Farina

  • The animal show Nouv.

    Anglais The animal show

    Farina

    Little Gestalten's first board book brings toddlers joy. This is our debut for fans aged 0-3. Showcasing animals big and small, from beloved pets to friendly beasts, The Animal Show helps develop an awareness of the animal kingdom for very young children. Graphic and bold, the illustrations depict various animals going about their daily activities. Intended to support early development, this visual board book introduces monkeys, bears, owls, sloths, and many other creatures, exercising children's comprehension in a way that is simple, fun, and effective. The second collaboration with illustrator Marcos Farina, The Animal Show directs the Little Gestalten product range towards minds that are very new to the world.

  • Dans ce livre, il y a des enfants qui débordent de joie, d'autres qui font une tête vraiment triste. Certains s'amusent fort bien ensemble pendant que d'autres s'ennuient, seuls dans leur coin... Si tous vont au lit le soir, ils ne mangent pas tous la même chose. Et quand certains font pipi debout, d'autres le font assis... En fait, tout nous distingue et tout nous réunit. La preuve : nous sommes tous capables de rêver. Mais aucun de nos rêves ne se ressemble !

  • La famille Watterson n'a vraiment rien d'une famille ordinaire. Chez eux, chaque nouvelle journée réserve son lot de surprises, bonnes ou mauvaises ! Alors quand la dernière sonnerie annonce le début des vacances d'été pour Gumball, Darwin et tous leurs amis, c'est le début de deux longs mois d'aventures riches en catastrophes en tous genres. Nicole avait pourtant tout prévu : transat', siestes et farniente pour tout le monde, loin de leur quotidien rocambolesque à Elmore. Si seulement Richard et les garçons s'étaient levés à temps pour ne pas rater l'avion ! Résultat : bienvenue aux randonnées qui tournent mal, aux accidents de vélo, aux nuits passées à chasser les fantômes ou aux dégâts des eaux qui transforment la maison en véritable piscine ! Gumball et Darwin en viendraient presque à attendre avec impatience la rentrée !

  • Darwin ne rêve que d'une seule chose : monter sur scène pour déclamer du Shakespeare durant le prochain festival de théâtre de l'école ! Mais lorsque Rocky lui raconte qu'un ancien élève serait mort du trac pendant une représentation et hanterait depuis les planches du collège, Darwin est pris de panique. Pour détourner le problème, il participe à l'audition avec son frère, dissimulé sous son costume. Tout semblait se passer comme sur des roulettes, jusqu'au moment où le jeune garçon mentionne accidentellement la-pièce-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom et déchaîne sur l'ensemble de ses camarades la colère du terrible fantôme d'Elmore...

  • Une chose est sûre, la famille Watterson ne laissera pas la violente tempête qui s'abat actuellement sur Elmore gâcher sa journée ! Faute d'électricité, chacun devra trouver un moyen de s'occuper sans TV ni jeux vidéo : Gumball se lancera dans la quête désespérée de son ciré tandis que Richard jouera les fins bricoleurs pour stopper la fuite qui menace de faire s'écrouler le toit de la maison. Au collège, l'inondation menacera la bonne tenue des cours et sèmera un vent de panique aussi bien chez les élèves que chez leurs professeurs. Heureusement, en fin de journée, un bel arc-en-ciel viendra porter une lueur d'espoir, et quelques rêves de richesse, à nos héros préférés... S'ils tiennent jusque-là !

  • Chaque année, la ville d'Elmore a le plaisir d'accueillir la plus grande Fête Médiévale de la région, l'occasion pour tous les habitants - et surtout la famille Watterson - de faire un saut dans le passé pour vivre au rythme des joutes de chevaliers. Parmi les nombreuses attractions proposées, un spectacle de magie retient tout particulièrement l'attention de Darwin et Anaïs. Gumball, lui, qui ne croit absolument pas ces tours de passe-passe, finit par vexer le magicien, qui se venge en les envoyant tout droit au Moyen-Âge. Un sortilège dont ils devront se dégager rapidement, au risque d'en rester prisonniers pour l'éternité !

  • Les Watterson sont une famille comme les autres.

    Enfin presque ! Ils ont beau être gentils et serviables, ce sont de véritable catastrophes ambulantes ! Ils se retrouvent sans arrêt dans des situations incroyables ! Gumball, le fils aîné, est un jeune chat espiègle doté d'un optimisme à toute épreuve. Du haut de ses quatre ans, sa petite soeur Anaïs est un lapin de génie. Malheureusement, personne ne l'écoute puisque ce n'est encore qu'un « bébé ». Darwin, quant à lui, est l'ancien poisson-rouge adopté par la famille depuis qu'il a des bras et des jambes. Il est le meilleur ami de Gumball et l'accompagne dans toutes ses aventures. Avec Papa et Maman, tout ce petit monde vit dans la ville d'Elmore, un endroit un peu bizarre où des limaces poilues conduisent des voitures, des cactus arrosent leur jardin et des ballons attendent le bus scolaire avec leur copain patate.

