• Prévu avant la révélation de "Safari Monseigneur", ce récit de Ruppert et Mulot explore le langage des sourts-muets au sein d'un suspence haletant à base de revolver égaré.

  • Petit trait

    Baladi

    Ajouter au panier
    En stock
  • Voix douce

    Baladi

    Pauvre Benny, livré à lui-même dans un monde où il n'y a plus... que lui ? Alors que Benny émerge d'un étrange sarcophage, il doit faire face à la plus terrible des vérités : il est l'unique survivant, le dernier homme sur Terre. Logique imparable :
    Si Benny est le dernier homme sur terre, il doit bien y avoir une dernière femme...
    Non ? Benny semble prendre la situation pas trop mal, ne se laisse pas abattre et rapidement s'organise, se régale (seul) de mets succulents, et s'enivre (seul) avec les meilleurs crus disponibles. Mais cher Benny, cela vaut-il la peine s'il n'y a personne pour partager tout ça ? L'âme soeur finira-t-elle par montrer le bout de son nez ?
    Plus confus que jamais, mais toujours aussi obsédé, Benny, néanmoins bien patient, alors que les mois et les années s'écoulent, et s'écoulent... Passé, présent, futur, Benny semble bien condamné à répéter les mêmes et inexorables erreurs jusqu'à la chute qui, ici, en rappellera d'autres - tout en ouvrant la porte sur de nouveaux mystères. Les non-aventures de Benny, c'est un peu la comtesse de Ségur explosée au MDMA - non, en fait ça n'a rien à voir.

  • Nuit profonde

    Baladi

    Trois femmes accueillent, durant une longue nuit, quatre hommes en leur somptueuse demeure.
    Après avoir sacrifié à un étrange rituel puis écouté l'histoire du dénommé Dada, elles veulent entendre maintenant d'autres récits de la bouche de leurs invités. L'un deux va leur raconter son histoire, dense et parfois cruelle... Adaptation d'un conte des Mille et une nuits, la série initiée début 2004 avec Nuit tombante suit son cours.

  • Vives voix

    Baladi

    Tombé en catatonie, Benny semble au bout du bout du rouleau. Après des années de bonheur avec l'être aimé, le voilà seul, abandonné. Ô Benny, les signes avantcoureurs étaient là : ces appels qui restent sans réponse, ces absences qui s'allongent.
    Benny en souffre ; pour les amoureux comme pour les chiens, le temps se multiplie par sept. Mais voilà Benny désormais seul, véritable portrait du désespoir amoureux. Un. deux. deux et demi. Impossible de sortir de ce lit ! Et si la solution, pour s'en tirer, c'était la colère ? La même qui gronde dans la rue et qui fait dresser des barrières. Alors, à cause d'un geste dont il ne mesure pas la conséquence (un lancer de brique qui va coûter la vie à sept flics) voilà Benny propulsé icône d'une révolution en cours. La répression est sanglante, tout autant que la révolte, et bientôt ce sont les corps de centaines de Benny Adam qui jonchent le sol. « À partir de là tout est à recommencer, la page est blanche, les cases sont vides. » Sur les 200 pages de Vives Voix, Baladi joue, expérimente et s'amuse, et surtout, dans un tour de passe-passe bluffant, mélange radiographie du désespoir amoureux, commentaire social et réflexion politique. Sacré Benny, sacré Baladi.

  • Tabloïd

    Baladi

    Sans moralisme ni démagogie, Baladi nous propose ici une courte histoire sur l'influence fortuite que peut avoir cette étrange invention de l'homme moderne : la presse people ! Tout commence lorsque l'auteur découvre sur un banc public un exemplaire de « Star People ». La lecture du magazine va d'abord provoquer chez lui une profonde consternation, puis un fou-rire bien naturel, pour enfin aller torturer notre protagoniste au plus profond de son sommeil. C'est alors que vont lui apparaître en rêve les héros de ses lectures dans de bien étranges situations... Un récit onirique et corrosif qui ne risque pas d'avoir un bon article dans « Gala ». Mince.

