Avant-scene Theatre

  • Les jurés se réunissent pour délibérer à l'issue d'un procès dont l'accusé est un adolescent de seize ans inculpé pour parricide.
    Les preuves manquent et il clame son innocence. mais les témoignages sont graves, précis et concordants. s'il est reconnu coupable, le jeune homme sera condamné à mort. onze jurés sur douze votent " coupable ". le huitième juré explique son veto, analyse les témoignages, décortique les contradictions, et peu à peu le doute gagne les onze autres jurés. condamnera-t-on à mort ce garçon ?.

  • Été 1913. Depuis sa libération, Ed Morrell se bat pour que son ami, Jacob Heimer, échappe à la peine de mort. Frappée par ce combat, Charmian, épouse du célèbre écrivain Jack London, invite Ed dans leur vaste propriété, « La Maison du loup ». De cette rencontre naîtra le dernier grand roman de Jack London : Le Vagabond des étoiles. La création de La Maison du loup a eu lieu le 7 juillet 2021 au Théâtre du Chêne-Noir à Avignon dans une mise en scène de Tristan Petitgirard et avec la distribution suivante : Amaury de Crayencour (Jack London), Anne Plantey (Charmian London) et Benoit Solès (Ed Morrell).

  • Julie est une jeune athlète se préparant pour l'épreuve du huit cents mètres pour Jeux olympiques. Entre son père qui encourage le dépassement de soi, sa mère très protectrice et son frère qui souffre d'une anomalie cardiaque, la famille vit au rythme des exploits de l'athlète. Mais cet équilibre est fragile et vacille quand Julie se blesse en demi-finale. Les paroles de grands champions viennent inscrire cette histoire dans celle, universelle, diverse et toujours fascinante, des sportifs de haut niveau. La création de Je ne cours pas, je vole ! a eu lieu le 7 juillet 2021 au Théâtre du Roi-René à Avignon dans une mise en scène de Johanna Boyé et avec la distribution suivante : Laurent Paolini, Vanessa Cailhol, Youna Noiret, Olivier Dote Doevi, Axel Mandron.

  • À Saint-Louis, dans les années 1930, Amanda Wingfield vit dans un petit appartement avec ses enfants Tom et Laura, âgés d'une vingtaine d'années. Hantée par sa jeunesse perdue et aspirant à réparer ses échecs passés, elle échafaude pour sa fille des plans de mariage. Elle organise un dîner où elle convie Jim, un collègue de travail de Tom qu'elle compte lui présenter. Frappée d'un handicap indéfinissable qui la rend inapte à toute vie normale, Laura se croit, un court moment, libérée de son destin par un amour inespéré. Mais l'illusion se dissipe et le poids de cette joie inaccomplie fait basculer leurs existences...

  • Au bord de la faillite, Daniela et Arianna ont dû installer leur atelier de haute couture dans l'ancienne loge de concierge qui leur servait de dépôt. Matteo, le fils d'Arianna, y vit depuis huit ans, reclus dans sa chambre. Il n'en sort que pour donner tant bien que mal un coup de main à l'atelier. Lisa, une jeune couturière, est engagée par les deux soeurs comme prête-nom pour participer à un concours de mode. Malgré les difficultés relationnelles et la maladie qui rattrape cette famille en grande difficulté, son arrivée va permettre aux mots d'être enfin exprimés.

  • Georges Feydeau a fini fou. Interné dans une maison de santé, à Rueil-Malmaison, de 1919 à 1921. Enfermé dans sa folie et dans la chambre 21 de son pavillon, le célèbre auteur se retrouve face à ses démons, ses obsessions, ne pouvant s'empêcher de recréer autour de lui le théâtre qui a fait son destin. Ainsi son entourage à la clinique devient-il acteur d'un véritable vaudeville dont il est, cette fois, le héros. La mécanique s'enclenche « à la manière de », pour un dernier galop endiablé. La création de Feydeau, chambre 21 a eu lieu en 2021 avec la distribution suivante : Philippe Duquesne (Maximilien Fouquart), Caroline Proust (Lucienne, Camille Claudel), Michel Bompoil (le général-docteur Azacassasse, Léon), Anne Loiret (Gabrielle Fouquart), Élise Ghienne (Adelaïde Fouquart), Pierre Berriau (Georges Feydeau).

