Maud Bernos

  • «Il s'agit de pister les skippers, d'obtenir un temps avec eux juste à l'arrivée de la course, ou quelques jours plus tard, afin de les photographier alors qu'ils sont encore "dedans", pleins de ce qu'ils viennent de vivre, et que les regards portent encore la lumière, la fatigue, la peur, l'horizon, la solitude, la grâce, la violence.» Maylis de Kerangal.

    Durant trois ans, Maud Bernos a sillonné les ports, immortalisant le visage de 39 marins, hommes et femmes, à leur retour de mer. Des fac-similés de ses carnets de notes donnent un éclairage intime et original sur son travail. Maylis de Kerangal a décidé de participer à ce beau projet en présentant le travail de la photographe en ouverture de l'album. Elle a rencontré Maud au départ du Vendée Globe. Fille et petite-fille de capitaine au long cours, Maylis de Kerangal a passé son enfance au Havre.

empty