré de papier est devenu le support de mon côté entremetteuse nomade, de mon fantasme d'ubiquité, de mes rêves d'échanges, de paix et de création », écrit-elle. Et elle poursuit : dans un bistro parisien, l'artiste algérien peut rencontrer la poétesse de Tel Aviv, l'écrivain né à Cuba présenter son ile à la peintre née en Tunisie, le Palestinien de St Jean d'Acre raconter ses souvenirs douloureux à l'italienne juive qui connaît très bien Ramallah, Gaza . Il lui aura fallu beaucoup d'énergie et une impressionnante ténacité pour que NAPPES-MONDES voit le jour et que ces nappes-témoignages prennent ainsi un nouvel envol, vers le plus grand nombre / vers le plus grand Monde. Denis Fizelier - éditeur Ce qui frappe d'emblée devant l'ensemble, c'est la vivacité des formes et la justesse des associations. Pour les écritures, il faut évidemment prendre le temps de lire avant de remarquer que l'invention poétique est là tout aussi consistante et la pensée rapide ou saisissante. L'imbrication du texte épouse le mouvement de chaque nappe et, souvent, le fortifie... Bernard Noël, extrait de la préface Une nappe de bistrot en papier... Avec ce fragile carré de papier, peu précieux, dont elle n'a pas voulu faire son pré carré, Joëlle Naïm a rêvé «d'inviter le monde à sa table». Hubert Haddad ... un livre « dont la réussite n'est pas seulement esthétique » se réjouit Bernard Noël

empty