    Bienvenue dans le monde incroyablement déjanté de Gumball !

  • Cela fait des années que Richard et son fils Darwin souhaitent s'inscrire au plus grand concours de pâtisserie du pays, sans jamais y parvenir. Mais cette fois, rien ne pourra les arrêter ! Seule la visite surprise d'un Gumball du futur vient perturber le cours des événements. Selon lui, si Bobert, le grand champion des précédentes éditions, ne remporte pas la coupe cette fois-ci, l'univers tout entier risque d'en être bouleversé. Anaïs et sa mère Nicole vont donc devoir choisir entre laisser le binôme Watterson réaliser son rêve... ou sauver le monde d'une destruction certaine !

  • C'est bien connu, les tricheurs ne s'en sortent jamais.
    Mais ça, Gumball et Darwin vont l'apprendre à leurs dépens.
    Privés de sortie et de jeux vidéo pour avoir inondé la maison avec leurs pistolets à eau, les deux frérots voient le dernier phénomène à la mode leur passer sous le nez : le super jeu de combat Monster Fight Friends ! Tous leurs copains de classe, en revanche, s'affrontent les uns les autres, font évoluer leurs créatures et obtiennent des scores colossaux. Pour rattraper leur retard, Gumball et Darwin n'ont plus qu'une solution : utiliser un mystérieux code de triche. Ils ne s'attendaient à voir l'un des monstres quitter le jeu pour déchaîner toute sa colère dans les rues d'Elmore !

  • Faire confiance est un art qui s'apprend.

    Dans cet ouvrage, Elena Pasquinelli et Mathieu Farina nous montrent comment la science, par sa méthode et ses outils, peut nous aider à y parvenir.

    Établir un nouveau contrat de confiance entre la science et la société est devenu un enjeu majeur aujourd'hui. Tel est aussi l'objectif de cet ouvrage.

    Pour l'illustrer, quatre voyages vont vous faire découvrir de l'intérieur le fonctionnement de grands laboratoires scientifiques. Vous déambulerez ainsi dans les couloirs de l'Institut Pasteur et suivrez les étapes et les enjeux de la production des vaccins. Vous irez à la rencontre des experts du GIEC qui rédigent les rapports sur le dérèglement climatique. Vous revivrez les moments de doute et de joie des physiciens du CERN qui percent les secrets de la matière. Vous suivrez, des forêts de montagne au labo de génétique, les écologues qui pistent les loups...

    Le message de ce livre est clair : n'ayez pas peur de la science, car elle est votre alliée précieuse pour savoir quand accorder votre confiance !

  • Tout le monde ressent la même chose. Nos aspirations, nos rêves et nos sentiments sont personnels, mais aussi communs à un très grand nombre. Sous la conduite d'un chat tourneur de page, Me and You and Everybody else traite un sujet d'adultes d'une manière encourageant l'empathie et l'introspection. En décrivant divers états associés au sommeil, au rêve, au jeu, au rire ou à l'ennui, cet ouvrage fait tomber les barrières et gomme les différences culturelles. À mesure que l'on tourne les pages, le message se renforce : quels que soient l'aspect et l'origine de chacun, il est toujours possible de tisser des liens entre les hommes.

  • L'avenir n'est plus ce qu'il était est publié aux États-Unis le 28 avril 1966. Deux jours plus tard, son auteur, Richard Farina, meurt dans un accident de moto. C'est son unique roman, devenu depuis un classique, un livre culte. Il met en scène Gnossos Pappadopoulis, héros déjanté et génial, errant sur un campus universitaire où gronde la révolte ; nous sommes en 1958. Pappadopoulis est assoiffé de tout : mescaline, alcool, filles, art et sciences, prière et vérité. Il est en même temps fasciné par la mort, qu'il taquine tous les jours et qu'il ira chercher jusqu'à Cuba, sous couvert d'expédition révolutionnaire. Accidenté, rugueux, truffé d'images tour à tour grotesques et sublimes, L'avenir n'est plus ce qu'il était est un bijou noir aux accents fortement autobiographiques. Et derrière l'énergie créatrice et suicidaire du héros se dessine un magnifique portrait corrosif et drôle : celui de l'esprit, de la folie et de la liberté des sixties.

