Le pays des Celtes ; mémoires de la Gaule

À propos

« Conquise, la Gaule a perdu la parole. Sa mémoire était toute entière dans le souvenir inquiet qu'en avaient gardé ceux qui l'avaient soumise. Rome a fait oublier la Gaule. Puis on a cru la reconnaître dans les "Sauvages" de l'Amérique, ou bien reflétant, à distance, notre image : celle de "nos ancêtres les Gaulois".
Les découvreurs qui ont exhumé ses vestiges à partir de la fin du XIXe siècle, ont été surpris de la voir livrer des créations subtiles et magnifiques, que l'on croyait trop belles pour elle. Il a fallu attendre les surréalistes, comme André Breton, pour que l'on prenne la mesure de la force d'expressivité et de l'originalité de l'art gaulois. Nous y reconnaissons maintenant la marque d'une pensée et d'un savoir, voisin de celui de la science grecque ».
L.O.

Retraçant les réinventions successives dont les « Gaulois » ont fait l'objet depuis l'époque de César, Laurent Olivier remonte le fil du temps pour s'approcher au plus près d'un monde disparu, celui des Celtes.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Antiquité (jusqu'en 476) > Autres civilisations

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire du monde > Histoire de France

  • EAN

    9782021189629

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    336 Pages

  • Longueur

    24.1 cm

  • Largeur

    15.4 cm

  • Épaisseur

    2.5 cm

  • Poids

    432 g

  • Distributeur

    Mds

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Laurent Olivier

Laurent Olivier, conservateur général au Musée d'archéologie nationale de Saint Germain en Laye, on peut citer Ce qui est arrivé à Wounded Knee (Flammarion, 2021) oùl'archéologue revisite le massacre des Indienset verse des pièces essentielles au dossier quel'on a cru clos, et entre autres œuvres, Le Sombre abime du temps (Seuil, 2008).

empty