Entreprise, économie & droit

  • Les seniors et l'emploi

    Hippolyte D'Albis

    • Presses de sciences po
    • 5 Mai 2022

    Dans les études économiques, l'emploi des seniors est très souvent caractérisé par deux observations statistiques: si le taux d'emploi a baissé jusqu'à la fin des années 1990, il est remonté ensuite.; toutefois, ce taux est plus faible en France que chez ses principaux partenaires.
    Mais les nouvelles générations de travailleurs seniors sont radicalement différentes de celles qui les ont précédées. Elles sont tout d'abord plus féminisées. L'augmentation de l'âge de perception des droits à la retraite est efficace pour maintenir la soutenabilité financière du système mais elle ne peut s'envisager sans un effort de qualification tout au long de la vie, une meilleure insertion des femmes sur le marché du travail et une adaptation des environnements de travail aux souhaits des seniors.

  • L'économie féministe

    Hélène Périvier

    • Presses de sciences po
    • 22 Octobre 2020

    La science économique a été pensée par des hommes, pour être au service d'une société dirigée par des hommes. Elle est aussi la science sociale la moins féminisée : les femmes représentent à peine un quart des économistes. "Je suis une économiste féministe" , affirme Hélène Périvier. En levant le voile sur l'apparente neutralité des concepts et des analyses de cette discipline, elle met au jour les ressorts d'une organisation sociale issue du modèle patriarcal, centrée sur Monsieur Gagnepain, tandis que Madame Aufoyer est devenue Madame Gagnemiettes.
    L'économie féministe, parce qu'elle renouvelle les thèmes et les approches de la discipline, déploie des savoirs et des outils pour atteindre l'égalité des sexes.

  • La feuille de paie et le caddie

    Lionel Fontagné

    • Presses de sciences po
    • 18 Février 2021

    Gain de pouvoir d'achat pour tous, perte de salaire pour certains: le commerce mondial redistribue les cartes sociales. Tout en profitant globalement à l'économie, il pénalise les citoyens français pour qui la baisse des prix à la consommation ne compense pas les effets négatifs sur la feuille de paye. Se profilent ainsi, d'un côté, les gagnants de la mondialisation, plutôt jeunes, éduqués, bien rémunérés et citadins, de l'autre, ceux dont les compétences professionnelles sont difficilement reconvertibles et qui vivent loin des grands bassins d'emploi diversifiés.Lionel Fontagné décrypte ces mécanismes, qui ne mettent pas tant en cause la mondialisation que l'incapacité des politiques publiques à en faire bénéficier les laissés-pour-compte.

  • Reformer les retraites

    Bruno Palier

    • Presses de sciences po
    • 17 Juin 2021

    La réforme des retraites portée par le gouvernement Philippe ne vise pas tant à créer un système universel - tout le monde est déjà couvert par un régime obligatoire depuis 1971 - qu'à en unifier les règles. Mais en quel sens et pour quoi faire ?
    Bruno Palier rappelle qu'il existe plusieurs systèmes de retraite, qu'ils ont une histoire et que le choix d'un modèle est aussi politique : il implique des arbitrages importants en matière de redistribution entre les générations, entre les hommes et les femmes, entre les groupes sociaux. Il donne ainsi à entendre les non-dits de ces arbitrages et à comprendre l'importance des choix de la mise en oeuvre effective d'un régime par points.

  • L'emploi et le territoire

    , ,

    • Presses de sciences po
    • 21 Mai 2021

    Même s'ils sont parfois très proches de régions dynamiques, certains territoires subissent des taux de chômage élevés et ne parviennent pas à moderniser leur appareil productif. Comment expliquer une telle fragmentation spatiale?L'analyse économique montre, d'un côté, que les ménages sont fortement attachés à leur lieu de résidence et peu au fait des opportunités économiques existant ailleurs; de l'autre, que les entreprises peinent à recruter lorsqu'elles investissent dans les zones délaissées. De nombreuses initiatives sont prises par les acteurs publics locaux et nationaux pour tenter de rapprocher travailleurs et emplois. Cependant, qu'il s'agisse de rendre les territoires plus attractifs ou d'aider à la mobilité résidentielle des ménages, force est de constater que ces politiques sont souvent peu efficaces. Et si, face à ce bilan globalement négatif, la solution consistait à agir sur l'offre immobilière?

