Jean-Pierre Cabestan

  • Demain la Chine : guerre ou paix ?

    Jean-Pierre Cabestan

    • Gallimard
    • 2 Septembre 2021

    Développement économique vertigineux, montée en puissance impressionnante, modernisation militaire sans précédent, passions nationalistes souvent incandescentes, confrontation de plus en plus intense avec les États-Unis, tous ces ingrédients connus semblent conduire immanquablement la Chine à la guerre.Les causes immédiates d'un conflit armé ne manquent pas:les prétentions de Pékin en mer de Chine du Sud, le conflit territorial sinojaponais autour des Senkaku (Diaoyu) et surtout la volonté farouche de Xi Jinping de réunifier Taiwan à la République populaire constituent les principaux barils de poudre qui peuvent à tout moment exploser. De fait, les prédictions d'un affrontement militaire dans le détroit de Formose d'où la Chine sortirait vainqueur se multiplient.Pour l'heure, ce que l'on observe avant tout est une utilisation de plus en plus fréquente par le gouvernement chinois de ce qu'on appelle les «zones grises» entre la paix et la guerre. Cette stratégie s'est étendue, en 2020, à la longue frontière sino-indienne. Ce nouveau modus operandi permet aussi à l'Armée populaire de libération (APL) et aux autres agences de sécurité chinoises d'améliorer leur capacité de projection de forces et leur préparation au combat. Mais les enjeux d'une guerre ouverte, et pas uniquement avec les États-Unis, restent énormes, incitant l'APL à d'abord envisager des «opérations extérieures» plus limitées et moins dangereuses.Pour ces raisons, bien que nul ne puisse contrôler les passions humaines, et sans pour autant exclure l'irruption de crises militaires, la Chine et les États-Unis s'orientent plus vers une guerre froide d'un nouveau type que vers une guerre chaude qui pourrait rapidement se nucléariser.

  • La politique internationale de la Chine : entre intégration et volonté de puissance

    Jean-Pierre Cabestan

    • Presses de sciences po
    • 22 Avril 2022

    Comment la Chine conçoit-elle aujourd'hui ses relations avec le monde ? Cet ouvrage propose un panorama complet et actualisé de l'évolution du discours officiel et des moyens mobilisés par la Chine pour accroître son influence dans les affaires mondiales.
    Deuxième puissance mondiale depuis 2010, la Chine est pétrie d'ambitions. Forte de son économie désormais mondialisée, elle n'entend pas seulement ravir aux États- Unis la première place mais aussi bouleverser l'ordre international établi après 1945. Sa politique étrangère, symbolisée notamment par les nouvelles « routes de la soie », en souligne l'ambition : elle déploie des outils économiques, diplomatiques, militaires et idéologiques pour accroître son influence sur la scène mondiale.

  • Demain la Chine : démocratie ou dictature ?

    Jean-Pierre Cabestan

    • Gallimard
    • 19 Avril 2018

    Jean-Pierre Cabestan, sinologue français qui enseigne à Hong-Kong propose ici une réflexion sur l'évolution politique de la Chine. Il démolit méthodiquement la thèse communément admise selon laquelle le développement économique et l'enrichissement d'une classe moyenne vont finir par entraîner la libéralisation du régime et une évolution plus ou moins douce ou plus ou moins violente vers la démocratie. Il explique, de manière très claire et très forte, les raisons qui rendent infiniment plus probable le maintien d'un monopole autoritaire du Parti communiste, la principale étant le large consensus des élites autour de ce programme.
    Cette thèse à contre-courant, argumentée par un spécialiste de premier ordre, sur une des questions majeures pour l'avenir du monde, devrait normalement retenir l'attention et toucher une large audience.

  • Le système politique chinois

    Jean-Pierre Cabestan

    • Presses de sciences po
    • 27 Mars 2014

    Tentaculaire, opaque, le Parti communiste domine le système politique chinois. Fort de 85 millions de membres et de quelque 10 millions de cadres, il dirige l'État, l'administration, l'Armée, les assemblées populaires ainsi que les entreprises et les établissements publics.
    Beaucoup plus décentralisé et flexible depuis les réformes de 1979, il dispose néanmoins de ressources humaines et économiques considérables qui lui permettent de contrôler la société, de prévenir les conflits sociaux et d'empêcher toute évolution vers la démocratie. Qui lui permettent, en d'autres termes, de mettre en place ce que l'on pourrait appeler un nouvel équilibre autoritaire.
    Ce système que seule une minorité d'activistes conteste ouvertement fournit croissance et stabilité à une population dont la majorité se désintéresse du politique. Toutefois, la corruption de plus en plus visible du pouvoir, la pluralisation de la société, la montée des activités associatives et religieuses sont autant de facteurs d'évolution et d'incertitude.
    L'avenir du système politique chinois n'est pas écrit, et ce livre ne prétend pas le faire. Il cherche plutôt à éclairer le lecteur sur la puissance du système actuel et sur les changements ou les crises qui pourraient survenir.
    La première synthèse sur le système politique chinois et son articulation avec la société depuis vingt ans.

