Dis Voir

  • Les aventures de Percival

    Pierre Senges

    • Dis voir
    • 7 Septembre 2009

    Les Aventures de Percival, conte phylogénétique, est le premier titre de notre nouvelle collection de « Contes illustrés pour adultes », dont l'ambition est de confronter la littérature avec les plus récentes recherches en science cognitive.
    Les Aventures de Percival reprennent à ce titre une métaphore souvent évoquée par la littérature scientifique quand il s'agit d'illustrer les questions de probabilité : Un chimpanzé tapant au hasard sur une machine à écrire finira tôt ou tard par composer un sonnet de Shakespeare.
    McIntosh, personnage de jardinier-mathématicien, cousin spirituel du baron de Münchhausen, décide de prendre la fable au sérieux. À l'aide d'un chimpanzé bien vivant appelé Percival et d'une véritable machine à écrire, il compte mener l'expérience à son terme.
    Bien sûr, les choses ne se passeront pas comme prévu, le chimpanzé se montrera moins docile qu'on aurait pu le croire, faisant preuve de malice, d'intelligence, voire de scrupules, puis d'une conscience évoluée. Peu à peu, alors que se déroule l'histoire sous la forme de variations sur un même thème, on se rend compte à quel point l'humain et le chimpanzé peuvent se tenir proches, comme deux frères.
    À la lecture des derniers chapitres, on apprendra comment transcender l'éternelle distinction homme/animal en s'aventurant du côté du végétal.
    Les Aventures de Percival s'inspire des travaux de Dominique Lestel, philosophe-éthologue, et d'Alain Richert, paysagiste-botaniste. Il tient compte (à sa guise) des plus récentes spéculations en matière d'éthologie, et détourne l'usage de l'éthogramme (description de comportements) afin de trouver d'autres façons de raconter les fables.
    Les dessins de Nicolas de Crécy sont là pour apporter un peu de rigueur scientifique à la fantaisie, et vice-versa.
    Les « Contes illustrés pour adultes » :
    Comment la littérature et la science se contaminent-ils l'un l'autre ? L'ambition de cette collection inédite vise à introduire les recherches actuelles des sciences cognitives qui revisitent nos modèles des théories de la connaissance. Elle renoue avec une tradition de la littérature scientifique qui a pour but de faire rêver et méditer sur la façon de se représenter le monde tel qu'il se définit aujourd'hui. Cette collection emprunte aussi à la notion de conte en soulignant son aspect ludique dans le but de faire émerger ces nouvelles «géographies mentales».

  • We all know the tale of the ape sitting for all eternity at the typewriter hoping to compose, through sheer chance, a comedy by Shakespeare.
    This fable is used tu give the idea of the improbabilily of things, like the emergence of intelligence in primates. But there's a slight hitch:to accept that story assumes one imagines the ape as a pure immortal mechanism coupled to another machine made out of keys and an ink ribbon.That amounts to denying him any intelligence, any artistic sensitivity, or even the slightest embryonic common sense.
    What would happen if, instead of an imaginary chimpanzee, one invited a real chimpanzee, equipped with a real cortex and a no less authentic conscience, to sit at the tvpewriter ? That's the experiment undertaken by Samuel Mclntosh, gardener, nrathematician, Doctor in Probability and Animal Behaviour. Will Percival, formerly the typist ape end by writing Shakespeare's Works ? Will he type away blindly, or will he pervert chance by letting his genius express itself ? Will he obey his destiny as metaphorical animal or will he take a malicious pleasure in deceiving the prédictions of the ethologists ? Will Samuel Mclntosh successfully complete his experiment ? Reading these pages should help yon answer those questions.
    However, nothing is less certain: several versions of the same fable exist, and they don't always agree. This book draws inspiration front the works of Dominique Lestel, a philosopher-ethologist, and Alain Richert, a landscaper-botanist. It takes into account (as it pleases) the most récent speculations as far as ethology is concerned, and twists the use of ethograms (description of behaviours) in order to find other ways of telling fables.
    Nicolas de Crécy's drawings are there to bring a bit of scientific rigour to the fantasy, and vice-versa.

empty