Elena Pasquinelli

  • Notre cerveau est capable de prouesses. C'est grâce à lui que nous pouvons parler, lire, écrire.
    Il peut compter, il peut imaginer et il peut aussi stocker des heures et des heures d'informations sur tes sujets préférés.
    Et pourtant il peut faire des erreurs ! Il entend et voit des choses qui n'existent pas, se trompe dans ses calculs, impose à ton corps des réflexes mal coordonnés et ne te rappelle que les choses désagréables. Mais pourquoi agit-il ainsi ?
    Au travers de 50 expériences et activités amusantes, répertoriées et expliquées dans ce petit guide du cerveau, partez à l'exploration de l'organe le plus important de notre corps !
    Vous découvrirez alors comment comprendre son cerveau permet de mieux se comprendre...

  • Smartphones, consoles de jeux, tablettes, ordinateurs... : quel est l'impact du numérique sur le cerveau de nos enfants ?
    Comment les écrans affectent-ils leurs capacités de concentration et d'attention ? L'usage d'Internet est-il une aide ou une menace pour leur mémoire ? Améliore-t-il ou entrave-t-il leurs capacités d'apprentissage, à l'école ou ailleurs ? Comment réagir face à l'utilisation simultanée de deux ou trois appareils ? au téléphone posé sur la table où se font les devoirs, ou à côté du lit ? Et pourquoi est-il si difficile de résister à un bon jeu vidéo ou à un texto envoyé tard le soir par un ami ou un camarade de classe ?
    À toutes ces questions de parents inquiets ou désorientés, Elena Pasquinelli, spécialiste de l'apprentissage et des technologies numériques, répond posément et avec clarté, en s'appuyant sur ce que les neurosciences et les sciences cognitives nous permettent de savoir sur les capacités de notre cerveau quand il est confronté quotidiennement aux écrans.
    Tout sur les stratégies à adopter pour favoriser un usage réfléchi des écrans pour nos enfants et... pour nous-mêmes !
     

  • Beaucoup d'histoires circulent sur nos capacités cérébrales : nous n'utiliserions que 10% de notre cerveau ; du point de vue cérébral, tout se jouerait avant 3 ans - ou 4 ou 5 - ; notre cerveau serait au contraire tellement plastique qu'on pourrait apprendre sans souci le swahili à 80 ans ; écouter Mozart permettrait d'augmenter le QI, etc. La plupart sont fausses. mais nous sommes particulièrement enclins à tomber dans le panneau. Parfois c'est sans conséquences, parfois non.
    Ce livre, en prenant comme exemples un certain nombre de ces « neuromythes », explique pourquoi nous en sommes si friands, pourquoi nous avons du mal à faire la part des choses (notre cerveau est certes doté de capacités qui font ce que nous sommes mais ce n'est pas non plus "Super Cerveau".), comment être plus attentifs aux pièges qui entourent la science du cerveau (charlatans, légendes urbaines, techniques suspectes) et pourquoi il est important - et même très important - d'être plus attentifs. À une époque où les neurosciences sont « sexy » et sources de nombreuses convoitises, combattre les neuromythes est en effet nécessaire, et ce d'autant que sont concernés des secteurs sensibles de notre société - comme l'éducation ou la santé.

  • Mieux savoir ce qui se passe dans la tête des enfants quand ils font de la science permet de réfléchir à pourquoi enseigner la science aux enfants, et à comment le faire, dès le plus jeune âge.
    Ce livre tente d'expliquer les difficultés des élèves dans l'apprentissage des sciences et réfléchit à la manière de les dépasser, en favorisant une meilleure compréhension des contenus et de la nature de la science. Il nous informe des découvertes les plus récentes de la recherche en neurosciences sur les différentes stratégies pour enseigner les sciences.
    Ce faisant, l'ouvrage souligne les liens étroits qu'entretiennent science et éducation. Il nous permet ainsi de prendre conscience que, même si nous possédons en nous une capacité naturelle à faire de la science, la science est une conquête : acquérir des connaissances scientifiques et apprendre à faire de la science implique que nous nous donnions les moyens de dépasser nos limites. tout aussi naturelles que notre penchant à connaître le monde. Sans une structure éducative dédiée, la science avancée ne pourrait exister. Science et éducation partagent le même avenir.

  • Faire confiance est un art qui s'apprend.

    Dans cet ouvrage, Elena Pasquinelli et Mathieu Farina nous montrent comment la science, par sa méthode et ses outils, peut nous aider à y parvenir.

    Établir un nouveau contrat de confiance entre la science et la société est devenu un enjeu majeur aujourd'hui. Tel est aussi l'objectif de cet ouvrage.

