Poèmes humains ; Espagne, écarte de moi ce calice (édition bilingue français/espagnol ; préface Jorge Semprun)

Traduction FRANCOIS MASPERO  - Langue d'origine : ESPAGNOL

À propos

- Les poèmes qui composent ce recueil ont été écrits, en grande partie, en 1937, pendant les derniers mois de la vie de César Vallejo. Ils ont été publiés, en espagnol, après sa mort.Le poète péruvien, exilé à Paris depuis de nombreuses années, y exprime, dans la fièvre, l'éloignement de la patrie natale, la souffrance physique et le sentiment d'être étranger à la société des hommes. Sa poésie traduit un mélange de mélancolie et de révolte qui jamais n'abandonne pour autant l'espérance. Vallejo garde la volonté acharnée de rejoindre l'humanité - l'adhésion au communisme, qui s'exacerbe à l'époque de la guerre civile espagnole, en est l'une des formes. Sa poésie qui est aussi aspiration à l'infini est une bataille constante pour rendre au verbe une pureté inaccessible. C'est cet aspect révolutionnaire, au sens absolu du terme, qui fait de son oeuvre l'une de plus novatrices du XXe siècle.Traduction et présentation par François Maspero.

- César Vallejo est né le 16 mars 1892 à Santiago de Chuco, un bourg andin du Pérou, et mort à Paris le 15 avril 1938. Son existence est marquée par une grande précarité et un engagement politique militant (il voyage en URSS, s'inscrit au parti communiste espagnol, défend la cause républicaine lors de la guerre d'Espagne). Il est aujourd'hui considéré comme l'un des poètes les plus importants de langue espagnole.



Rayons : Littérature générale > Littérature générale

  • EAN

    9782020986670

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    404 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    17.5 cm

  • Épaisseur

    2.8 cm

  • Poids

    655 g

  • Distributeur

    Mds

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Multilingue   Broché  

empty