Sciences & Techniques

  • Un peu Faust, un peu Folamour, le chercheur médical suscite l'inquétude en même temps que son pouvoir séduit et fascine.
    Tout, ou presque, lui est déjà ou lui sera demain possible en matière d'intervention sur l'homme, sur les déficiences de ses gènes et de ses organes, sur ses capacités reproductives. Mais quel en sera le prix en termes de préservation des valeurs fondatrices de notre culture et de notre civilisation ? Et qui a le droit de demander des éclaircissements à ce sujet : les malades eux-mêmes ? Les pouvoirs publics ? les spécialistes de la réflexion éthique, regroupés ou non en comités spécialisés ? A ces questions controversées, ce livre apporte une réponse sans ambiguité les citoyens ! Et il a pour principal objectif de les aider à prendre la parole en facilitant leur accès aux domaines de la connaissssance biomédicale qui font aujourd'hui débat.

  • Après La médecine au temps des Pharaons, Bruno Halioua nous fait découvrir un nouveau pan de la pratique médicale dans l'Antiquité : la médecine au temps des Hébreux.
    Au coeur des principales voies de communications de l'Antiquité unissant l'Afrique à l'Asie et l'Asie à la Grèce, les Hébreux ont rassemblé et mobilisé toute une série de connaissances sur le plan médical. Mais entre les mages de Babylone et les sounou de Thèbes, quelle place occupaient les médecins ? Depuis les règles d'hygiène jusqu'aux actes chirurgicaux comme la trépanation, ou encore l'expertise auprès des tribunaux, les compétences du médecin étaient au centre de la vie quotidienne, et celui-ci jouissait d'un prestige considérable. Quelle était sa formation ? À quels types de problèmes de santé était-il confronté, notamment dans les pathologies liées aux différents métiers de l'époque ? Que savait-il de l'anatomie ? C'est grâce à une étude très précise de la Bible et du Talmud, ainsi que des rares textes ayant abordé le sujet, que Bruno Halioua répond à toutes ces questions, dans un essai qui passionnera bien au-delà des cercles médicaux.

empty