• "SADE reste le loup du coin du bois littéraire, où se promènent de conserve les gens de goût et de raison. Issu du siècle des Lumières, le tendre marquis s'adresse pourtant aux femmes, dévoilant le grotesque du pouvoir masculin. Marie-Paule Farina ose, avec une grande érudition, comprendre et défendre le "rire de Sade", proche de celui de Rabelais. - Son interprétation joyeuse incite à relire le philosophe pornographe, suggérant aux contemporains une revigorante sadothérapie, égratignant au passage quelques commentateurs érudits, qui, au contraire du subtil Flaubert, n'imaginaient pas rire avec SADE."

  • "Trempant sa plume dans les Correspondances de Flaubert, la philosophe Marie-Paule Farina brosse le portrait tout en nuances d'un Flaubert truculent, amateur de Sade, passionné et tendre, bien loin de ""l'ermite de Croisset"" que les dictionnaires aiment à simplifier. Cet ouvrage fait suite au Rire de Sade, pour une sadothérapie joyeuse, publié en 2019. ""Voir les choses en farce"", une boutade qui révèle un écrivain rebelle, dans la tradition de Rabelais, de Montaigne... et de Sade. Marie-Paule Farina signe ici son second ouvrage dans la collection ""Éthiques de la création"", dans un style ébouriffé où l'érudition se mire aux plumes de l'irrévérence. - "

  • Après Le rire de Sade - essai pour une sadothérapie joyeuse (2019) et Flaubert, les luxures de plume (2020), Marie-Paule FARINA parachève une trilogie intime sous le titre amusé et tendre de Rousseau, un ours dans le salon des Lumières. Rousseau, en écrivain moderne, met en musique ses émotions : confessions, jugement, rêveries... Pas de perruque ni de poudre pour masquer un philosophe engagé dans l'aventure humaine, Marie-Paule FARINA retricote avec humour la généalogie spirituelle qui relie l'auteur de La Nouvelle Héloïse à ses provocants « frères d'esprit », Sade et Flaubert et porte, par le dialogue qu'elle entretient avec ces « hommes de lettres », un regard acéré sur notre actuelle « cancel culture ». Jean-Jacques, Donatien et Gustave, sont ici réunis dans une escapade décapante, une trilogie féministe originale qui éclaire, à sa façon, les chemins parfois tortueux des Lumières.

  • Sade passe pour un des auteurs les plus misogynes de l'histoire de la littérature française et le sadisme pour une cruelle perversion sexuelle. Les femmes y apparaissent particulièrement soumises et humiliées. Mais qu'en est-il de la relation que Sade entretenait réellement avec les femmes ?
    C'est ce qu'a voulu savoir M-P. Farina, en travaillant sur sa biographie et surtout son journal et sa correspondance. Elle nous révèle un homme inattendu. Sade se montre le plus souvent affectueux et tendre envers sa propre femme Renée-Pélagie, mais aussi envers ses différentes amies, dont Millie Rousset, une spirituelle jeune provençale. Il arrive à Sade de se fâcher contre « ses » femmes qui le poussent à bout, mais dans l'ensemble, c'est plutôt lui qui souffre de leur cruauté.
    « À coup sûr, écrit M-P.Farina, c'est dans sa correspondance et son journal, plus que dans les rapports de police, que nous pouvons suivre à la trace toutes les femmes qui ont compté pour Sade. » Un portrait de Sade étonnant, plus victime que bourreau, plus tendre que sadique.

  • Fête du corps et surtout fête des mots, l'oeuvre de Sade continue de nous atteindre par les mélanges qu'elle effectue. Philosophie? Pornographie? Farce? Comme madame de Saint-Ange dans son boudoir, Sade pourrait s'écrier: "Je suis un animal amphibie, j'aime tout, je m'amuse de tout, je veux réunir tous les genres. " Fidèle à ce souci sadien de totalité, cet essai suit le parcours biographique, littéraire et philosophique d'un homme enfermé sous tous les régimes, victime de tous les despotismes et qui sut par son rire et sa plume effrayer les soutiens des "bonnes causes vertueuses", qui se reconnaissent à leur désir de faire "table rase" de toute la complexité et de la folie du monde. Vous croyez connaître Sade? Détrompez-vous!

empty