Autocritique

À propos

Sa mort a restitué au communisme toute sa dimension historique. Ce n'est plus seulement l'énorme bureaucratie totalitaire des dernières années. C'est l'aventure humaine la plus importante du XXe siècle. Edgar Morin y est entré en pleine guerre, à vingt ans, avant Stalingrad, puis a connu le doute en 1946, le déchirement en 1947, l'exil intérieur en 1949 puis le rejet en 1951. Sans cesser d'en voir le caractère monstrueux, ce livre témoigne d'une gigantesque tentative pour changer le monde, de l'espérance apocalyptique portée par des militants capables de sacrifier leur vie et leur honneur. Il nous montre comment l'Appareil peut faire du même être un héros ou un monstre, un martyr ou un bourreau. Il donne à voir le destin extraordinaire d'une Croyance qui s'est crue scientifique, et qui fut en fait la grande Religion du Salut terrestre, issue de toutes les aspirations bafouées par nos sociétés et nourrie de tous les idéaux de la culture européenne. Ce livre demeure unique comme compréhension du communisme à partir de l'expérience historique et de l'expérience intérieure.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Ecoles / Courants / Thèmes

  • EAN

    9782020220729

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    254 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    145 g

  • Distributeur

    Mds

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Edgar Morin

Né à Paris en 1921, d'ascendance judéo-espagnole, Edgar Morin est marqué par la montée du nazisme, les procès de Moscou, la marche vers la guerre. À 20 ans, il entre à la fois au Parti communiste et dans la résistance gaulliste. Après la guerre, il s'engage dans les luttes anticoloniales, brise avec le PCF ("Autocritique", 1959) et publie des études d'ethnosociologie appliquée à la France contemporaine. Directeur de recherches au CNRS, hôte de toutes les universités du monde, il est l'auteur d'ouvrages de sociologie ("La Rumeur d'Orléans", 1969) et de philosophie ("La Méthode", 1981-2006). Parmi les derniers parus : "Mon Paris, ma mémoire" (Fayard, 2013), "Journal 1962-2010" (Seuil, 2012), "Dialogue avec François Hollande" (L'Aube, 2012), "La Voie: Pour l'avenir de l'humanité" (Pluriel, 2012), "Au péril des idées", entretiens avec Tariq Ramadan (Presses du Châtelet, 2014).

empty