Littérature traduite

  • Être parti pour ne pas revenir. Revenir à Rome, l'antique putain, après trente ans de cavale loin, après avoir cru à la lutte armée et l'avoir vécue un P .38 au poing. Partir pour crever ailleurs mais revenir armé pour retrouver le sang et les mouches sous ce soleil resté familier. Les souvenirs se sont effrités mais la nostalgie n'est jamais déconfite. À cinquante ans, Onno, malgré une condamnation à perpétuité, renoue avec d'anciens compagnons du combat révolutionnaire pour un règlement de compte. Rome ville éternelle pour les touristes, Rome ville piège et ville ultime pour les utopistes vaincus.

  • Le Prince de Sugar Hill, c'est Edward Parkchester, dit Parky, enfant de la
    discrimination positive, avocat de son état. Défenseur attentif d'un seul client, un prince de la mafia, il côtoie et affronte la pègre barbare et les notables pervertis de New York. Un flic devenu alcoolique et braqueur, un chef de quartier violent et sadique, un procureur des États-Unis d'Amérique qui offre ses culottes de soie portées à ses informateurs. Autant de personnages qui plombent l'ambiance déjà crasseuse et qui peuplent ce récit.

empty