• Nous allons perdre deux minutes de lumière est une phrase entendue par l'auteur à la télévision, prononcée par une présentatrice météo. Frédéric Forte l'a aussitôt perçue comme un titre de livre potentiel. Et plus qu'un titre, comme modèle, matrice d'autres phrases et de vers. Ce livre est ainsi un travail sur la phrase comme objet poétique familier, pour faire du poème une expérience à la fois intime et partageable, une parole à laquelle chacun peut s'identifier. L'idée était bien de confronter cette phrase matricielle à ce qui fait un quotidien, à « l'infraordinaire » cher à Georges Perec, au processus d'écriture même.
    La forme du poème est déterminée par la structure même de la phrase (sept mots, douze syllabes), avec sept chants, et chaque chant composé de sept strophes, chaque strophe de douze vers, chaque vers de douze syllabes (dodécasyllabes).
    Chaque chant est déterminé par le mot qui lui correspond dans la phrase-titre, de « Nous » à « lumière ».
    Nous : la communauté humaine ; allons : le déplacement, le mouvement ; perdre : l'échec, la désorientation, la mort ; deux : le couple, la dualité ; minutes : le temps ; de : la provenance, l'association ; lumière : la vue.
    Pour les titres de chaque chant, ces mots ont été cryptés en « braille », référence à la perte de lumière mais aussi à une anecdote familiale évoquée dans le chant final.

  • Une nouvelle présentation des "Opéras-minute" : à parution de ce livre en 2005, l'auteur fut admis à l'Oulipo.

  • DEERHOOF (« sabot de cerf » en anglais) est un groupe de rock « indé » américain créé en 1994 et auteur, à ce jour, de treize albums d'une musique extrêmement originale et captivante, embrassant aussi bien l'art de la mélodie pop que l'expérimentation sonore, le format rock classique ou l'improvisation free en passant par la musique électronique et les « musiques du monde ». Bref, un quatuor qui à chaque nouvel album invente une musique inattendue et fraîche.
    C'est cette fraîcheur, cette inventivité toujours renouvelées qui ont donné à Frédéric Forte l'envie de prendre Deerhoof comme matière première de son livre. Un livre dont le titre ne pouvait être que Dire ouf - qui est, en français, la manière fautive (le [h] disparaissant) dont le nom du groupe est souvent prononcé.
    Fait de formes très différentes distribuées au long de trois parties contrastées, allant de poèmes relativement longs et rigoureusement métrés à d'autres très brefs utilisant les paroles du groupe comme une matière à modeler, en passant par une prose inattendue en contradiction apparente avec les autres modes, Dire ouf vise à démontrer l'imprévisibilité du sujet choisi.
    Dire ouf, c'est peut-être cela en fin de compte : essayer de dire une matière (Deerhoof, l'écriture, soi-même) dans ses transformations.

  • 33 sonnets plats

    Frédéric Forte

    « et s'il manquait au sonnet l'une de ses trois dimensions ?
    Et s'il s'en écrivait quand même ?
    On les aimerait quand même ?
    (non ce n'est pas de la science-fiction) » Voici comment l'auteur nous introduit à ces 33 sonnets plats, donc 33 poèmes de quatorze vers composés de deux quatrains et de deux tercets, et dont la troisième dimension fait toute la « platitude » dont on se régale. De la mécanique de haute précision !

  • Discographie

    Frédéric Forte

    Un livre de formes, (...) qui emprunte en premier lieu, au modèle physique du quatuor à cordes le positionnement dans l'espace et, à la forme classique, la division en mouvements. Suit la traduction condensée des 90 folk songs qui composent les six derniers albums de Tom Waits, puis vient "Quatorze pièces faciles pour harmonie municipale", qui pourrait être une quatorzine, forme inventée par Raymond Queneau par extension de la sextine. 'Rapatitata boum boum'. a, o, é, on, 9 poèmes en forme d'accordéon, suivi d'un Anthologie de la musique bulgare, volume 2, onzains de prose. Enfin, Signe de renvoi et Quelques précisions. Frédéric Forte oulipien? Certainement.
    (Lettres d'Aquitaine, février-mars 2003)

  • Re-

    Frédéric Forte

    • Nous
    • 13 Juin 2012

    Italique posé schème de qui s'avance et combien ce qui avance à combien dans la marge, petits nems empilés des amibiens tombant serrés clinamen, pluie à la place de rien.

