• SARAH JANE

    James Sallis

    Surnommée « Mignonne », ce qui ne lui va pas comme un gant, Sarah Jane Pullman a déjà trop vécu pour son jeune âge : famille dysfonctionnelle, fugue à l'adolescence, crimes, petits boulots dans des fast-food... on se demande comment elle parvient à redresser la barre. Elle y arrive et, à sa grande surprise, est engagée comme agent au poste de police de la petite ville de Farr. Lorsque le shérif titulaire disparaît, c'est elle qui prend sa place. Mais Sarah Jane ne se satisfait pas de la situation. Cet homme, Cal, était son mentor, son appui, et elle ne peut accepter qu'il se soit évanoui dans la nature. Elle va découvrir des choses qu'elle ne soupçonnait pas... Grand Prix de Littérature policière pour Le tueur se meurt, James Sallis s'est fait connaître du grand public pour son livre Drive, adapté au cinéma avec Ryan Gosling.

  • Willnot

    James Sallis

    A Willnot dans l'Arizona, des corps ont été découverts dans une ancienne carrière. Qui les a enterrés là? Des meurtres ont-ils été commis? Le shérif Hobbes fait part de sa perplexité à Lamar, médecin à la clinique locale, qui voit défiler toutes sortes de gens dans son cabinet. Un jour, il a la visite surprise de Bobby Lowndes, un soldat originaire de la ville, qui semblait avoir disparu de la surface de la terre. La réapparition de Bobby est-elle liée à ces cadavres? Une agente du FBI nommée Theodora arrive et repart, sans dévoiler grand-chose. De toute évidence, des mystères planent sur Willnot mais il n'est pas sûr qu'ils soient tous éclaircis. Car la vie ne se laisse pas si facilement appréhender et garde aussi sa part d'ombre.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Drive

    James Sallis

    Dans un motel de Phoenix, un homme est assis, le dos au mur d'une chambre, et il regarde une mare de sang qui grandit à ses pieds. Ainsi commence drive, l'histoire, selon James Sallis, d'un homme " qui conduit le jour en tant que cascadeur pour le cinéma, et la nuit pour des truands ". Dans la grande tradition du roman noir, il est " doublé " lors d'un hold-up sanglant, et bien qu'il n'ait jamais auparavant participé aux actions violentes de ses partenaires occasionnels, il se met à traquer ceux qui l'ont trahi et ont voulu le tuer.

    Dédié à Ed Mcbain, Richard Stark et Lawrence Block, Drive est un roman au style affûté comme un rasoir, qui n'est pas sans rappeler l'écriture sèche et nerveuse de Jean-Patrick Manchette. Un exercice de style éblouissant de la part de James Sallis, créateur du privé Lew Griffin, poète, universitaire, traducteur en Amérique de Raymond Queneau et dont la plupart de ses romans ont été édités en Série noire.

    Drive a fait l'objet d'une adaptation cinématographique, réalisée par Nicolas Wending Refn (Pusher, Valhalla Rising le guerrier silencieux), qui a d'ores et déjà reçu l'accueil très favorable de la critique ainsi que le Prix de la mise en scène au dernier Festival de Cannes.

    En stock

    Ajouter au panier
  • David (c'est du moins sous ce nom qu'on le connaît) était un des maîtres espions de l'Amérique pendant les jours sombres de la guerre froide. Mais ces temps sont loins et, depuis neuf ans, il n'est plus qu'un citoyen ordinaire... jusqu'à ce qu'un coup de fil le réveille au milieu de la nuit. Le seul autre survivant connu des corps d'élite des maîtres espions est devenu dingue. On a besoin de David pour l'arrêter. S'ensuit un gigantesque jeu du chat et de la souris aux quatre coins de l'Amérique.
    La mort aura tes yeux est un roman passionnant, poignant, un livre magnifique qui traite du métier d'espion à la manière des grands romans de Graham Greene ou John Le Carré, et qui plonge le lecteur au plus profond de l'étrangeté de la condition humaine.