  • Le salaire minimum et l'emploi

    Jérôme Gautié

    • Presses de sciences po
    • 8 Octobre 2020

    Le salaire minimum est-il forcément l'ennemi de l'emploi? La polémique ne faiblit pas, en particulier en France, sur ce seuil légal dont les premières formes ont été introduites il y a plus d'un siècle pour lutter contre les salaires de misère. Ses mécanismes sont pourtant connus depuis longtemps. Les études menées par les économistes dans les nombreux pays qui le pratiquent montrent que son instauration ou sa hausse peuvent, selon les situations, avoir des effets négatifs, nuls ou positifs sur l'emploi.Les résultats empiriques présentés ici permettent de réfléchir au bon usage du salaire minimum dans nos sociétés postindustrielles marquées par une polarisation croissante entre une classe aisée à fort pouvoir d'achat et une armée de travailleurs à bas salaires.

  • Bien-être au travail, ce qui compte

    Claudia Senik

    • Presses de sciences po
    • 18 Juin 2020

    Synthèse de recherches en sciences sociales et d'enquêtes récentes sur les sources profondes d'un bien-être au travail. Il révèle l'importance des facteurs organisationnels comme l'autonomie, le climat social ou les perspectives de progression, cet essai donne des clés pour (re)penser la gouvernance des entreprises, le degré de verticalité et de rigidité de la structure hiérarchique, le statut des fonctions, l'inclusion sociale et les modes de consultation des salariés, les modalités de différenciation et la transparence des salaires, l'impact des modes de recrutement et de promotion au sein de l'entreprise.

  • CONTESTER ; l'arme du droit

    Liora Israël

    • Presses de sciences po
    • 3 Septembre 2020

    Le recours - dit « L'affaire du siècle » - devant le tribunal administratif de Paris contre l'État de quatre ONG environnementales pour inaction devant le changement climatique, accompagné d'une pétition ayant recueilli plus de 1,6 million de signatures fin 2019 l'illustre : quand il s'agit de faire valoir des droits, le droit est un outil susceptible de convaincre l'opinion et d'enrôler des institutions dans la défense d'une cause.
    Ainsi, si le droit peut être l'outil unilatéral de la domination, il a aussi un rôle protecteur voire offensif dont cet ouvrage expose les tenants, présente les usages et interroge la portée.

  • Parce qu'elle est à la fois chargée de les juger et de les protéger, la justice des mineurs est une des institutions symboles de l'universalisme républicain. Traite-t-elle pour autant tous ces justiciables de la même manière?Arthur Vuattoux a mené l'enquête auprès de deux tribunaux, suivi plusieurs procès, analysé plus de deux cents affaires mettant en cause des adolescents. Verdict: les normes de genre orientent profondément la façon dont les professionnels consultés par les juges et les juges eux-mêmes appréhendent les déviances à cet âge. Autant ils ramènent volontiers celles des garçons aux actes commis et au rôle des pairs, autant ils sont enclins à sexualiser et à médicaliser les comportements des filles.Ce traitement différencié dépasse les questions de genre, il touche aussi la race, l'âge, la classe sociale. Il contribue à produire ou à renforcer, au coeur même de l'institution judiciaire, les discriminations systémiques envers des populations minoritaires.