  • Dans le désert d'Arabie, en pleine Première Guerre mondiale, T. E. Lawrence, jeune et brillant archéologue anglais, se révèle être un précieux atout pour l'armée britannique, qui l'enrôle au sein des services du renseignement. Rapidement promu capitaine, il devient un héros dans son pays, en même temps qu'un frère d'armes pour les tribus arabes. La création de Lawrence a eu lieu le 9 septembre 2019 à l'Espace Carpeaux (Courbevoie) dans une mise en scène d'Eric Bouvron et avec la distribution suivante : Kevin Garnichat, Alexandre Blazy, Matias Chebel, Stefan Godin, Slimane Kacioui, Yoann Parize, Julien Saada, Ludovic Thievon, et les musiciens Julien Gonzales, Raphaël Maillet et Cecilia Meltzer.

  • Dans l'Allemagne des années trente, Casimir et Caroline, un jeune couple, sont venus se divertir à la Fête de la Bière à Munich. Deux jours plus tôt, Casimir a perdu son emploi de chauffeur. Caroline, elle, l'assure de son soutien et de son amour, malgré les événements. Mais à peine arrivés à la Fête, les deux jeunes gens se disputent et, sur un malentendu, se séparent. Dans le tourbillon des attractions et des tentations de la foire, Casimir cherche à retrouver Caroline.

  • L y a Prior et Louis, qui s'aiment, mais que la maladie (le sida) sépare ; un couple, Harper et Joe, troublé par une sexualité incertaine et des croyances religieuses pesantes ; un avocat d'affaires, Roy Cohn, impliqué dans les scandales financiers et politiques du parti de Reagan ; il y a Belize, infirmier miséricordieux, lourd du double handicap d'être Noir et drag-queen... Il y a aussi le fantôme d'Ethel Rosenberg et un ange qui élit Prior comme prophète d'un Occident mal portant, avant de rejoindre ses congénères dans un paradis déserté par Dieu... Tous aiment, souffrent, luttent, désemparés face au grand rêve perdu de l'Amérique.

  • Six musiciens accueillent le public pour un concert de rumba. Tout juste débarqués d'un voyage au Congo, ils manquent de mots pour décrire ce qu'ils y ont vu et ressenti. Entre les morceaux, ils rejouent l'histoire de la colonisation de ce pays, du caprice ubuesque du roi des Belges, Léopold II, à l'assassinat de Patrice Lumumba, figure de proue de l'indépendantisme.

  • Épris d'Oriane de Guermantes et fasciné par le grand monde, le jeune Marcel est introduit dans les salons grâce à son ami le Marquis Robert de Saint-Loup, neveu de la Duchesse. Dans ce milieu où l'on croise aussi bourgeois lettrés et artistes en quête de reconnaissance, les conversations vont bon train autour de l'art, de la littérature et de la politique, animées en particulier par les divergences que provoque l'Affaire Dreyfus. Au milieu de ce tourbillon mondain survient la mort de la Grand-Mère de Marcel. Soudain, celui-ci ouvre les yeux sur les faux-semblants et la vacuité de ces êtres et ses illusions se dissipent.

  • 1916. À 8 ans, Françoise a une révélation : quand elle sera grande, elle sera médecin d'éducation ! Personne ne la prend au sérieux. Surtout pas sa mère, effrayée par cette enfant à` la pensée si libre. Mais Françoise n'est pas seule, son Bon Ange Gardien veille sur elle et la soutient tout au long des épreuves de son enfance. Des épreuves que nous revivons avec eux, en remontant aux origines de la pensée de Françoise Dolto, et au gré de son regard d'enfant, à` la fois naïf et clairvoyant...