  • A Phoenix, Arizona, un tueur à gages en fin de vie traque celui qui a tiré à sa place sur l'homme qu'il devait abattre. Avec son coéquipier Graves, le policier Sayles enquête de son côté sur le meurtre avorté. Quant à Jimmie, jeune garçon d'une dizaine d'années, il a tout simplement été abandonné par ses parents et tente de survivre seul grâce au commerce sur Internet.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Le faucheux

    James Sallis

    À La Nouvelle-Orléans, on peut se réveiller dans un hôpital et y être comme dans une prison. On peut être payé par des militants poor les droits civiques pour retrouver une jeune femme jamais descendue d'un avion, enquêter sur la disparition d'une gamine parfaite puis, dans la foulée, devenir l'écrivain de sa propre vie. Lew Griffin, privé black, ancien soldat discrètement remercié, amant d'une prostituée de grande classe, est un solitaire épris de justice. Compassion, désespoir et violence vibrent en lui. Dans une ville comme La Nouvelle-Orléans où les crimes sont aussi nombreux que les cafards, ville blanche et noire de tous les possibles, Griffin voit chaque jour le chaos se mêler à l'espoir. Il est, dans ses rues, un fauve au coeur ouvert : un homme qui se bat et refuse l'inexorable.

  • Jadis détective privé, poète, écrivain, professeur à l'université, Lew Griffin est aujourd'hui un homme seul dans une chambre obscure.
    Malade, au bord du gouffre, il regarde sa ville par la fenêtre. Son fils David a disparu, son meilleur ami, Don, le flic intègre, s'est fait tirer dessus lors d'un hold-up, et les pigeons de son parc préféré sont décimés par une mystérieuse épidémie... Lew Griffin doit redescendre, encore une fois, dans les ruelles sombres de La Nouvelle-Orléans pour essayer de faire enfin la lumière sur les traumatismes du passé.

  • Salt river

    James Sallis

    Un passage au Vietnam, quelques années en prison, un cabinet de psy, tel est le parcours de John Turner désormais shérif adjoint de la petite ville du Tennessee ou il sest réfugié pour essayer de faire la paix avec lui-meme. Mais la violence et le malheur ne se laissent pas oublier si facilement et Turner se retrouve aux prises avec trois enquetes différentes : une voiture volée vient défoncer la façade de l'hôtel de ville, son vieil ami Eldon vient lui demander son aide, un cadavre de femme est retrouvé dans une maison abandonnée...

    'Les pages filent comme les minutes, sans quon sen aperçoive, notre attention totalement captive de ce texte envo"utant. Turner est arrivé au point ou sa lucidité nous écorche.' Bruno Corty, Le Figaro littéraire

  • A la fin du Faucheux, Lew Griffin avait décidé de vivre de sa plume. Lorsque commence Papillon de nuit, La Verne, ancienne prostituée de grande classe, sa meilleure amie et son grand amour, est morte et sa fille, Alouette, a disparu dans une de ces impasses à junkies. Or Alouette a eu un bébé prématuré qui est en train de mourir dans sa couveuse à l'hôpital... Lew Griffin décide de partir à la recherche de la jeune femme. Sa quête va le ramener dans le Sud profond, celui qu'il avait cru fuir dans sa jeunesse. Redevenu privé, il va devoir se colleter une fois de plus avec la part la plus sombre de l'homme. Son enquête l'obligera à rencontrer une galerie de personnages tous liés à la vie de La Verne dont certains qu'il fréquentait dans le passé, qui feront remonter des épisodes précis de son existence et qui le laissent envahi de cette mélancolie qui le pousse à s'isoler, de ces coups de blues qui peuvent le ramener vers l'alcool. Il accomplira la tâche qu'il s'est fixée, mais ce ne sera qu'une victoire au goût amer.

  • Le frelon noir

    James Sallis

    Pendant une période agitée d'activisme, de colère et d'âpre tension raciale, un sniper fait monter d'un bon cran la pression d'un été étouffant de La Nouvelle-Orléans en flinguant les passants comme des cibles de foire. La sixième victime, une femme, est abattue pendant qu'elle marche au côté de Lew Griffin. Elle est Blanche, il est Noir. Il a le coeur durci par l'injustice et la boisson et, même s'il vient juste de rencontrer son infortunée compagne, Griffin sait que c'est à lui de trouver le tueur avant qu'un cinglé ne jette la dernière allumette dans une déjà très volatile poudrière urbaine.

