• Du Sapeur Camember à Mafalda, de Tintin et Milou à ( Astérix et Obélix, de Blake et Mortimer à Spirou et Fantasio, en passant par Lucky Luke, Bécassine, Yoko Tsuno, Rahan ou Pif le chien, les personnages de BD sont devenus les mythes d'une culture populaire appréciée de tous.
    Cet ouvrage a pour ambition de contribuer à les faire découvrir un peu plus, en rappelant comment ils sont nés, qui sont leurs créateurs et comment ils sont partie prenante de leur époque. Cette sélection est subjective. Il a fallu faire des choix. Mais à travers la destinée de ces 100 personnages se dessine l'extraordinaire vitalité d'un art jeune et pétillant.
    Un art qu'il n'est plus question de désigner sous l'appellation un tantinet réductrice de "Petits Mickeys"... Car, on le voit bien, ils sont devenus grands !

  • De Buster Keaton à Fast and Furious, de L'Inspecteur Harry à Rambo, en passant par Rocky, Terminator, L'Arme fatale ou Piège de cristal, le cinéma d'action américain est devenu au fil des décennies un pilier de la pop culture, voire de la culture tout court.
    Désigné pour la première fois comme tel en 1982 à la sortie de Rambo, l'action movie remonte pourtant à la naissance même du cinéma, ayant nourri la plupart des genres hollywoodiens : films burlesques, westerns, science-fiction, polar ou film-catastrophe...
    Parce qu'il est le lieu de tous les défis technologiques, le cinéma d'action reste l'un des supports les plus efficaces pour détecter chez un cinéaste des talents de metteur en scène. Quentin Tarantino n'a-t-il pas dit : «J'ai toujours considéré que les réalisateurs de films d'action sont les meilleurs cinéastes du monde»?

  • Jamais il n'y eut d'enquête sur les lieux et les coulisses du mythe de Tintin.
    C'est le propos d'Olivier Delcroix, devenu journaliste par admiration pour le jeune reporter. Le voyage commence à Bruxelles aux Editions du Lombard où Raymond Leblanc, résistant, promet à Hergé de fonder en 1946 Le Journal Tintin. Nous pénétrons ensuite dans les célèbres studios Hergé, avenue Louise. Nous entrons par effraction avec Jacques Martin, le père d'Alix, dans la maison d'Hergé à Céroux-Mousty dans le Brabant wallon.
    Nous nous entretenons avec le vrai Tchang, le petit Chinois du Lotus bleu, et avec Nick Rodwell qui dirige les Studios Hergé. Nous assistons à une représentation de la Castafiore à Bordeaux, discutons philosophie avec Michel Serres, faisons halte au château de Cheverny jusqu'au finale qui se déroule chez le roi des Belges. De la Belgique à la France, Générations Hergé est un récit de voyage qui multiplie les rencontres drôles, émouvantes ; une enquête sur une passion, pleine de rebondissements servie par une plume sensible et personnelle.

  • Jamais il n'a été publié d'ouvrage traitant spécifiquement des super-héros au cinéma. Même aux États-Unis qui sont pourtant le lieu de naissance de ces justiciers masqués. Cet ouvrage pionnier est né de la volonté d'identifier un nouveau genre aux contours encore mal définis, malgré l'immense succès remportés par ces blockbusters qu'Hollywood appelle des «super movies». Longtemps ignorés, souvent méprisés, jamais pris au sérieux, les personnages de Superman, Batman, Spider-Man, X-Men ou Iron Man ont désormais acquis une si grande notoriété qu'ils ne relèvent plus d'un simple effet de mode. Depuis dix ans et le passage aux effets spéciaux numériques, le cinéma de super-héros s'est développé de manière exponentielle. Les super-héros au cinéma remonte aux origines du genre, raconte son histoire secrète et explore ses coulisses aux anecdotes fascinantes. Des précurseurs, tels Zorro ou Tarzan dans les années 1920, jusqu'aux longs-métrages actuels signés Tim Burton, Christopher Nolan, Kenneth Branagh ou Michel Gondry, les films de super-héros vont au-delà de l'imagerie naïve et enfantine de la pop-culture américaine : ils sont une composante fondamentale du psychisme des États-Unis, de ses valeurs, de ses croyances, de ses doutes et de son patriotisme sérieusement ébranlé depuis le 11-Septembre...

  • Dix-huit chapitres, dix-huit conspirations, dix-huit auteurs qui complotent au coeur d'une anthologie établie par Olivier Delcroix.

    Marilyn s'est-elle vraiment suicidée ? Quelle machination se cache derrière les événements de Mai 68 ? A-t-on marché sur la Lune en 1969 ? Kennedy a-t-il été assassiné par la mafia, à Dallas ? Nous a-t-on tout révélé sur l'attentat du 11 septembre 2001 ? Quelle vérité émerge de l'affaire du Rainbow Warrior ? Et de l'ahurissant décès du pape Jean-Paul Ier ? Et si la saga Star Wars était l'une des plus énormes conspirations politiques du XXe siècle ? Claude François est-il mort comme on le croit ? Et Diana ? Et Elvis Presley ? Et la Callas ? Etc.
    />
    « On nous cache tout, on nous dit rien », chantait Jacques Dutronc dans les années 1960. Quarante ans plus tard, jamais l'imaginaire du complot n'a été aussi riche. Entre le cinéma, la littérature, la télévision, les journaux, et surtout l'internet, la sombre matrice du complot a joyeusement déployé ses tentacules.

    Et si, à l'intérieur de ces fictions conspirationnistes, se nichait un brin de vérité ?

    Comme il n'est pas de complot sans secret, le romanesque n'est jamais loin... Dix-huit écrivains se sont ainsi divertis à livrer leur propre version de complots d'hier et d'aujourd'hui. Pierre Bordage, Guillaume Bouilleux, Philippe Colin-Olivier, Nicolas d'Estienne d'Orves, Claude Godfryd, Benjamin et Julien Guérif, Johan Heliot, Jérôme Leroy, Michel de Pracontal, Benoît Peeters, Chantal Pelletier, François Rivière, Rodolphe, Philippe Ségur, J. S. Victor, Bernard Werber, Erik Wietzel et... l'initiateur de l'anthologie lui-même.

  • "Finalement, le seul but du dessin animé, ce n'est pas de recopier l'attitude humaine, c'est de la fantasmer !"

empty