Les pérégrins

Traduit du POLONAIS par GRAZYNA ERHARD

À propos

En une multitude de textes courts, Les Pérégrins compose un panorama foisonnant du nomadisme moderne. Routards, mères de famille en rupture de ban, conducteur de ferry qui met enfin le cap sur le grand large... tous et toutes sont aux prises avec leur liberté, mais aussi avec la fuite du temps.
Olga Tokarczuk a rassemblé des histoires, des cartes, des images et des situations qui nous questionnent ou nous éclairent sur un monde à la fois connu et absolument mystérieux, mouvant réseau de flux et de correspondances, réel chaotique pourtant non dénué de fils conducteurs. Et elle nous rappelle ce qui motive avant tout nos pérégrinations : aller à la rencontre d'autres pérégrins.Cet éloge de l'itinérance est une profession de foi originale, amusante et merveilleusement écrite. Le Figaro littéraire.Ce roman baroque se lit comme on explore une ruche : en passant d'une alvéole à l'autre.... Le Monde.Un bel ouvrage, à la fois léger et profond. Le Magazine littéraire.Traduit du polonais par Grazyna Erhard.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Olga Tokarczuk

  • Traducteur

    GRAZYNA ERHARD

  • Éditeur

    Le Livre De Poche

  • Distributeur

    Hachette

  • Date de parution

    26/05/2021

  • EAN

    9782253000129

  • Disponibilité

    En réimpression

  • Nombre de pages

    544 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.9 cm

  • Épaisseur

    2.4 cm

  • Poids

    278 g

  • Support principal

    Poche

Olga Tokarczuk

Olga Tokarczuk a reçu le prix Niké (équivalent polonais du Goncourt) pour Les Pérégrins. Née en 1962, elle a étudié la psychologie à l'Université de Varsovie. Romancière la plus célèbre de sa génération, elle est l'auteur polonais contemporain le plus traduit dans le monde. Quatre de ses livres ont déjà été publiés en France : Dieu, le temps, les hommes et les anges ; Maison de jour, maison de nuit (Robert Laffont, 1998 et 2001) ; Récits ultimes et Les Pérégrins (Noir sur Blanc, 2007 et 2010).

empty