  • Bluebottle

    James Sallis

    Dans un club miteux de La Nouvelle-Orléans, Lew Griffin fait la connaissance d'une femme blanche d'un certain âge qui se présente comme journaliste. À peine sortent-ils du bouge qu'une fusillade éclate : Lew se prend plusieurs balles dans le corps et tombe dans le coma.Quelques mois plus tard, privé de la vue, Lew se réveille sur un lit d'hôpital, et les questions se bousculent dans son crâne. Qui a tiré ? Était-il la cible ou bien était-ce cette mystérieuse femme qui a, depuis, disparu ? Et pourquoi la mafia locale veut-elle mettre la main sur elle ? Tout cela aurait-il un lien avec ce mystérieux mouvement pour la suprématie de la race blanche qui commence à faire parler de lui dans les quartiers populaires de La Nouvelle-Orléans ?Pour trouver la réponse, Lew Griffin devra s'allier à d'étranges personnages et déterrer les racines des traumatismes qui hantent la société américaine des années 60...Maître incontesté de l'ellipse et des flash-backs, James Sallis continue avec brio son parcours de funambule du roman noir.

  • Turner porte un lourd passé sur ses épaules. Ancien flic à Memphis, il a passé onze années en prison après avoir tué son partenaire durant une mission. Reconverti en psychothérapeute à sa sortie, Turner s'est finalement retiré à Oxford, une petite ville du Mississippi où les circonstances - plus qu'une réelle volonté - ont fait de lui un adjoint du shérif local.
    Un soir, Turner et ses hommes arrêtent un chauffard qui traverse Oxford à tombeau ouvert au volant d'une Ford Mustang. L'homme transpire le Jack Daniel's et transporte un sac contenant 200 000 dollars. Au petit matin, alors que le soiffard cuve à l'ombre, une fusillade éclate : deux types viennent « extraire » le prisonnier de sa cellule et blessent grièvement un adjoint et la secrétaire du commissariat.
    Quand Turner apprend que l'évadé est connu des services de police et qu'il travaille pour un caïd de Memphis, il décide de partir à sa poursuite.
    En roulant vers cette ville qu'il a fuie, Turner ne se doute pas qu'il va libérer les fantômes de son passé et que la vague de violence ne fait que se lever.

  • Lew Griffin est un survivant, un homme Noir à La Nouvelle-Orléans, un détective, un professeur, un écrivain. C'est surtout un homme sujet à toutes les faiblesses humaines. Après avoir passé des années à chercher les autres, il a perdu son fils et du même coup une partie de lui-même. Mais voilà que, dans un hôpital de La Nouvelle-Orléans, est accueilli un clochard qui clame être Lew Griffin et qui exhibe pour preuve le roman que Lew a dédicacé à son fils avant qu'il ne disparaisse. C'est le début d'une quête qui entraînera Griffin au fond de son propre passé pendant qu'il essaie de traiter avec le présent en enquêtant sur la disparition de trois jeunes hommes.
    Le quatrième volet des aventures de Lew Griffin est une impressionnante plongée dans le sous-monde de La Nouvelle-Orléans, une descente dans le brouillard alcoolique qui avait menacé d'ensevelir sa jeunesse, mais c'est aussi une voie étroite vers la rédemption. C'est en tout cas un superbe voyage dans l'écriture de celui que de nombreux critiques considèrent comme l'une des voix majeures de la littérature américaine.

  • John Turner est venu se réfugier dans le Tennessee, sur les bords d'un lac.
    Ancien taulard, ancien flic devenu thérapeute, homme seul à l'histoire violente, il ne souhaite que le calme, une forme de pardon et l'oubli d'un passé mêlant meurtres et survie. L'endroit semble idéal. À peine installé pourtant, le shérif vient le trouver et lui demande de l'aide. Un jeune vagabond a été retrouvé mort dans une ruelle, les mains liées au-dessus de la tête, un pieu planté dans le coeur.
    Personne ne sait rien de lui si ce n'est qu'il avait en sa possession des lettres ayant appartenu au maire de la ville...