  • La « Caravane des contes » cette fois-ci se rend au royaume des singes.
    Afrique, Asie, Amérique du Sud sont les territoires naturels des singes, dans la nature ou dans les contes. C'est donc au Burkina Faso, en Kabylie, à Bornéo ou encore en Amazonie, où la nuit et les singes vinrent au monde en même temps, que nous convie la « Caravane des contes » pour des aventures à la fois exotiques, mouvementées et pleines de sagesse. Mais ce voyage en compagnie de nos plus proches cousins nous réserve quelques surprenantes haltes européennes, en Normandie, où une jeune bergère intrépide sauva son prince à la face de singe des griffes d'une reine sans coeur, en Bulgarie, en Belgique et en Allemagne, où nous ferons connaissance avec la mystérieuse et facétieuse Queue-de-Singe. Ces contes dénichés aux quatre coins du monde sont traduits pour la première fois en français.

  • La « Caravane des contes » fait la part belle aux animaux. Merveilleuses, tendres, drôles ou mélancoliques, les histoires que nous disent les animaux de ce nouveau volume nous emportent jusquau détroit de Behring, où le corbeau nous narre son histoire damour avec loie sauvage, et au Japon, où prennent vie les chats dencre noire dessinés sur les paravents blancs dun temple. De passage en Chine, nous faisons connaissance avec le lézard qui offrit une larme de lumière à son amie de toujours. En Sibérie, nous rencontrons le lièvre intrépide qui risqua sa vie pour sauver le soleil ; en Amérique du Nord, le cheval au poil terne qui donna naissance aux plus beaux chevaux du monde ; et, au Mexique, le puma qui gratifia le colibri de son plumage iridescent. Ces contes dénichés aux quatre coins du monde sont traduits pour la première fois en français.

  • Combien y a-t-il de manières de dire « bonjour » ? Une infinité, probablement. Et sans doute autant de manières de l'écrire.
    En MAJUSCULES, et avec un point d'exclamation ! Ou un point d'interrogation ? En tout petit, un mot en noir au milieu d'une page blanche; peut-être avec une simple forme ou une image. Commencer à s'intéresser au design graphique, c'est commencer à observer et comprendre le monde qui nous entoure. Et prendre conscience de la multitude de signes qui façonnent notre quotidien et le chargent de sens : que ce soit un panneau stop, un emballage de corn-flakes, le titrage aguicheur d'une couverture de magazine, la typographie plus discrète d'une page de roman, ou encore le générique d'un film de sciencefiction.
    C'est en pensant à ce fourmillement que nous avons imaginé ce Livret d'initiation au graphisme comme une collection de balises, de points de repère ; des outils à découvrir et à s'approprier en jouant, de manière simple et intuitive, seul ou à plusieurs, que l'on soit petit ou grand. Les quatre séquences de ce livret - typographie, affiche, signes, identités -, sont autant d'invitations à la promenade et à l'exploration : laissez votre oeil et votre main tracer le chemin à tour de rôle !

  • Cet ouvrage réunit 2 recueils. Le premier, Notes pour un Fantôme, est une tentative de biographie d'un fantôme. Gageure, comment fixer par l'écriture un être évanescent par excellence ? L'humour du propos n'en enlève pas la gravité, car on sent bien que ce fantôme est notre frère. Impression soulignée par le second recueil, Hétéroclites, dont le titre induit l'idée d'une sorte de bric-à-brac, mais sous le fouillis apparent, ponctué de références culturelles multiples, on découvre la fréquente occurrence du terme « traces » et la vanité de croire en leur pérennité. L'être humain pèse-t-il plus qu'un fantôme ? La notion d'enracinement, en effet, est étrangère à Raymond Farina, il croit en l'idée de pollinisation culturelle univer- selle. Poète, philosophe, il a parcouru et « butiné » le monde mais son enfance pauvre dans l'Algérie coloniale l'a marqué à jamais et il se présente modestement comme « une sorte de gardien de chèvres qui aurait lu Shakespeare ».

  • Mieux comprendre notre monde, éviter de nous précipiter vers des conclusions hâtives ou de rester enfermés dans nos opinions... sont des défis au quotidien. Et ce d'autant plus qu'à notre époque, nous sommes confrontés à une profusion d'informations...
    C'est dans ce contexte que la Fondation La main à la pâte a développé le projet « Esprit scientifique, esprit critique ». Ce projet thématique propose aux élèves et aux enseignants d'affuter leurs outils pour comprendre le monde : en observant bien, en testant juste, en apprenant à soupeser l'information et à s'y appuyer pour argumenter. A cultiver nos capacités de collaboration et d'entraide, également, ainsi que l'imagination nous permettant d'innover.
    Il propose d'accompagner les élèves du Cycle 2 au Cycle 4, dans cet encouragement à penser de façon éclairée, avec l'aide de la science.
    Un ouvrage de référence par un des acteurs majeurs du monde éducatif, sur un sujet indiqué comme « priorité numéro un » par le Ministère de l'Education nationale ces prochaines années.