    Pour l'illustrer, quatre voyages vont vous faire découvrir de l'intérieur le fonctionnement de grands laboratoires scientifiques. Vous déambulerez ainsi dans les couloirs de l'Institut Pasteur et suivrez les étapes et les enjeux de la production des vaccins. Vous irez à la rencontre des experts du GIEC qui rédigent les rapports sur le dérèglement climatique. Vous revivrez les moments de doute et de joie des physiciens du CERN qui percent les secrets de la matière. Vous suivrez, des forêts de montagne au labo de génétique, les écologues qui pistent les loups...

    Le message de ce livre est clair : n'ayez pas peur de la science, car elle est votre alliée précieuse pour savoir quand accorder votre confiance !

  • Mieux comprendre notre monde, éviter de nous précipiter vers des conclusions hâtives ou de rester enfermés dans nos opinions... sont des défis au quotidien. Et ce d'autant plus qu'à notre époque, nous sommes confrontés à une profusion d'informations...
    C'est dans ce contexte que la Fondation La main à la pâte a développé le projet « Esprit scientifique, esprit critique ». Ce projet thématique propose aux élèves et aux enseignants d'affuter leurs outils pour comprendre le monde : en observant bien, en testant juste, en apprenant à soupeser l'information et à s'y appuyer pour argumenter. A cultiver nos capacités de collaboration et d'entraide, également, ainsi que l'imagination nous permettant d'innover.
    Il propose d'accompagner les élèves du Cycle 2 au Cycle 4, dans cet encouragement à penser de façon éclairée, avec l'aide de la science.
    Un ouvrage de référence par un des acteurs majeurs du monde éducatif, sur un sujet indiqué comme « priorité numéro un » par le Ministère de l'Education nationale ces prochaines années.

  • Mieux comprendre notre monde, éviter de nous précipiter vers des conclusions hâtives ou de rester arc-boutés sur nos opinions... sont des défis au quotidien. Et ce le sont d'autant plus qu'à notre époque, nous sommes confrontés à une profusion d'informations... Que faire face à ce déluge de données ? Développer notre esprit critique ! C'est dans ce but que la Fondation La main à la pâte a initié le projet thématique " Esprit scientifique, esprit critique ".
    Il propose aux élèves et aux enseignants d'affuter leurs outils pour se forger un avis le plus juste possible sur notre monde, au quotidien, avec l'aide de la science : en observant bien, en testant juste, en apprenant à soupeser l'information et à s'y appuyer pour argumenter. Mais aussi en cultivant nos capacités de collaboration et d'entraide, ainsi que l'imagination, pour nous permettre d'inventer le futur.
    Après le guide pédagogique centré sur les cycles 2 et 3, paru en août 2017, ce tome 2 s'adresse aux professeurs de collège/cycle 4. Conçu par un professeur de collège, il s'inscrit dans une logique de projets, qui fait la part belle à la transversalité. Un ouvrage de référence par un des acteurs majeurs du monde éducatif, sur un sujet indiqué comme " priorité numéro un " par le Ministère de l'Education nationale ces prochaines années.

  • Dans nos sociétés, le monde numérique est omniprésent. Suscitant de l'intérêt par les perspectives qu'il ouvre en de nombreux domaines (notamment pédagogiques et récréatifs), il est simultanément source d'inquiétude chez les parents, les enseignants et les acteurs de santé.

    La main à la pâte a souhaité se saisir de ce sujet pour :
    · amener l'enfant à découvrir lui-même les particularités, les avantages et les risques des écrans (ordinateur, Internet, télévision, téléphone portable,.) qu'il utilise ou utilisera et qu'il connaît plus ou moins.
    · lui faire prendre conscience, et c'est là l'originalité du projet, de la mise en oeuvre de son cerveau dans cet usage des écrans.
    Sensibilisé aux fonctions cognitives (perception, attention, mémoire, émotion et cognition sociale), dans la vie « réelle » et devant les écrans, l'enfant saisira, grâce à ce module, que le cerveau est passionnant à découvrir, et qu'il lui revient de le préserver et de l'enrichir. Il élaborera également lui-même.
    Des réflexions en matière de santé et de bien être. Il sera enfin à même de mieux utiliser ces outils et d'y trouver un intérêt et un plaisir plus grands.

    En pratique, le module pédagogique se compose de 18 séances pour des élèves de cycle 2 et de cycle 3. Les séances sont présentées en différents parcours proposés au choix de l'enseignant. Elles sont construites autour d'une fonction cognitive à découvrir dans la vie courante et dans le monde des écrans. Les différents paramètres d'un enseignement fondé sur l'investigation sont présents : Questionnement, débat, expérimentation, modélisation, recherche documentaire.

empty