  • Le développement ; histoire d'une croyance occidentale

    Gilbert Rist

    • Presses de sciences po
    • 10 Janvier 2013

    Le « développement » a servi pendant six décennies à légitimer, au Nord comme au Sud, d innombrables politiques économiques et sociales et fait croire à l avènement du bien-être pour tous. La mondialisation a pris le relais mais, loin de promettre le développement, on se contente désormais de lutter contre la pauvreté en proposant la croissance comme seul recours.
    Nonobstant son échec, le développement survit comme une lueur d espoir collectif, car il repose sur une croyance profondément ancrée dans l imaginaire occidental et le besoin de croire l emporte sur les doutes que l on peut avoir sur l objet de la croyance.
    Remontant le cours de l histoire, ce livre fait le point sur les théories et les stratégies qui, depuis la fin des années 1940, ont prétendu transformer le monde. Gilbert Rist, critique du « développement », s intéresse aujourd hui à celle du paradigme économique dominant afin de mettre en évidence les limites de l hégémonie occidentale. Et s il fallait remettre en cause les catégories économiques et prendre le chemin de la décroissance ?

  • Penser la décroissance ; politiques de l'anthropocène

    Agnès Sinaï

    • Presses de sciences po
    • 26 Avril 2013

    Depuis les débuts de l'époque industrielle, il y a deux cents ans, les activités humaines ont profondément modifié les cycles de la nature, d'où le terme d'Anthropocène pour qualifier la période contemporaine.

    Alors que les stocks de combustible s'épuisent, la dissipation exubérante d'énergie liée aux économies fondées sur la croissance touche à sa fin. Quelles en seront les répercussions politiques, économiques et sociales sur un système fondé sur une soif sans limites de ressources naturelles ?

    Ère d'accélération, l'Anthropocène brille de ses derniers feux. Le XXIe siècle sera celui de la " descente énergétique". Face à cette rupture profonde dans l'histoire des temps, adopter un autre modèle que le productivisme s'impose d'urgence.

  • Dictionnaire d'économie politique ; capitalisme, institutions, pouvoir

    ,

    • Presses de sciences po
    • 6 Septembre 2018

    COMMENT LA SCIENCE POLITIQUE ANALYSE NOS ECONOMIES MONDIALISEES ?
    Selon une thèse aujourd'hui dominante, les cadres qui structuraient nationalement l'activité économique, relativement autonomes et caractérisés par une place importante laissée aux choix politiques, seraient devenus obsolètes dans un monde composé d'économies plus ouvertes et interdépendantes. Dans ce « nouveau monde », chaque économie nationale devrait désormais se plier à une série d'impératifs économiques dépolitisés, tels que « la compétitivité » ou, depuis la crise financière globale, « l'austérité » et la réduction des déficits budgétaires.
    Pourtant, l'économie reste un vaste domaine du monde social que « la » et « le » politique ne cessent d'orienter. Comprendre les formes contemporaines du capitalisme ne peut se faire sans cette lecture portée par les sciences politiques.
    Dressant un panorama unique des connaissances en l'économie politique, ce dictionnaire propose plus de 50 entrées (concepts clés, perspectives analytiques et controverses contemporaines) qui livrent l'état des connaissances scientifiques sur le rapport capitalisme-politique.

  • Philosophie des relations internationales (2e édition)

    ,

    • Presses de sciences po
    • 1 Septembre 2011

    Faut-il fonder une justice distributive mondiale au profit des plus faibles ? Existe-t-il des guerres qui répondent aux critères de la "guerre juste" ? Quelle est la meilleure architecture politique mondiale ? De telles questions ne relèvent pas d'une approche scientifique mais plutôt d'une théorie normative qui prescrit conduites et modèles d'organisation.
    Car, contrairement aux idées préconçues, la philosophie ne se borne pas à un idéal de vie au sein des formes politiques. Elle analyse bel et bien l'essence des relations internationales en répondant à ces interrogations. Lire et interroger ces sources contemporaines et passées, telle est l'ambition de cette anthologie. A travers une sélection de textes commentés et contextualisés, le lecteur découvrira ici les grands penseurs de la philosophie politique au coeur même de leur oeuvre : Dante, Machiavel, Hobbes, Montesquieu et Rousseau aux côtés d'auteurs classiques (Vitoria, Vattel, l'abbé de Saint-Pierre) ou contemporains (Rawls, Habermas, Walzer).
    Des philosophes ayant suscité regain d'intérêt ces dernières années (Leroux, Arendt) ou vifs débats récents (Strauss, Schmitt) sont venus enrichir cette deuxième édition.

