Arts et spectacles

  • Suffit-il d'affirmer d'un urinoir que c'est de l'art pour qu'il puisse entrer au musée ? Cette question nous hante depuis que Marcel Duchamp, dans les années 1910, a réussi à faire exposer ses ready-made. Par-delà les polémiques récentes, deux grandes thèses semblent désormais triompher : l'art serait indéfinissable et les critères d'évaluation des oeuvres irrémédiablement subjectifs. Tout dépendrait de la décision de l'artiste et de la réception du public. Qu'en est-il vraiment ? Quelle définition générale, valable par-delà les styles et les préférences individuelles et culturelles, le philosophe peut-il aujourd'hui, courageusement, proposer ? Maître de conférence à l'université de Tours, Alain Séguy-Duclot est également l'auteur de Le Parménide de Platon ou le Jeu des hypothèses.

  • Jean-Paul Viguier nous parle ici, dans ce livre, de sept de ses plus grands chantiers architecturaux.
    Le Muséum d'histoire naturelle de Toulouse, la Médiathèque de Reims, un musée d'archéologie près du pont du Gard, un autre d'art moderne à San Antonio, un immeuble au centre de Budapest ou encore à Nîmes, etc. : quoi de commun entre ces différents projets ? Une même recherche : aller plus haut, être plus léger, plus transparent, utiliser le moins de matière possible pour le plus grand effet, bref être moderne.
    Une même ambition : mettre l'architecture contemporaine à l'épreuve dans un monde à la recherche de nouveaux repères, mais qui les regarde parfois avec crainte ; savoir s'insérer dans un site très chargé historiquement. Cette recherche et cette ambition, ce sont celles qui inspirent depuis toujours Jean-Paul Viguier.

  • - Qu'y a-t-il de commun entre les musiques de tous les temps et de toutes les cultures ? Peut-on repérer des formes sonores identiques ? Existe-t-il des principes d'organisation semblables ?
    - François-Bernard Mâche reprend ici la question des universaux en musique et montre en quoi le jeu musical est un jeu poétique et naturel, qui s'esquisse déjà dans le monde animal. On comprend mieux dès lors que l'homme puisse éprouver des émotions aussi intenses à l'écoute et au maniement des sons.
    - On comprend mieux, aussi, que la musique puisse être une sorte de lieu-test pour la distinction entre nature et culture.

empty