Feryane

  • Détenu au Liban pendant trois ans, Jean-Paul Kauffmann choisit à son retour de s'installer au coeur de la forêt landaise, pour dissiper le souvenir de son enfermement.
    Deux maçons taciturnes restaurent la maison. L'auteur campe au milieu du chantier, savourant la nature dont il a tant été privé.
    Dans cette parenthèse qui sépare la fin de l'épreuve du retour au monde des vivants, il écrit ce livre de la délectation où les odeurs et les rumeurs du monde sont nommées comme au premier jour.
    L'auteur nous dit ce qu'est devenue la maison tout en tentant de répondre à la question : l'a-t-elle guéri oe

empty