Dong-Hwa Kim

  • La bicyclette rouge t.1 ; Yahwari

    Dong-Hwa Kim

    • Paquet
    • 12 Janvier 2022

    Empruntez les nombeux chemins de campagne à la rencontre des habitants de Yahwari. Vous croiserez sûrement cette bicyclette rouge, celle du facteur, qui circule doucement en harmonie avec la nature.
    Avec la douceur de ses histoires courtes, Kim Dong Hwa est considéré comme l'un des plus talentueux auteurs de manhwa dans le coeur des coréens.

  • Empruntez les nombreux chemins de campagne à la rencontre des habitants de Yahwari. Vous croiserez sûrement cette bicyclette rouge, celle du facteur, qui circule doucement en harmonie avec la nature.Un recueil d'histoie courtes et douces, par le talentueux Kim Dong Hwa, auteur coréen de renommée internationale.

  • Histoire couleur terre t.3

    Dong-Hwa Kim

    • Casterman
    • 7 Mars 2007

    Suite et fin de ce récit subtil, sensible et attachant, centré sur les émois de deux femmes - une mère et sa fille - au fil d'une existence toute simple marqué par les flux et les reflux du sentiment amoureux, dans le décor champêtre de la Corée d'autrefois.
    Devenue adulte, la jeune Ihwa s'apprête à vivre l'un des moments les plus intenses de son existence : son mariage, suivi de sa nuit de noces, moment clé qui, davantage qu'un aboutissement, apparaît comme le début d'une nouvelle aventure.
    Délicatesse des situations, subtilité des sentiments et des émotions : il se dégage une grande impression de sérénité de ce troisième volume. On referme le livre avec un sentiment d'apaisement - sans se départir toutefois un léger pincement au coeur face à la brièveté de la vie. L'omniprésence de la nature et des fleurs tout au long du récit suggère un parallèle avec nos propres existences, qui elles aussi ont l'éclat et la brièveté des plantes.
    Au terme de ces trois tomes, HISTOIRE COULEUR TERRE se révèle pleinement comme une oeuvre engagée : un double hommage aux femmes et à un monde qui a cessé d'exister.

  • Histoire couleur terre t.2

    Dong-Hwa Kim

    • Casterman
    • 23 Octobre 2006

    La petite Ihwa est à présent devenue une belle adolescente presque en âge de se marier.
    Elle va vivre sa première véritable histoire d'amour avec Deok-sam, un jeune homme pauvre, mais sincère et honnête, qui travaille comme valet chez Maître Kim, vieux notable du village. Très épris l'un de l'autre, les deux amoureux sont bien décidés à faire leur vie ensemble. Mais hélas, la jeunesse et la beauté d'Ihwa attisent bien des convoitises, y compris celle de Maître Kim, prêt à débourser une petite fortune pour en faire sa concubine.
    Dans ce passage, on comprend mieux la place occupée par Ihwa et sa mère dans cette société patriarcale dominée par la morale confucianiste. La veuve Namwon est traitée avec le plus grand mépris car c'est une femme de naissance modeste, veuve de surcroît, qui fait commerce d'alcool et de nourriture, occupation jugée «indigne» selon les valeurs de l'époque. Son refus de vendre sa fille unique est donc perçu comme de l'excentricité, voire de la fierté mal placée.

  • Histoire couleur terre t.1

    Dong-Hwa Kim

    • Casterman
    • 17 Octobre 2006

    Un masque de rides recouvre le visage de ma mèrePareil à une toile d'araignéeMails il suffit de soulever le masquePour retrouver sur ses joues le rose de ses seize ans.On devine les histoires entre rires et larmes qui ont jalonné sa vie,Pareilles aux sillons qui creusent les champs.Ce sont les souvenirs de nos mèresDu temps où elles avaient seize ans. Voici le récit de leurs histoires aux couleurs de la terre. Cet extrait d'un court poème que Kim Dong-hwa a placé en ouverture des dix chapitres qui composent Histoire couleur terre délimite bien le territoire de ce récit subtil, sensible et particulièrement attachant : les émois amoureux de deux femmes, une mère et sa fille, au fil d'une existence toute simple marqué par les flux et les reflux du sentiment amoureux. La mère est veuve et exploite un petit restaurant dans un village rural de la Corée profonde. Les deux femmes vivent seules, et doivent souvent affronter les ragots que le qu'en-dira-t-on fait circuler sur le compte de la mère, que son veuvage est censé rendre "disponible". Et de fait, celle-ci se comporte en femme libre. C'est cette liberté sensuelle et complice qu'elle saura partager avec sa fille, en toute simplicité, instituant entre elles une connivence profonde et généreuse.



  • La bicyclette rouge t.3 ; les mères Nouv.

