• 3 poissons

    Rascal

    Il était une fois, trois poissons : un bleu, un rouge et un vert. Tous trois vivent dans un bassin. Deux frontières invisibles divisent leur maison ronde en trois parts égales. Poisson rouge vit au centre du bassin, là où le soleil termine sa course chaque jour et où les vers sont plus nombreux. Poisson rouge ne partage jamais, jusqu'au jour où il se trouve dans le même seau que Poisson bleu et Poisson vert. Que va-t-il se passer ?

  • émotions

    Rascal

    Avec un mot et un trait, Rascal déroule le fil complexe des émotions. Selon les jours, 1,2,3 je suis multiple... colérique, serein, effrayé... car la vie, que d'émotions !

  • PABLO

    Rascal

    C'est la dernière nuit que Pablo passe dans son oeuf. Il doit sortir de sa coquille, il est trop grand. Comme il a un tout petit peu peur, il commence par un tout petit trou, suivi d'un deuxième petit trou. Il regarde à gauche, à droite. Pablo ne veut pas perdre une miette du monde qui l'entoure !

  • à ton tour !

    Rascal

    70 pages à compléter... selon l'humeur du jour, l'imagination du moment, dans l'ordre ou le désordre. Rascal propose des images ou petits bouts d'un tout à réinventer. Créer un rébus, poursuivre un portrait, imaginer les profondeurs d'un sous-bois... Autant de sésames pour rencontrer sa créativité tout en s'amusant.

  • Ce conte très célèbre est ici proposé dans une version sans texte. Simplement en noir et blanc, avec des jeux d'ombres et de silhouettes. C'est le langage visuel, simple et original, qui permet aux enfants de reconstituer les histoires... ou bien de les inventer. A partir de 4 ans.

  • Au monde

    Rascal

    Lorsqu'un enfant arrive au monde, son entourage vient lui dire des mots de bienvenue : Rose dit que vous avez la même odeur. Ta petite cousine trouve que tu as la même taille que sa poupée en plastique. Ton parrain confie à qui veut l'entendre que vous avez exactement la même forme d'oreille et que plus tard, tu seras musicienne...Des rencontres au travers de 15 portraits qui relient le bébé aux autres et lui font découvrir les différentes parties du visage.

  • Ce conte très célèbre est ici proposé dans une version sans texte. Simplement en noir et blanc, et... noir et rouge... C'est le langage visuel, simple et original, qui permet aux enfants de reconstituer les histoires... ou bien de les inventer. A partir de 4 ans.

  • Il était une histoire qui avançait aussi lentement qu'un escargot. Le mystère laisse la place aux sensations fortes. Le langage visuel, simple et original, permet aux enfants de prolonger l'histoire et de suivre la longue promenade dans l'espace et le temps. A partir de 3 ans.

  • Ce conte très célèbre est ici proposé dans une version avec pour seul mot la représentation du loup. En noir et blanc. Le rose, le vert et le jaune animent les petits cochons. C'est le langage visuel, simple et original, qui permet aux enfants de reconstituer les histoires... ou bien de les inventer.

  • Hansel et Gretel

    Rascal

    Ce conte très célèbre est ici proposé dans une version sans texte. Simplement en noir et blanc, avec des jeux d'ombres et de silhouettes. C'est le langage visuel, simple et original, qui permet aux enfants de reconstituer les histoires... ou bien de les inventer. A partir de 4 ans.

  • La foret d'alexandre

    Rascal

    Faisons de nos vies, quelque chose d'extraordinaire ! Cette histoire est née d'une phrase lue ou entendue de Patti Smith : « Enfant, je rêvais de faire quelque chose d'extraordinaire. » Alexandre pourrait être n'importe qui, il est à l'image du personnage emblématique de René Magritte. Il est personne, donc tout le monde. Quoi de plus banal que de planter un arbre en terrain hostile. Rascal souhaite dire aux enfants qu'il est important de s'écouter, d'être au plus près de qui nous sommes vraiment.

  • " J'ai découvert la poésie sur les bancs de l'école. Ballade des pendus à connaître sur le bout des doigts. D'emblée, j'ai aimé les vers libres de François Villon implorant, au-delà de la mort, la compassion des coeurs sensibles. Depuis ce jour, le brigand poète ne m'a pas quitté. Au fil de la vie, bien d'autres l'ont rejoint. Pour faire ce livre, j'en ai dessiné quelques-uns. Préférant tirer le portrait de ces compagnons d'aventure que de m'enfoncer dans le pas illustrable de leurs proses. J'aime la poésie tout autant que les fleurs. Je sais dessiner les roses mais pas leurs parfums. Puisse ce livre entremêlé de traits, de couleurs, de sensations et de mots, devenir pour certains la clé de nouveaux mondes. " Rascal Dans ce recueil inhabituel, Rascal fait le portrait des poètes qui ont marqué leur temps et sa mémoire. Les portraits de ces douze poètes parmi les plus célèbres viennent illustrer des oeuvres qui nous bouleversent toujours autant.
    Pour cet hommage qu'il rend à la poésie, Rascal a eu recours à des techniques très différentes (pastel, linogravure, gravure sur bois...), montrant ainsi l'étendue de son talent.