  • Mieux comprendre notre monde, éviter de nous précipiter vers des conclusions hâtives ou de rester arc-boutés sur nos opinions... sont des défis au quotidien. Et ce le sont d'autant plus qu'à notre époque, nous sommes confrontés à une profusion d'informations... Que faire face à ce déluge de données ? Développer notre esprit critique ! C'est dans ce but que la Fondation La main à la pâte a initié le projet thématique " Esprit scientifique, esprit critique ".
    Il propose aux élèves et aux enseignants d'affuter leurs outils pour se forger un avis le plus juste possible sur notre monde, au quotidien, avec l'aide de la science : en observant bien, en testant juste, en apprenant à soupeser l'information et à s'y appuyer pour argumenter. Mais aussi en cultivant nos capacités de collaboration et d'entraide, ainsi que l'imagination, pour nous permettre d'inventer le futur.
    Après le guide pédagogique centré sur les cycles 2 et 3, paru en août 2017, ce tome 2 s'adresse aux professeurs de collège/cycle 4. Conçu par un professeur de collège, il s'inscrit dans une logique de projets, qui fait la part belle à la transversalité. Un ouvrage de référence par un des acteurs majeurs du monde éducatif, sur un sujet indiqué comme " priorité numéro un " par le Ministère de l'Education nationale ces prochaines années.

  • La surprise

    ,

    • Dadoclem
    • 28 Octobre 2014

    Que souhaiter encore lorsque la vie nous a tout donné ? Famille, richesse, pouvoir... Rien ne manque à l'appel. Et pourtant, un richissime homme d'affaires va découvrir que la vie lui réserve encore une surprise : la révélation d'un fantastique pouvoir qui change totalement le cours de sa vie. Est-ce un don hors du commun ? Une potion magique, une force surnaturelle ? Ce pouvoir est bien plus que cela... Et il est à la portée de tous, quelque part dans les pages de ce livre. Librement inspiré d'un épisode savoureux de la vie d'Esope, le pèrede toutes les fables.

  • Stendhal a su exprimer ce que nombre de voyageurs ressentent en entrant dans Florence, tombant amoureux comme lui d'une beauté singulière, qui tient à la nature dans laquelle elle plonge - un ciel d'un bleu intense, des collines qui délimitent l'horizon de tous côtés, où se mélangent le vert sombre des cyprès et le vert argenté des oliviers - qui tient à la magnificence des édifices, aux pierres robustes de ces maisons-tours médiévales, pointant ici et là au-dessus des toits, aux rondeurs des multiples dômes, à la douceur des marbres des façades. "J'étais déjà dans une sorte d'extase, par l'idée d'être à Florence, et le voisinnage des grands hommes dont je venais de voir les tombeaux. Absorbé dans la contemplation de la beauté sublime, je la voyais de près, je la touchais pour ainsi dire. J'étais arrivé à ce point d'émotion où se rencontrent les sensations célestes données par les beaux-arts et les sentiments passionnés. En sortant de Santa Croce, j'avais un battement de coeur, ce qu'on appelle des nerfs, à Berlin; la vie était épuisée chez moi ;je marchais avec la crainte de tomber. Je me suis assis sur l'un des bancs de la place de Santa Croce ; j'ai relu avec délices ces vers de Foscolo, que j'avais dans mon portefeuille ; je n'en voyais point les défauts : j'avais besoin de la voix d'un ami partageant mon émotion : [...] Io quando il monumento Vidi [...]"

  • Dans ce manuel convergent une profonde révision du passé et du présent de la psychologie et une ébauche des développements à venir. De sorte que l'on révise les antécédents, la naissance, le développement et l'état actuel de la discipline, examinant de nouveau les paradigmes, les cadres théoriques et les modalités de recherche les plus remarquables. Voici une révision historiographique de la psychologie sociale qui apparaît ici dans sa diversité.

  • "SADE reste le loup du coin du bois littéraire, où se promènent de conserve les gens de goût et de raison. Issu du siècle des Lumières, le tendre marquis s'adresse pourtant aux femmes, dévoilant le grotesque du pouvoir masculin. Marie-Paule Farina ose, avec une grande érudition, comprendre et défendre le "rire de Sade", proche de celui de Rabelais. - Son interprétation joyeuse incite à relire le philosophe pornographe, suggérant aux contemporains une revigorante sadothérapie, égratignant au passage quelques commentateurs érudits, qui, au contraire du subtil Flaubert, n'imaginaient pas rire avec SADE."

empty