Dominique Ziegler

  • Calvin ; un monologue

    Dominique Ziegler

    • Labor et fides
    • 6 Septembre 2017

    On découvre Jean Calvin dans une pièce austère au coeur de la Vieille-Ville de Genève, près du cadavre de son fils Jacques, mort de maladie. S'adressant à son enfant décédé, Calvin se remémore sa vie et trace les grandes lignes de son action intellectuelle, politique et théologique. Indirectement, il s'adresse également à nous, lectrices et lecteurs du XXI e siècle.
    Ce monologue est une plongée dans les méandres intimes du célèbre théologien en même temps qu'une investigation de nos racines communes : car Calvin a marqué le subconscient des Genevois - et plus largement de la civilisation occidentale - d'une manière forte, durable, et souvent méconnue.
    Le texte est accompagné de cinq illustrations originales de Marius Margot qui répondent au texte de Dominique Ziegler.

  • Les aventures de Pounif Lopez

    Dominique Ziegler

    • Pierre philippe
    • 9 Novembre 2016

    Dans un village perdu de la campagne guatémaltèque, un jeune-homme au physique insipide et au prénom incongru, Pounif, rêve d'Hollywood.
    Au fond de sa masure crasseuse, il écrit en secret des scénarios de blockbusters imaginaires, dont il est persuadé qu'ils seront un jour réalisés par les plus grands !
    Flanqué d'une mère atroce et de voisins qu'il méprise, Pounif décide un jour de fuir définitivement cette réalité sordide et de partir aux Etats-Unis pour devenir une sommité hollywoodienne. Peut-être pourrait-il enfin réaliser son fantasme absolu : faire l'amour à l'actrice Sharon Clone et boire des verres avec ses héros Prad Bitt et Brice Willus ?
    Mais entre la mafia des passeurs mexicains, les boulots sinistres et les caprices de stars dégénérées, le rêve américain de Pounif va s'apparenter à une impitoyable course d'obstacles, ce qui n'empêchera jamais notre héros de croire coûte que coûte à son destin.
    Avec « Les aventures de Pounif Lopez », Dominique Ziegler nous propose un voyage à l'humour corrosif sans temps morts, dans un monde cynique et sans pitié !

  • Du sang sur la treille

    Dominique Ziegler

    • Pierre philippe
    • 27 Septembre 2018

    Max Salin, légende du journalisme local, venait de se faire refroidir en plein centre historique de Genève.
    La nouvelle faisait l'effet d'une bombe.
    La rumeur se propageait à la vitesse de l'éclair. Elle remontait la Treille, allait tinter aux oreilles des édiles de l'Hôtel de Ville, redescendait vers les bistrots du Molard, traversait le pont du Mont-Blanc, passait par la gare Cornavin pour ensuite inonder l'ensemble du canton, puis du pays.
    « Comment est-ce possible ? J'étais avec lui, il y a encore 5 minutes. » Christian, jeune journaliste en quête de sujet, n'en croit pas ses oreilles. Une fantastique opportunité s'ouvre à lui, avec en cadeau un indice, laissé quelques minutes plus tôt par la victime.

  • N´dongo revient et autres pièces

    Dominique Ziegler

    • Bernard campiche
    • 21 Janvier 2010

    Le théâtre de Dominique Ziegler est à coup sûr l'heureuse et singulière synthèse d'une interprétation géopolitique du monde et d'une recherche formelle.
    Il dénonce la vacuité d'une époque et notre capacité à la soumission ou au bonheur. Cette collection a pour mission de rendre compte, le mieux possible, de la diversité des écritures théâtrales en Suisse romande. Dominique Ziegler a donc une place légitime dans ce panorama. Auteur et metteur en scène, il parle de sujets graves de la plus ludique des façons. A chaque pièce, l'écriture de ce jeune dramaturge s'enrichit et se complexifie ; il est curieux, culotté et remarquablement documenté.
    Il est inventif, audacieux et toujours plausible. Son théâtre convoque la farce tragi-comique, la satire mordante, la parodie et parfois l'absurde, la comédie et le pamphlet, la provocation et la dénonciation, enfin le rire comme une ultime subversion. Il se réfère aussi au film d'espionnage, au polar, au thriller, à la bande dessinée. Il défend un théâtre populaire qui parle de problèmes sociaux sans compromis.
    Cette écriture procède d'un rire libératoire qui évite toute pédagogie bien-pensante et tout ennui du politiquement correct. L'humour est une arme et le public s'y retrouve, jubile et s'y reconnaît.

  • Une attaque de banque à St Mary Mead... Et le caissier tué... Voilà qui rend Miss Marple perplexe. D'autant qu'elle a assisté au vol et bien reconnu l'un des malfaiteurs. Mais la police n'y croit pas, le principal suspect étant en vacances à l'autre bout du monde. Il est peut-être temps pour Jane Marple de prendre un peu de recul. Et pourquoi pas retourner à Londres et passer quelques jours tranquilles à l'Hôtel Bertram ? A l'Hôtel Bertram est une des plus surprenantes enquête Miss Marple, personnage atypique, sorte de "détective de salon de thé" qui vit à St Mary Mead, village imaginaire de la campagne anglaise.
    Une de ses maximes favorites dit que "la nature humaine est partout la même" .

  • Le cadavre étranglé d'une femme inconnue est découvert au petit matin sur le tapis de la bibliothèque de la demeure du colonel Arthur Bantry et de son épouse Dolly. Celle-ci fait immédiatement appel au bon sens de son amie Jane Marple, pour dénouer un écheveau encore plus compliqué qu'il n'y paraît au premier abord.
    Jane Marple, plus connue sous le nom de Miss Marple, est un personnage de fiction créé par la romancière Agatha Christie.
    Un Cadavre dans la bibliothèque est la seconde aventure de ce personnage atypique, sorte de « détective en fauteuil » (en anglais : armchair detective) qui vit à St Mara Mead, village imaginaire de la campagne anglaise. Une de ses maximes favorites dit que « la nature humaine est partout la même ».

empty