  • Sadie

    Baladi

    Sadie est l'histoire d'une jeune femme. Depressive, elle subit une succession d'agressions, toutes plus ou moins autodestructrices. Un jour cependant, l'amour ramasse l'épave que fatalement elle devient... On pourrait croire que c'est le début d'un avenir nouveau pour la jeune fille, mais ce serait sans compter sur le caractère particulièrement sombre de Sadie.
    En proposant une histoire muette, Baladi nous entraîne, comme à son habitude, vers les limites confuses qui distinguent la folie de la raison.

  • Mort disco

    Baladi

    Benny, ami de la vie mais ennemi de lui-même, est dans l'embarras. La femme dont il partageait la vie l'a quitté, à moins que ce ne soit le contraire. D'une manière ou d'une autre, cette solitude nouvelle le rend triste. Il broie du noir durant de blanches nuits. Il est capable du pire, pas du meilleur. Après Angle mort, Benny est de retour pour de nouvelles non-aventures érotico-dépressives. Préparez vos mouchoirs.

  • Midi ; la cafetière

    Baladi

    ô lecteur, tu vas enfin apprendre, de la bouche des personnages qui ne s'étaient pas encore exprimés, les mystères de cette histoire.
    Qu'enfin soit ici démêlé l'écheveau des récits imbriqués et des liens secrets. midi est le dernier volet d'une série de quatre, adaptation virtuose d'un conte des mille et une nuits. baladi est l'auteur de nombreux ouvrages publiés par atoz, b. ü. l. b comix, mosquito, delcourt, la cafetière, atrabile, l'association, 6 pieds sous terre, drozophile ou les requins marteaux. maints autres de ses récits sont en outre parus en auto-édition et dans diverses revues, dont bile noire et lapin.

  • Angle mort

    Baladi

    Benny, petit bonhomme gauche à la silhouette suggestive, erre dans la ville en se demandant de quoi se sustenter. Mais c'est bien l a recherche de l'être aimé qui occupe ses pensées... Empli d'amour jusqu'à en déborder, Benny souhaiterait tellement trouver l'âme soeur. Cette quête sentimentale l'a mènera à faire de bien étranges rencontres et le plongera dans des situations parfois extrêmes... Mais l'amour n'est bien évidemment pas toujours là où on le croit...
    C'est un Baladi plus libre que jamais que l'on retrouve ici, dans un récit surprenant qui ne part dans tous les sens que pour mieux retomber sur ses pattes. Une oeuvre phare dans une bibliographie pour le moi ns fournie.

  • On a commis le crime parfait, impossible de trouver le cadavre !
    D'ailleurs le corps continue à boire, manger et dormir, et à errer dans les rues de Berlin, la nuit. Donc pas de cadavre, un corps qui bouge, et pour-tant quelque chose est bien mort. Quant à l'enquête, c'est à l'avenir qu'elle s'intéresse, bien plus qu'au passé.
    Revenons néanmoins un peu arrière, à la base du projet : Baladi décide, début 2013, d'envoyer pendant un an et chaque semaine une carte postale à son éditeur (Atrabile, donc), mélangeant ainsi « mail art » et bande dessinée. Derrière cette contrainte formelle se cache une envie de raconter qui se trouvera portée et bouleversée par le quotidien direct de l'auteur (séparation, rencontres impromptues) ainsi que par des événements qui le toucheront moins directement mais tout aussi fortement (guerre en Syrie, Palestine). Dans une bibliographie peu banale souvent faite d'expérimentation et de recherche, Autoportrait fait néanmoins office « d'ovni » ; la lecture de cette "cartographie" d'un certain désespoir reste pourtant passionnante, aussi bien de par les défis formels que le livre relève, que par son exploration des affres d'une dépression aussi sourde qu'envahissante.
    « Beaucoup reste inexpliqué, mais un livre qui se termine en appelle un autre. ».

empty