    La bicyclette rouge t.3 ; les mères

    Dong-Hwa Kim

    • Paquet
    • 29 Juin 2022

    « Petites balades dans la Corée campagnarde contemporaine avec le facteur et sa bicyclette rouge. Des périples aussi reposants que contemplatifs: La Bicyclette rouge fait partie de ces séries qui laissent une petite musique persistante dans la mémoire du lecteur, une envie de ne pas quitter trop tôt ce village où tout le monde essaie, sans illusion, de vivre en bonne entente. » François Peneaud, Actua BD

  • Nuits de noces

    Dong-Hwa Kim

    • Casterman
    • 5 Avril 2013

    Dans une Corée rurale aujourd'hui disparue, l'auteur célèbre une certaine douceur de vivre rythmée par la nature. Bunnae, la narratrice, est aussi la jeune mariée de l'histoire. A la manière d'un documentaire sur le folklore coréen, le dessinateur exprime sa nostalgie d'une Corée champêtre et insouciante, mais aussi l'évocation d'un éveil à la sensualité.

  • La mal aimée

    Dong-Hwa Kim

    • Casterman
    • 6 Octobre 2008

    Un enfant au seuil de l'adolescence s'éprend d'une jeune femme bientôt mariée. Deux soeurs s'échangent une recette secrète pour attirer le prince charmant. Une jolie veuve et sa séduisante fille s'abandonnent à l'attirance ressentie pour deux marchands ambulants... Dans le cadre préservé d'une Corée rurale à l'écart du temps, dédiée tout entière aux rythmes lents et profonds de la nature, Kim Dong-Hwa fait s'entrelacer les destinées d'hommes et de femmes ordinaires, tous occupés, quel que soit leur âge, à cette activité extraordinaire : l'expression des émotions et l'épanouissement du sentiment amoureux. Onze récits courts - strictement indépendants les uns des autres, mais tous secrètement reliés par ces figures féminines humanistes et intenses dont Kim Dong-hwa a fait la clé de voûte d'une bonne partie de son oeuvre - composent ce nouveau recueil du maître coréen. Tout en nuances et en subtilité, le dessinateur y déploie une palette narrative et graphique d'une sensibilité frémissante. À fleur de peau, exactement.

  • Mal aimee - essentiel ecritures (la)

    Dong-Hwa Kim

    • Casterman
    • 12 Juin 2012

    Ce nouveau titre de Kim Dong-hwa se compose de onze récits courts, indépendants les uns des autres, tous parfaitement autonomes. Ils ont pour thème récurrent la vie des femmes dans la Corée d'autrefois, dominée par la morale confucianiste. Toutes les histoires se déroulent à peu près au cours de la même période et ont pour cadre ce monde rural que Kim Dong-hwa aime tout particulièrement, déjà mis en scène dans Histoire couleur terre. Le dessinateur y développe plusieurs de ses thèmes de prédilection (l'éveil de la sexualité, l'épanouissement du sentiment amoureux, la célébration de la féminité, le carcan des traditions, etc.), avec l'élégance graphique et la justesse de ton qui l'ont fait remarquer par les publics de langue française.

    Les fidèles de la trilogie Histoire couleur terre retrouveront aussi, au fil des histoires de La mal aimée, quelques-uns des personnages de la trilogie, intentionnellement réutilisés ici par Kim Dong-hwa, avec une malice certaine, à la manière d'un jeu de piste narratif.

  • Chez les Kisaeng, l'équivalent coréen des Geishas, le parfum prime sur le plaisir des yeux. Mais il faut pour cela de l'esprit et de l'instruction ! Chaque geste se fait alors poème et chaque pas devient une danse.

  • Histoire couleur terre t.3 ; coffret

    Dong-Hwa Kim

    • Casterman
    • 15 Novembre 2007


    Dans la Corée rurale et traditionnelle, les émois amoureux d'une mère et de sa fille Iwha au fil d'une existence simple.


  • Les nourritures de l'âme

    Dong-Hwa Kim

    • Casterman
    • 16 Janvier 2008

    La rédaction du magazine coréen«Positive thinking»a sélectionné les trente meilleurs récits que ses lecteurs ont envoyé à l'occasion d'un concours de création littéraire. Pas de thème imposé mais une approche commune : raconter une histoire vraie, exemplaire par sa sensibilité et sa valeur humaine. Kim Dong-hwa a sélectionné et réinterprété la moitié de ces textes.

  • Histoires de Kisaeng t.3 ; saison après saison

    Dong-Hwa Kim

    • Paquet
    • 24 Avril 2010

    Chez les Kisaeng - l'équivalent coréen des Geishas - le parfum prime sur le plaisir des yeux.
    Mais il faut pour cela de l'esprit et de l'instruction! Chaque geste se fait alors poème et chaque pas devient une danse...

  • La bicyclette rouge ; coffret t.1 à t.4

    Dong-Hwa Kim

    • Paquet
    • 15 Octobre 2008

    Suite au succès de la série, une édition limitée en coffret. Réalisé à l'occasion des fêtes de fin d'année 2009, le coffret contient les 4 volumes de la série et une planche de 12 timbres autocollants!

  • «Une succession d'histoires courtes, d'anecdotes où il nous livre poésie et pensées philosophiques entre deux coups de pédale. En filigrane, Kim Dong Hwa aborde des thèmes d'actualité qu'il rend universels comme l'exode rural, la cassure entre la campagne et la ville, l'isolement des personnes âgées. Sans tomber dans le "c'était mieux avant", La Bicyclette rouge rend hommage à un certain art de vivre. Cette oeuvre reposante tout en simplicité est atypique des parutions manga/manwha actuelles, une pause salutaire et enrichissante.» Sabine Soma, Orient-Extrême.net

empty