  • Le retour des villes européennes (2e édition)

    Patrick Le Galès

    • Presses de sciences po
    • 24 Mars 2011

    Alors que les projecteurs restent braqués sur les très grandes métropoles mondiales, Patrick Le Galès analyse comment, dans les villes européennes, acteurs, groupes et organisations se mobilisent pour concevoir des processus d'intégration, renforcer les sociétés urbaines et organiser des modes de gouvernante au sein desquels les élus et le gouvernement urbain jouent un rôle important. Phénomène original inscrit dans la longue durée, les villes européennes forment un réseau dense d'agglomérations de 200 000 à 2 ou 3 millions d'habitants qui ne cessent de se réinventer. Soumises à des pressions contradictoires - mobilité, tensions sociales, pauvreté, immigration, mondialisation des entreprises, enchevêtrement des pouvoirs et des politiques publiques qui conduisent à la fragmentation -, elles continuent de croître en développant des stratégies collectives. Cette seconde édition enrichie d'une préface inédite vient confirmer la robustesse du modèle des villes européennes, la réalité de leur investissement dans les questions de développement durable et de leur mobilisation politique pour recréer de la cohésion dans des villes .fragmentées; mais aussi, hélas, leur plus grande difficulté, dans un contexte de crise, à financer leurs projets comme à jouer un rôle moteur dans l'invention de sociétés européennes moins nationales. Classique de la recherche urbaine, en France et au niveau international, cet ouvrage a reçu le prix " Stein Rokkan " (ECPR/ISSC) pour la recherche comparée en 2002 et le prix " Bologna II Mondo/ Il Mulino " dans sa version italienne publiée en 2005.

  • économie de l'après croissance

    Agnès Sinaï

    • Presses de sciences po
    • 27 Août 2015
  • Travail et santé

    ,

    • Presses de sciences po
    • 22 Mars 2018

    Arrêts de travail, épisodes de chômage, inactivité temporaire, cessation précoce d'activité... Les maladies et les accidents sont des déterminants des parcours professionnels. Leurs effets sont globalement encore plus forts pour les populations déjà marginalisées sur le marché du travail : les femmes, les personnes peu qualifiées et les seniors, pour qui les problèmes de santé sont la cause principale de la sortie de l'emploi.
    Par ailleurs, l'emploi, dans ses conditions et son intensité, est un facteur explicatif majeur de l'état de santé général des individus.
    Cet ouvrage propose une synthèse des principaux enseignements de la littérature économique française récente sur les relations complexes existant entre problèmes de santé et emploi. Il en tire quelques enseignements sur les dispositifs à mettre en place afin de préserver la santé au travail et de dynamiser le marché du travail. Il plaide ainsi pour des dispositifs de protection ex ante face à des chocs de santé (assurance maladie professionnelle, aménagement des conditions d'emploi et de travail, etc.), mais également pour des mécanismes de compensation intervenant durant la trajectoire professionnelle (indemnités maladie, réparation des accidents du travail et des maladies professionnelles) au côté de la simple couverture de soins.

  • Du papier à la biométrie ; identifier les individus

    ,

    • Presses de sciences po
    • 15 Juin 2006


    la biométrie est présentée aujourd'hui comme la solution technologique la plus appropriée pour faire face aux menace inédites auxquelles l'occident est (ou serait) confronté.
    dans ce contexte, ce livre vient rappeler : l'effort constant de l'etat pour mieux identifier les personnes à des fins policières, administratives et politiques. de l'ancien régime à la france contemporaine, en passant par la troisième république et vichy, l'ouvrage retrace le cheminement mouvementé et les enjeux des processus d'identification. il montre que depuis la période absolutiste, l'etat s'est efforcé de fixer sur papier sa propre population des marginaux jusqu'aux citoyens les mieux intégrés.
    les auteurs font également la lumière sur les pratiques d'encartement de certaines catégories d'individus, dans l'urss stalinienne ou la france des trente glorieuses. on retiendra le cas des étrangers, dont la mise à l'écart administrative contribue à délimiter l'espace national tout autant qu'à prévenir de supposés périls. des initiatives régionalistes au refus britannique d'une mise en, carte des citoyens, les résistances ont été constantes.
    ainsi, la défiance envers l'encartement paraît-elle plus que jamais d'actualité, à l'heure oú la traçabilité des personnes sur internet et la biométrie s'imposent comme des exigences sécuritaires.