    Dorénavant c'est avec son oeil que nous percevrons François Villon, Jacques Prévert, Verlaine, Boris Vian, Victor Hugo, Blaise Cendrars, Rutebeuf, Arthur Rimbaud, Raymond Queneau, Eugène Guillevic, Baudelaire et Apollinaire.

    Un album à mettre entre toutes les mains, des petits et des grands, pour revisiter des classiques du patrimoine poétique français.
    Rascal est devenu célèbre grâce à son talent d'auteur plus qu'à son talent d'illustrateur. Pourtant il s'est dirigé vers le livre par goût des images, de la peinture et du graphisme. Il a beaucoup dessiné avant d'écrire. Il a été sérigraphe, graphiste, affichiste lors d'une autre vie. Rascal est belge, francophone. Cela peut sembler sans intérêt lorsqu'il s'agit d'art, mais dans son cas, son appartenance à la culture belge est de son âme, de sa manière de penser, de son humour et surtout de sa sensibilité. L'univers ouvrier, les petites gens, son enfance, le gris du ciel et les bleus du coeur, les petites choses du quotidien et l'immense imagination inventée vers soi-même pour tout engranger afin de tout restituer, plus tard, avec poésie et nostalgie. Si la poésie fait intrinsèquement partie de son oeuvre, il a choisi ici de s'effacer pour laisser parler les plus grands.
    Aux Éditions l'Édune, il a écrit les textes de Paul Honfleur et Angie M., a partagé ses Pensées et a réalisé la lettre D de l'Abécédaire.

  • """Comme mon père me l'a appris, je me suis levé tôt et j'ai réveillé la lampe assoupie.
    Comme mon père me l'a appris, je me suis habillé et j'ai choisi mes armes avec soin.
    Comme mon père me l'a appris, j'ai attelé les chiens au traîneau et je suis parti en direction du vieil inukshuk."""

  • Je t'écris

    Rascal

    Comme les chiots de Micky doivent naître cette semaine, je t'écris de la colo pour que tu me gardes le plus beau de la portée. Je te demande de supplier mon père d'accepter. Venant de son frère ainé, il ne pourra que s'incliner.» Douze lettres pour tisser des liens et parler de la vie. En regard, chaque boîte aux lettres suggère le destinataire : copain, oncle, grand-frère... sans oublier le Père Noël !

  • L'homme n'est pas le seul animal qui pense, mais il est le seul à penser qu'il n'est pas un animal.

  • D

    Rascal

    Rascal est devenu célèbre grâce à son talent d'auteur plus qu'à son talent d'illustrateur. Pourtant il s'est dirigé vers le livre par goût des images, de la peinture, du graphisme. Il a beaucoup dessiné avant d'écrire.

    Il a été sérigraphe, graphiste, affichiste lors d'une autre vie. Rascal est belge, francophone. Cela peut sembler sans intérêt lorsqu'il s'agit d'art, mais dans son cas, son appartenance à la culture belge est de son âme, de sa manière de penser, de son humour et surtout de sa sensibilité. L'univers ouvrier, les petites gens, son enfance, le gris du ciel et les bleus du coeur, les petites choses du quotidien et l'immense imagination inventée vers soi-même pour tout engranger afin de tout restituer, plus tard, avec poésie et nostalgie.

    Si on regarde d'un peu plus près le travail d'illustrateur de Rascal, on remarque tout de suite l'aspect rétro de ses codes graphiques. Cette volonté lui est propre, mais renvoie aussi vers une tradition très belge (...)

  • L'ours qui danse

    Rascal

    L'homme est immense, parfois - L'ours est grand et l'homme est petit. L'ours est joueur et curieux. Les petits des hommes aussi. L'ours chasse le phoque. L'homme chasse l'ours quelquefois. Nanook chante en frappant son tambourin et l'ours blanc danse sur sa chanson.

  • "Il ne faut pas courir deux lièvres à la fois." "Même un poisson qui vit dans l'eau a toujours soif." "Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt." Le grillon tient dans le creux de la main, mais on l'entend dans toute la prairie.
    "Il est plus décent d'avoir un grand nez que deux petits."...

empty