  • Embruns de ciel

    Frédéric Fort

    Le ciel apporte au gré du jour comme au charme de la nuit les élans d'émotions qui nous transportent au-delà du rêve, dans les pas de l'amour, sur l'invitation au voyage, comme sur les petites choses de tous les jours que l'on a pu, que l'on peut ou que l'on pourra vivre. Avec fraîcheur et simplicité, Frédéric Fort livre avec Embruns de ciel des petits morceaux de vie, d'espérance et de joie qui raviront le lecteur au fil des mots.

  • Écouter une mélodie de Pâques, c'est se laisser charmer par la belle féerie qu'apporte cette fête dans le coeur des petits et des grands. Le temps d'une sucrerie, le temps d'une histoire. On y croise l'engouement des enfants comme celui des animaux autour de leurs petites aventures les menant à la rencontre de belles trouvailles, d'une once de gourmandise, d'un soupçon de rêveries ,toujours prêts à nous enchanter au coeur de nos régions. On y vit aussi l'émerveillement des instants de bonheur que ce printanier moment apporte en chacun de nous.

  • Paris brulé ; l'Hôtel de Ville, les Tuileries, Le Louvre...
    Date de l'édition originale : 1871 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

  • Fleurs des astres

    Frédéric Fort

    Au gré de Fleurs des astres, Frédéric Fort nous livre avec fraîcheur et simplicité musicale les jolis instants de l'invite au voyage, de l'émotion à l'humour, en passant par l'amour et la rêverie, avec un petit clin d'oeil au monde astral là, parfois, chacun et chacune a su, sait ou saura s'y retrouver en songeant que « Pas de doute, la Terre tourne » !

  • La ronde des vents

    Frédéric Fort

    Durant la lecture de La Ronde des vents, Frédéric Fort nous enchante le temps d'une rencontre avec la nature, les enfants, les animaux, la magie de tous les jours, la magie qu'apporte le vent au coeur de tous et sur les sentiers de chacun chacune en y croisant le mistral, le noroît, la tramontane et bien d'autres encore le temps de laisser un enfant tendre sa main à sa maman en lui demandant : « Et si nous faisions une ronde ? » Bienvenue en bel esprit de douce tempête dans la ronde de chaque aventure contée.

  • L'arbre a reves

    Frédéric Fort

    • Edilivre
    • 12 Octobre 2018

    En lisant L'Arbre à rêves, Frédéric Fort nous emporte avec fraicheur et simplicité là où les petites choses se rêvent, se vivent ou laissent place à un petit instant de somnolence tel une petite sieste au pied d'un arbre, contre un battement de coeur, entre deux draps de fantaisies soyeuses et relaxantes... Bienvenue là où le bruissement des feuilles devient une berceuse ouverte à vos plus jolis rêves.

  • Mots de femmes

    Frédéric Fort

    • Edilivre
    • 27 Novembre 2018

    Avec une empreinte d'humour, parfois de nostalgie, de tristesse, de joie de vivre, de coup de semonce, de tendresse et d'émotion, Frédéric fort, avec simplicité et fraîcheur, nous emporte avec Mots de femmes au coeur de ce que ces dames et demoiselles auraient pu écrire ou vivre au gré de ses textes et citations bien à lui, ou plus précisément bien à « elles ». Tantôt belles, tantôt fragiles, souvent pensives, chacune prendra malin plaisir à se retrouver et peut-être vous inspirer ! Bienvenue dans le monde où les femmes ont leurs mots à dire.

empty