À propos

La question des sexualités est aujourd'hui au coeur des réflexions historiennes, sociologiques et politiques. Mais, malgré l'essor et l'ampleur des ouvrages consacré à tel ou tel aspect (prostitution, homosexualité, violences, etc.), il n'existe aucun livre de synthèse rendant accessible tant au milieu académique qu'au grand public les apports de ce vaste et prolixe champ de recherche.
Centré sur la France (métropolitaine et d'outre-mer) du XIXe au XXIe siècle, cet ouvrage souhaite combler ce vide et aborder tous les enjeux de la sexualité et rendre compte des constructions historiques des normes (religieuses, juridiques, médicales), mais aussi de leur remise en cause et leur évolution, des pratiques concrètes que des croyances, savoirs, idéologies et théories autant que des représentations qui les structurent et leur donnent sens. Il est également nourri par les approches de genre qui ont inscrit la sexualité dans la fabrique culturelle et sociale des sociétés. L'ouvrage met également en lumière et interroge les dominations et les discriminations entre les hommes et les femmes et entre les sexualités minoritaires et dominantes.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'histoire


  • Auteur(s)

    Sylvie Chaperon, Emmanuelle Retaillaud-Bajac, Christelle Taraud, Catherine Deschamps

  • Éditeur

    Armand Colin

  • Distributeur

    Hachette

  • Date de parution

    16/10/2024

  • Collection

    Mnemosya

  • EAN

    9782200633370

  • Disponibilité

    À paraître

  • Nombre de pages

    448 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    17 cm

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Sylvie Chaperon

Sylvie Chaperon est historienne, spécialiste d'histoire des femmes, du genre, et de la sexologie.

Emmanuelle Retaillaud-Bajac

Christelle Taraud

Christelle Taraud, historienne, enseignante et chercheuse associée au gtms (laboratoire cnrs/ehess) est l'auteur de La prostitution coloniale, Algérie, Tunisie, Maroc, 1830-1962 (Payot, 2003) et de Mauresques. Femmes orientales dans la photographie coloniale, 1860-1910 (Albin Michel, 2003).

empty