Savoir ou révélation ; la mythologie entre Freud et Jung

À propos

La rupture entre Freud et Jung est généralement attribuée à leur désaccord concernant l'importance jouée par la sexualité dans les affections psychiques et les productions culturelles. Quelle que soit la pertinence d'une telle interprétation aux enjeux manifestement fondamentaux pour la théorie freudienne, elle est loin de constituer le paradigme essentiel qui a conduit à leur rupture. Jacquy Chemouni montre dans cette étude que l'impossible accord entre le maître de Vienne et l'élève de Zurich réside dans le rôle que chacun alloue à la mythologie. Sans que les protagonistes en aient eu clairement conscience, la conception jungienne de la mythologie vient non seulement subvertir les acquis théoriques de la psychanalyse mais, plus fondamentalement, ébranle la démarche clinique freudienne et devient un outil incontournable dans le travail thérapeutique.
Loin de cantonner le mythe à un objet scientifique, une sorte de lettre morte laissée au compte du mythologue, Jung l'appréhende, initialement grâce à l'apport de la psychanalyse, comme une réalité vivante encore susceptible de marquer les esprits et de façonner la psyché. Jung est soucieux de ne pas « démythologiser » la psyché et ses analyses n'ont pas pour finalité d'abolir les croyances au mythe mais d'en assurer la survivance. Freud, plus rationaliste, pense à l'inverse qu'il faut extraire l'homme des croyances mythiques.
Les travaux sur les pathologies psychotiques menés par les plus brillants élèves de Jung, principalement Johann Jacob Honegger, Jan Nelken et Sabina Spielrein, vont confirmer la conviction du fondateur de la psychologie analytique que la psyché de ses contemporains est nourrie de mythes ancestraux dont ils n'ont jamais eu connaissance de quelque manière que ce soit. Se dessine alors un nouveau paradigme qui rendra la psychanalyse freudienne et la psychologie analytique radicalement étrangères l'une à l'autre.



Sommaire

Introduction Première partie. La mythologie, lieu de rencontre 1. Le mythe : un domaine partagé entre Freud et ses disciples 2. Le travail de pensée : la correspondance 3. L'épistémologie entre science et subjectivité 4. Les enjeux de la relation Deuxième partie. À la conquête du monde de la mythologie 1. La mythologie terra incognita 2. Collaborer avec les mythologues 3, La libido complexe nucléaire de la mythologie ?
4. Métamorphoses de la mythologie et symboles de la libido 5. Travail de déchiffrement 6. Vivre dans l'historicité du mythe Troisième partie. La mythologie, subversion de la clinique 1. Le mythe, outil clinique et thérapeutique 2. Le mythe l'au-delà de la clinique 3. Mythe et pathologie : une alliance originaire 4. Les précurseurs : Johann Jacob Honegger, Jan Nelken et Sabina Spielrein Quatrième partie. Mémoire du mythe ou mythe de la mémoire 1. Vers un inconscient collectif structurant la vie psychique individuelle 2. La mythologie savoir phylogénétique 3. La psychanalyse entre religion et conception du monde 4. Un parcours initiatique dans la mythologie en guise d'autoanalyse Final mythique

Rayons : Sciences humaines & sociales > Psychologie / Psychanalyse > Psychanalyse

  • EAN

    9782251730455

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    264 Pages

  • Longueur

    21.5 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Épaisseur

    1.4 cm

  • Poids

    365 g

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jacquy Chemouni

Jacquy Chemouni est professeur de psychologie clinique et de psychopathologie à l'Université de
Caen et auteur de nombreux ouvrages parmi lesquels : Psychosomatique de l'enfant et de l'adulte
(Nathan université, 2000) ; ainsi que, La conversion de la psyché en soma (In Press, 2012). Spécialiste
de D. W. Winnicott et de S. Freud (directeur de la collection « Freud à la lettre », In Press),
reconnu pour ses recherches en psychosomatique, Jacquy Chemouni apporte ses connaissances
théoriques et cliniques et son esprit critique contemporain à cette réflexion sur Winnicott et la psycho-
somatique.

empty