  • La politique internationale de la Chine (2e édition)

    Jean-Pierre Cabestan

    • Presses de sciences po
    • 5 Novembre 2015

    La Chine s'est intégrée à la communauté internationale, en acceptant le plus souvent ses normes. Comment conçoit-elle aujourd'hui ses relations avec le monde extérieur ?
    Entend-elle remettre en question l'ordre politique et économique actuel et défier la suprématie américaine et occidentale ? Le peut-elle ? Quelles sont ses ambitions et sa politique internationale ?
    Cette 2e édition met en lumière l'évolution du discours officiel à partir d'analyses de première main, et des moyens mobilisés par la Chine pour accroitre son influence dans les affaires mondiales.
    Elle montre, dans un premier volet, comment la Chine est progressivement sortie de son isolement, s'est appropriée le langage et les outils de grande puissance et (sous certaines conditions) du multilatéralisme, et analyse les mécanismes de décision en politique étrangère et de sécurité.
    Un deuxième volet examine concrètement les relations de la Chine avec les principaux acteurs mondiaux : États-Unis, Union européenne, mais aussi Japon, Russie et Asie centrale, Inde, pays en développement. donnant ainsi un panorama complet et actualisé de la politique étrangère de la Chine.

  • Le Système politique de Taïwan

    Jean-Pierre Cabestan

    • Que sais-je ?
    • 4 Février 1999

    Taïwan est la première société chinoise qui soit parvenue à mettre en place un système politique démocratique. Le fonctionnement des institutions politiques de la République de Chine est la démonstration vivante de la compatibilité entre le modèle institutionnel inspiré des Lumières et la culture politique confucéenne.

  • Toute guerre entre la Chine et la Taiwan est-elle concevable ? Oui, mais celle-ci serait très coûteuse à la fois pour Taiwan, la Chine et aussi, quoique dans une moindre mesure, pour les États-Unis.
    L'issue d'un tel conflit dépend avant tout des capacités de défense de Taiwan. Face à une Chine populaire dont l'outil militaire est en voie de rapide modernisation, l'Armée taiwanaise connaît aujourd'hui d'importantes transformations. Tandis que l'équilibre bilatéral des forces militaires dans le détroit de Formose penchera irrémédiablement en faveur de Pékin à partir de 2010, l'équation militaire est plus complexe : en partie similaires, les atouts et les vulnérabilités de l'Armée populaire de libération et de l'Armée taiwanaise continueront probablement pendant plus longtemps de s'annuler.
    Mais la sécurité de Taiwan et la survie à long terme de la République de Chine est également tributaire d'autres données. Dans cette équation globale, il faut citer la solidité du soutien stratégique américain, l'attitude des autres acteurs régionaux ou mondiaux en cas de crise ou de guerre dans le détroit de Formose ainsi que la capacité de Taiwan de maintenir un consensus intérieur sur les questions essentielles et de continuer de croire à son avenir en dépit d'une situation de dépendance économique de plus en plus forte à l'égard de la Chine populaire.

  • Chine, le grand prédateur ; un défi pour la planète

    ,

    • Editions de l'aube
    • 19 Août 2021

    Bien que sévèrement touchée par la pandémie de la Covid-19, apparue dans la ville chinoise de Wuhan, la Chine a été la seule grande économie du monde à afficher une croissance insolente en 2020, une performance qu'elle devrait renouveler facilement et même largement dépasser en 2021. À nouveau réuni avec l'arrivée à la Maison-Blanche de Joe Biden, l'Occident s'organise, mais en vain, pour lui barrer la route. La Chine, bientôt la première puissance économique du globe, représente un défi majeur pour les prochaines générations de Terriens, que ce soit en termes de réchauffement climatique, de transition écologique, d'hyper développement économique, d'innovation technologique et de bouleversements politiques engendrés par son modèle de développement qui lui est unique.

  • L'essor de la Chine exerce une forte attraction sur la jeunesse taiwanaise qui est chaque jour plus nombreuse à traverser le détroit. Toutefois, l'identité taiwanaise a continué à se renforcer et l'élite politique reste unifiée sur le principe de souveraineté et son esprit de défense reste vif. Dans ce contexte, l'attitude plus ouverte des jeunes taiwanais pourrait peser sur l'évolution des relations entre la Taiwan et la Chine.

  • La Chine reste en quête de ses frontières alors même qu'elle ambitionne de réussir son " émergence pacifique " sur la scène mondiale.
    Rien n'illustre mieux ce constat que la confrontation encore actuelle entre la Chine et Taiwan. Confrontation non seulement territoriale et militaire, mais aussi politique, idéologique et culturelle. Cet ouvrage décrit le contexte et la dynamique de ce conflit : les évolutions récentes des sociétés et des économies des deux pays ont signé la fin du statu quo avec pour conséquences d'accroître simultanément dangers et opportunités.
    Et dans ce contexte, la paix n'a de chances d'advenir que si elle est réellement voulue et construite tant par Pékin que par Taipei. L'analyse des mutations des sociétés et des stratégies des deux acteurs, ainsi que celle du rôle joué par les États-Unis, le Japon et l'Union européenne, dévoile la sophistication d'une relation conflictuelle et apporte une étude de cas précieuse pour la nouvelle discipline dédiée à c l'étude de la résolution des conflits ".
    C'est enfin un éclairage indispensable sur la façon dont la Chine conçoit aujourd'hui sa place et son rôle dans les affaires du monde.

empty