Cent ans de Laurelfield

Traduction CAROLINE BOUET  - Langue d'origine : ANGLAIS (ETATS-UNIS)

À propos

1999. Dans les plaines du Midwest, la vaste demeure de Laurelfield est témoin d'événements qui vont bouleverser la vie de ses propriétaires ancestraux, les fantasques Devohr. Zee, l'universitaire marxiste, voit son couple apparemment sans histoires mis en péril par la femme de son demi-frère. Son beau-père Bruce, quant à lui, rassemble des provisions face à l'imminence de l'an 2000. Et puis il y a Violet, l'aïeule, qui se serait suicidée quelque part dans cette grande maison et dont le portrait est toujours accroché dans la salle à manger.
1955. Grâce et son mari violent, George, emménagent à Laurelfield. Rapidement, Grâce remarque des détails étranges qu'elle interprète comme des présages. Sa vie prend peu à peu une nouvelle direction...
1929. Laurelfield est une colonie bohème et hétéroclite d'artistes où se retrouve la fine fleur de l'intelligentsia de l'époque. Entre création artistique et débauche, le petit groupe se divertit sous la surveillance du portrait de Violet Devohr, dont le fantôme hanterait les lieux.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • Auteur(s)

    Rebecca Makkai

  • Traducteur

    CAROLINE BOUET

  • Éditeur

    10/18

  • Date de parution

    21/04/2022

  • Collection

    Litterature Etrangere 10/18

  • EAN

    9782264079336

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    456 Pages

  • Longueur

    18.1 cm

  • Largeur

    11.1 cm

  • Épaisseur

    2.7 cm

  • Poids

    250 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Rebecca Makkai

  • Pays : Etats-unis
  • Langue : Anglais (etats-unis)

Rebecca Makkai vit actuellement à Chicago avec son mari et ses deux filles. Après Chapardeuse (Gallimard, 2012), Les Optimistes est son second roman traduit en français.

empty