  • Pour tenter de guérir leur fils de son asthénie, des parents appellent un "raconteur" à la rescousse. Pour le soigner, ce dernier met en scène des contes, avec la complicité de la famille. Il y a l'histoire du serpent qui se transforme en homme quand la princesse l'embrasse, celle d'un garçon qui se transforme en jolie princesse, et d'une princesse qui préfère garder le crapaud plutôt que de lui rendre son apparence.
    Et puis il y a aussi les contes plus connus de Cendrillon, du Petit Chaperon rouge et des Trois oranges, déformés, mêlés, et dans lesquels les grands méchants ne sont pas forcément ceux que l'on croit... La création du Conte des contes a eu lieu le 27 octobre 2020 au TKM - Théâtre Kléber-Méleau à Renens (Suisse) dans une mise en scène d'Omar Porras et avec la distribution suivante : Simon Bonvin, Jonathan Diggelmann, Philippe Gouin, Angèle Humeau, Jeanne Pasquier, Cyril Romoli, Audrey Saad.

  • Pour protéger leurs intérêts, les Essenbeck, maîtres de la sidérurgie, ne voient d'autre alternative que de s'allier au régime nazi et assassinent leur patriarche, le vieux baron Joachim, que cette idée répugne. D'intrigues en manipulations, de trahisons en meurtres, la désignation du nouveau patron des aciéries génère un véritable rituel de célébration du mal, où la perversion des rapports entre les individus fait écho à la cruauté et à la brutalité du contexte politique. Dans cette lutte pour la survie, contre toute attente, Martin - le fils incestueux de la puissante baronne Sophie - parvient à éliminer tous ses adversaires, devenant un serviteur zélé du régime prêt à régner sur l'empire familial. Pour cela, il accepte de payer le prix fort : la froideur d'une vie où l'amour, la bonté et la beauté ont irrémédiablement disparu.

  • Soudain, l'été dernier, quelque chose s'est rompu. Un poète est mort à l'étranger, loin de chez lui. Et sur sa fin, une rumeur affreuse circule... Pour préserver sa mémoire, sa mère est prête à tout - y compris à faire interner la jeune cousine qui fut la seule à assister au drame. Comment arbitrer le combat sans merci entre les deux femmes ? Qui croire, et comment dénouer les lianes du réel et du désir ?

  • Deux auteurs russes, Ivan et Berlioz, sont abordés par un professeur entouré de ses étranges acolytes - dont un chat qui parle. Ce prénommé Woland leur prédit la mort prochaine de Berlioz par décapitation, ce qui se produit, sur les rails d'un train. Ivan, épouvanté, est interné dans un asile psychiatrique. Il y rencontre « le Maître », auteur d'un roman sur la rencontre entre Ponce Pilate et Yeshoua Ha-Nozri. Le Maître révèle à Ivan que Woland n'est autre que Satan. Pendant ce temps, Marguerite, la maîtresse du Maître, déterminée à le retrouver, scelle un pacte avec le diable.

  • Hamlet apprend par le spectre de son père défunt, roi du Danemark, que ce dernier a été assassiné par son frère, Claudius. Il simule la folie afin de rester au contact de la cour et, pour dénoncer l'assassin monté sur le trône, organise une représentation du meurtre lors du remariage de sa mère, Gertrude, avec ce dernier. Polonius met en garde sa fille Ophélie contre les avances d'Hamlet et espionne une conversation entre les amoureux mais il se fait surprendre et poignarder. Ophélie, de désespoir, se suicide. Hamlet combat en duel Laërte, le frère d'Ophélie ; tous deux sont mortellement blessés mais avant de mourir, Hamlet parvient à tuer Claudius.

