• Le destin historique d'un grand homme se dessine-t-il dès l'enfance ? Sabine Melchior-Bonnet montre dans ce livre que derrière tout héros, qu'il soit grandiose ou maudit, il y a... une mère. C'est aussi dans les relations entre mère et fils que se joue l'Histoire. Que seraient en effet Néron, François Ier, Louis XIII, Louis XIV, Napoléon, ou encore Churchill, Staline, Hitler, sans leur mère ? L'ouvrage entreprend de revisiter ces biographies historiques sous l'angle inédit des relations entre mère et fils. C'est à résoudre le mystère de ces destins uniques que nous sommes ici conviés, dans une série de portraits d'Histoire déroutants et inattendus.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Le rire des femmes

    Sabine Melchior-Bonnet

    • Puf
    • 14 Avril 2021

    On a longtemps opposé rire et féminité. Faire rire était une prérogative des hommes.
    Car le rire possède un pouvoir de subversion, et la société se méfie des rieuses.
    Revanche des femmes à qui ont longtemps été refusées l'instruction, la parole et l'écriture, la conquête du rire leur offre un terrain de liberté. Mais le chemin a été long.
    Jusqu'à une époque récente, au théâtre, au cirque, dans la littérature, on ne trouvait pas de professionnelle du rire. Le rire des femmes était tenu sous contrôle : la bienséance, les règles de la conversation et de la séduction, la morale leur interdisaient de se laisser aller à rire ou à faire rire.
    C'est que l'esprit des femmes ne doit pas moins être couvert que leur corps : un coeur pur et un corps silencieux, telle est la vocation du féminin. Si la femme peut sourire, par attendrissement ou amusement, elle ne peut rire.
    C'est à cette conquête du rire, à cette lente et délicate prise de pouvoir que s'attache ce livre, de l'Antiquité, avec Aristote et Aristophane, jusqu'aux one woman show de nos jours, qui s'autorisent à être indifféremment drôles, jolies, bêtes ou méchantes - au risque, peut-être, de banaliser ce qui avait longtemps été défendu.

  • Du drame de l'honneur au nouveau désordre amoureux, de l'idéal chevaleresque aux débordements libertins : comment hommes et femmes se rencontrent, s'aiment et se séparent. Autour de l'amour et de ses drames (trahison, infidélité, mort du désir) s'organisent les idéaux et les valeurs d'une société et d'une époque, notamment ceux de l'honneur et de la réputation, du bonheur, de la réalisation de soi, mais aussi le refus d'une société patriarcale, ainsi que les différentes représentations de la liberté. À travers des portraits de couples désunis célèbres ou moins connus, d'Héloïse et Abélard à Onassis et la Callas, en passant par les divorces d'Henry VIII ou celui de Lady D. et de Charles, Sabine Melchior-Bonnet propose une histoire inédite de la rupture amoureuse mêlant lois et sentiments, intime et social, valeurs et interdits.

  • Le mariage a une histoire, que raconte ce livre : simple contrat privé entre deux familles dans le monde antique, il devient au Moyen Age un mariage-sacrement, monogamique et indissoluble, que régit l'Eglise.
    La Réforme protestante porte une première atteinte à l'institution en lui déniant son caractère sacramentel. Nouvelle secousse : la Révolution française retire à l'Eglise son pouvoir de marier pour le confier à l'autorité civile. Le code civil, enfin, se met en place, plusieurs fois remanié au gré de l'évolution des moeurs : c'est en 1884 que la loi Naquet autorise le divorce. Cette histoire vivante, centrée sur la France et l'Europe, croise les approches historique, juridique, sociologique, littéraire et artistique et balaye beaucoup d'idées reçues.
    Non, la crise du mariage ne date pas d'aujourd'hui : la Grèce et la Rome antiques pénalisaient les célibataires pour les inciter à convoler. Non, les familles recomposées ne sont pas une invention moderne: les couples de l'Ancien Régime duraient en moyenne une douzaine d'années, brisés par une mort précoce, et le veuf, ou la veuve, refondait une famille. Oui, en 1904, fêtant l'anniversaire du code civil, un député a proposé d'ajouter le mot " amour " aux devoirs mutuels des époux - fidélité, secours, assistance ! Aujourd'hui, l'émancipation des femmes, la libération sexuelle et les avancées scientifiques en matière de procréation ont largement bouleversé les données de cette "civilisation conjugale" mais l'institution a encore de beaux jours devant elle.

  • Qu'est-ce qu'un miroir ? Loin d'être un objet banal, il possède cette faculté inouïe d'être un médiateur essentiel de la sensibilité et de la subjectivité.
    Il dévoile les rapports conflictuels de l'homme à sa propre image, à son double, et y inscrit ses passions, ses peurs et ses fantasmes.

  • Cet ouvrage richement illustré retrace l'histoire de la frivolité à travers les siècles. Il nous guide d'une première vision de la frivolité associée aux femmes et à leur coquetterie à une approche plus contemporaine où le règne du superflu et de l'inutile, du gadget, voire du gaspillage est érigé en mode de vie. Vagabondez avec bonheur dans les méandres de l'inconstance et de la légèreté, de la séduction, mais aussi de l'oisiveté et du divertissement.

  • C'est une protection naturelle, fine et multiple que partage toute l'humanité.
    Aux quatre coins du monde, la place que la société lui accorde évolue depuis la nuit des temps, au fil des croyances, des modes et des traditions. tous croient le connaître, mais il n'a pas fini de révéler ses secrets. tour à tour siège de la protection divine ou symbole de liens magiques, image de force ou emblème de féminité, signe distinctif d'appartenance à un groupe ou attribut d'une individualité glorifiée, après avoir été soumis à d'incroyables traitements, il est devenu aujourd'hui l'objet de soins quotidiens.
    Les scientifiques se penchent sur son origine pour mieux en comprendre la croissance, les cosmétologues s'ingénient à inventer des produits pour en modifier la forme ou la couleur. qui est-ce ?. notre cheveu.

  • Marie-Antoinette est une icône universelle. Dans le même temps, elle reste sans doute la femme la plus vilipendée de l'Histoire. Plus elle fait l'actualité et plus elle apparaît ambiguë. Pour savoir qui était Marie-Antoinette, le plus simple n'est-il pas de demander à ceux qui l'ont connue - adolescente à son arrivée dans le royaume de France, jeune reine à Trianon, mère triomphante puis mère blessée, femme politique controversée, et, enfin, prisonnière humiliée ?
    Evelyne Lever, spécialiste incontestée du personnage, a recherché, sélectionné et agencé les témoignages pour leur faire dire ce qu'ils cachent.

empty