L'association

  • Dans ce nouveau Patte de Mouche, on retrouve Tania, Nestor et Ratiba, déjà mis en scène par Alex Baladi dans Histoire de la balafre et L'Irrationnel et un café.
    Tania et Ratiba décident d'aller voir une vieille tireuse de cartes à l'accent genevois indéchiffrable. La magie des cartes opère, mais pas comme elles s'y attendaient...

    Ajouter au panier
    En stock
  • Cosy

    Alex Baladi

    Cinq ans après Baby, Alex Baladi reprend à L'Association sa veine fantasmatique, angoissante et hallucinée. Cosy dresse, en plusieurs chapitres, une fresque muette autour d'un personnage mort vivant. Baladi excelle à mettre en scène fantasmes mor-bides, évocations de l'horreur, dans une pantomime ingénieuse qui n'oublie jamais l'interrogation politique.
    A chaque page, Cosy démontre la virtuosité créatrice de son auteur, qui, d'une façon toujours personnelle, sait renouveler l'art de la bande dessinée sans jamais tomber dans la facilité.

  • Gribouillis

    Alex Baladi

    Avec ce nouveau projet, Alex Baladi creuse encore un cran plus loin l'exploration du langage de la Bande Dessinée, prouvant de nouveau qu'il est bien l'un des Auteurs à en maîtriser le mieux les ressorts et les ressources. Car même en dehors de l'OuBaPo, Baladi se place toujours résolument sur le terrain de l'expérimentation. Gribouillis semble partir d'une gageure : offrir une suite au Patte de mouche abstrait Petit Trait... mais une suite en guise d'explication narrative : nous sommes bien ici dans une fiction. Où comment le petit trait devient l'un des personnages de cette histoire, en compagnie de deux soeurs qui sont témoins d'une sorte de phénomène paranormal, qu'elles tenteront de décrire et de dessiner, et qui s'avèrera ressembler à un... gribouillis.

    Car l'auteur nous prévient d'emblée : nous sommes ici dans un monde à deux dimensions. Et nul mieux que Baladi ne parvient à faire exister et ressentir ce monde à deux dimensions, et à le pousser dans ses retranchements graphiques et narratifs.

  • Pure perte

    Alex Baladi

    Il y a quelques années, Baladi et son ami musicien Brice Catherin ont imaginé le principe des "partitions dessinées" qu'ils ont multiplié en guise de performances dans de nombreux festivals. Le principe : demander à des dessinateurs ne connaissant pas le solfège de dessiner ce qu'ils veulent sur du papier à portées, Brice Catherin et son "Car de thon" improvisant ensuite musicalement en public sur ces partitions. Baladi avait déjà dessiné de nombreuses partitions "courtes".

  • Un oiseau s'introduit par la fenêtre de la chambre d'une souris et lui remet une cassette VHS. Ni une ni deux, le rongeur aux rondes oreilles s'installe devant sa télévision - en réalité un ravissant théâtre miniature - pour visionner le mystérieux film.Les images défilent, découvrant la vie de Joseph, jeune père à tête de renard qui travaille dans l'animation à New York et de son fils Paul. Nous voilà embarqués pour un voyage dans le temps et l'espace, qui nous mènera des deli de Brooklyn aux briques rouges de Roubaix, de la vie à deux dans un étroit appartement new-yorkais au quotidien d'une famille recomposée dans une maison du nord de la France.Chronologique et elliptique, Littoral se déroule comme un film familial dont les images, capturées sur plusieurs années, s'altèrent parfois - cassette VHS oblige. Les épisodes présentés forment un collier de souvenirs sur lesquels Antony Huchette, avec son trait expressif, ses motifs et sa ronde de personnages animaliers, dépose une lasure douce et magique.

empty