  • Cuisine et dépendances : Jacques et Martine, un couple de bourgeois ordinaires, invitent à dîner deux amis perdus de vue depuis dix ans : un écrivain et journaliste à succès et sa femme. Parmi les invités figurent aussi Georges, le copain hébergé, et Fred, le frère de Martine, avec sa copine Marylin. Les personnages se dévoilent petit à petit dans la cuisine où apparaissent leurs névroses respectives...

    Un air de famille : Comme tous les vendredis soirs, les Mesnard se réunissent au Père tranquille. Ce soir-là, on fête l'anniversaire de « Yoyo » la belle-fille. Pendant le repas, la mère, sa fille Betty et ses deux fils Henri et Philippe décident de régler leurs comptes. Les secrets de chacun éclatent au grand jour. Et quand Denis, le garçon de café, décide de s'en mêler, un nouvel ordre familial se dessine.

  • Maîtresse de cérémonie, Arletty passe sa vie en revue, de ses débuts modestes au tourbillon du succès, puis aux troubles années de guerre. Elle nous embarque chez elle à Courbevoie, puis au music-hall, au théâtre, au cinéma. On traverse la Belle Époque, les Années folles et les deux guerres. On rencontre nombre de personnages qui ont compté dans sa vie. Des artistes : Colette, Michel Simon, Michèle Morgan, Jean Gabin, Marcel Carné, Louis Jouvet, Jacques Prévert, Jean Cocteau... mais aussi des politiques : Pétain, De Gaulle, Laval. Et son amour allemand, Hans Jürgen Soehring.

  • Dans une ville reculée du Caucase, le jeune Laï¨evski vient se confier à` son ami, le docteur Saï¨molenko : après avoir séduit une femme mariée, Nadejda, il s'est lassé de cet amour et, accablé de dettes, veut fuir à` Saint-Pétersbourg pour recommencer sa vie. Le jeune couple est d'ailleurs jugé infréquentable par la bonne société. Le scientifique Von Koren, en particulier, ayant foi en la sélection naturelle, considère Laïevski comme le type même d'individu à éliminer pour le progrès de l'espèce humaine.

  • Le docteur Petypon a fait la fête jusqu'au petit matin chez Maxim. Son meilleur ami le découvre endormi à midi sous un canapé, quand de son lit émerge la Môme Crevette, une danseuse du Moulin-Rouge. C'est alors que survient l'oncle de Petypon, le Général. Pour sauver la morale et l'héritage, la Môme doit se faire passer pour la femme du docteur. Celle-ci se pique au jeu, provoquant une cascade de quiproquos, d'imbroglios et de coups de théâtre.

  • En Autriche, à la fin du XIXe siècle, le père d'une jeune fille de la riche bourgeoisie viennoise se trouve confronté à de graves ennuis financiers. En vacances dans les Alpes, celle-ci reçoit une lettre de sa mère lui demandant d'aller prier un homme de leur connaissance, présent dans le même hôtel qu'elle, de prêter trente mille gulden à son père. L'homme accepte à la condition que la jeune fille se montre nue devant` lui. Choquée dans sa pudeur, partagée entre l'amour filial et le désir secret de se montrer, elle va vivre une terrible épreuve qu'elle résoudra par une étrange et spectaculaire décision.

  • Handke nous convie à l'histoire de ses ancêtres, mettant en scène un narrateur que ses parents et grands-parents rejoignent progressivement sur scène, nous donnant à entendre la voix d'un pays meurtri, le Jaunfeld, une enclave slave en Carinthie, dans le sud de l'Autriche. Ils racontent l'histoire de son peuple, héroïques résistants face à l'occupation nazie et à la germanisation et disent le traumatisme de cette terre sans cesse meurtrie, dépouillée de sa langue, le slovène, entraînée dans des guerres qui ne sont pas les siennes. Avec Pierre-Félix Gravière, Gilles Privat, Dominique Reymond, Laurent Stocker, Nada Strancar, Wladimir Yordanoff dans une mise en scène événement d'Alain Françon.

empty