  • Driven

    James Sallis

    Le Chauffeur a changé de nom et refait sa vie à Phoenix dans l'Arizona. Jusqu'au jour où sa compagne et lui sont agressés par deux inconnus. Il réussit à les neutraliser mais Elsa est tuée. Le Chauffeur se réfugie dans une planque, vite attaquée, puis doit semer des poursuivants motorisés avant d'échapper à une tentative de meurtre dans un motel. Il capture néanmoins le tueur et remonte ainsi la piste jusqu'au commanditaire, un magnat de La Nouvelle-Orléans. Le Chauffeur découvre alors que cet homme veut exercer une vengeance. Pris entre plusieurs feux, le Chauffeur est condamné à disparaître de nouveau...

  • Bois mort

    James Sallis

    En quittant Memphis pour une petite ville isolée du Tennessee, le flic Turner croit avoir tourné la page d'un passé trop lourd à porter. Certes, les habitants regardent d'un drôle d'oeil l'arrivée de ce solitaire, mais Turner n'a que faire des qu'en-dira-t-on qui semblent le poursuivre depuis toujours... Malheureusement, les vieux démons ne tardent pas à resurgir quand le shérif du coin lui demande son aide sur une affaire de meurtre : un jeune vagabond qui zonait dans les environs a été retrouvé mort, empalé sur un pieu et les mains liées. Personne ne sait rien de lui si ce n'est qu'il était en possession de lettres appartenant au maire de la ville... Très vite, notre policier à la retraite se voit plongé dans une enquête tortueuse dont les secrets sont enfouis dans le passé. Les apparences sont bien souvent trompeuses... Après les enquêtes de Lew Griffin, Bois mort inaugure la nouvelle série policière de James Sallis.

  • À la fin du Faucheux, Lew Griffin quitte le métier de privé pour vivre de sa plume et des cours qu'il donne à l'Université de La Nouvelle-Orléans.
    Aujourd'hui, La Verne, son amie et amour de toujours, vient de mourir en laissant derrière elle une fille, Alouette, disparue dans une de ces impasses à junkies qui pullulent dans nos cités modernes. Il part à sa recherche et sa quête va le ramener dans le Sud profond, celui qu'il avait cru fuir dans sa jeunesse. Redevenu le privé, il va devoir se colleter une fois de plus avec la part la plus sombre de l'homme.
    " Dire de James Sallis qu'il est dans le même registre que Poe ou Dostoïevski n'est pas exagéré de ma part.
    Ses premières oeuvres montrent déjà un talent hors du commun. " Harlan Ellisson

  • "Ces dernières années, Chester Himes, qui était tombé dans l'oubli aux États-Unis, a commencé à réapparaître, tel un corps lesté de pierres qui refait surface ; ses yeux sont toujours tournés vers ses compatriotes, comme pour leur signifier, à propos des ghettos urbains, des tensions raciales et de la violence en Amérique : "Je vous l'avais bien dit.
    "C'est pour ses romans policiers, la série des deux flics de Harlem, Ed Cercueil et Fossoyeur Jones, qu'il est surtout connu. Mais en fait, par ses romans de littérature générale, par sa présence même et l'exemple qu'il montra, il mérite amplement une place aux côtés des grands écrivains de son temps : Richard Wright, Ralph Ellison, James Baldwin. Et c'est à cette fin - la résurrection durable de Chester - que je lui ai consacré une biographie.
    À maintes reprises, Himes nous dit des choses que nous refusons de savoir, et pourtant il nous force à les entendre. Peut-il y avoir mission plus élevée, réussite plus totale pour un artiste ?" James Sallis Cette biographie n'est pas seulement une remarquable somme d'informations sur Chester Himes. C'est aussi une partie du "mystère" que l'auteur enquêteur s'efforce de percer, une analyse subtile de l'oeuvre replacée dans une perspective critique, un hommage rendu à Chester par James Sallis, habité depuis longtemps par un écrivain dont l'influence s'est exercée de manière durable.

empty