  • Revue economique t73-1

    Collectif

    • Presses de sciences po
    • 21 Janvier 2022
  • Revue économique n.73 Nouv.

    Revue économique n.73

    Revue Economique

    • Presses de sciences po
    • 17 Juin 2022

    La Revue Économique, revue de référence en France et sur le plan international, publie des travaux originaux dans tous les domaines de la recherche économique, aussi bien théorique qu'empirique. Revue généraliste ouverte aux apports des autres sciences sociales, elle offre une vision aussi large que possible de toutes les tendances de l'analyse économique.

  • L'union par le droit ; l'invention d'un programme institutionnel pour l'Europe

    Antoine Vauchez

    • Presses de sciences po
    • 28 Février 2013

    Loin des travers d'une histoire héroïque de l'Europe en termes de crises ou de traités refondateurs, l'auteur montre pourquoi et comment le droit s'est imposé comme le levier principal par lequel l'Europe a pu s'affirmer comme nouveau centre de pouvoir.

  • L'espace mondial. La mondialisation est un enchevêtrement de processus complexes dans lequel les individus, inondés d'informations en temps réel, ont du mal à se situer, qu'ils soient gagnants ou perdants. Comprendre ces processus nécessite d'inventer de nouvelles grilles de lecture.
    Acteurs et réseaux. Face à des États trop petits pour un monde trop large, quels rôles reviennent aux régions, niveau intermédiaire mal défini, mal identifié et parfois mal aiméoe Firmes globales, ONG, réseaux religieux, groupes terroristes, mafias : qui sont ces acteurs déployés dans l'espace mondial ? Comment agissent-ilsoe Identités et allégeances. La question des allégeances et des valeurs universellement partagées se pose à nouveau. La perte des repères collectifs et individuels entraîne des recompositions identitaires, parfois brutales, et rend la gestion de la diversité plus compliquée.
    Gouverner et réguler. Plus fluide et plus interdépendant, ce monde est en même temps profondément fracturé. La diffusion de la violence et la globalisation des problèmes environnementaux obligent à réfléchir, au-delà du militaire et du géostratégique, à l'imbrication des facteurs économiques, sociaux et politiques.
    La chine dans la mondialisation : l'émergence économique et politique de cette société en mouvement génère, modifie et amplifie des phénomènes globaux qui, en retour, l'influencent et la transforment. Composé de cartes, de graphiques et de textes inédits, ce cahier spécial Chine aide à décrypter les enjeux des bouleversements en cours.
    Un projet exemplaire : plus qu'un atlas, ce livre est une véritable boîte à outils. Conçu par un cartographe, une géographe et deux politistes, il est le fruit d'un travail d'équipe autour du cours d'Espace mondial, l'un des enseignements phares de Sciences Po. La cartographie et les graphiques s'appuient sur les travaux réalisés par l'Atelier de cartographie de Sciences Po, devenu une référence dans ce domaine.

  • Les immigres et la politique

    Withol De Wenden C.

    • Presses de sciences po
    • 1 Janvier 1988
  • Les forêts tropicales ne se portent pas bien. Cet ouvrage en expose clairement les raisons : mépris des populations locales, mode de développement choisi, comportements prédateurs, conflits armés...

  • Du plombier polonais à la transformation de l'Inde en bureau du monde, la mondialisation des services cristallise les fantasmes. Un ouvrage inédit sur l'internationalisation des services.

empty