Mon chemin ; entretiens avec Djénane Kareh Tager

À propos

Voici le chemin d'un homme Voici la pensée qui s'est formée au cours de ce cheminement et qui a produit une oeuvre majeure.
Ce parcours fut continu, accompli dans une curiosité jamais assouvie, un questionnement permanent, un lien inséparable entre la vie et l'oeuvre, une lente gestation de la pensée complexe, mais il fut discontinu dans les recommencements et les renaissances qui ont scandé sa vie tous les dix ans.
Ce livre d'entretiens accordés par Edgar Morin à Djénane Kareh Tager montre l'unité d'une oeuvre à travers sa diversité, l'unité d'une vie à travers ses vicissitudes.
Dans Mon chemin, c'est l'homme qui parle, sans dissimuler ses émotions ni ses passions. Il nous dit sa propre expérience de la vie, de l'amour , de la poésie, de la vieillesse, de la mort.

Edgar Morin est né à Paris en 1921, d'une famille de nationalité italienne, d'ascendance judéo-espagnole. Son adolescence est marquée par la montée en puissance du nazisme, les procès staliniens de Moscou, la marche somnanbulique vers la guerre.
A 20 ans, sous l'Occupation, il entre à la fois au parti communiste et dans la résistance gaulliste. Après la guerre, c'est une vie qui se poursuit dans la résistance au stalinisme, à la guerre d'Algérie, à toutes les barbaries.

Djénane Kareh Tager est journaliste.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Ecoles / Courants / Thèmes

  • EAN

    9782213636832

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    361 Pages

  • Longueur

    21.5 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Poids

    504 g

  • Lectorat

    Tout public

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Edgar Morin

Né à Paris en 1921, d'ascendance judéo-espagnole, Edgar Morin est marqué par la montée du nazisme, les procès de Moscou, la marche vers la guerre. À 20 ans, il entre à la fois au Parti communiste et dans la résistance gaulliste. Après la guerre, il s'engage dans les luttes anticoloniales, brise avec le PCF ("Autocritique", 1959) et publie des études d'ethnosociologie appliquée à la France contemporaine. Directeur de recherches au CNRS, hôte de toutes les universités du monde, il est l'auteur d'ouvrages de sociologie ("La Rumeur d'Orléans", 1969) et de philosophie ("La Méthode", 1981-2006). Parmi les derniers parus : "Mon Paris, ma mémoire" (Fayard, 2013), "Journal 1962-2010" (Seuil, 2012), "Dialogue avec François Hollande" (L'Aube, 2012), "La Voie: Pour l'avenir de l'humanité" (Pluriel, 2012), "Au péril des idées", entretiens avec Tariq Ramadan (Presses du Châtelet, 2014).

empty