L'écologie politique en France

À propos

L'écologie politique se présente comme le cinquième grand discours sur la modernité, après le libéralisme, l'anarchisme, le communisme et le socialisme. En France, il apparaît au début des années 1970 en proposant une nouvelle relation entre le projet émancipateur de l'individualisme et la capacité de la Terre à y répondre. Mais il est parallèlement à la recherche d'un courant politique en mesure de le promouvoir dans l'arène électorale.
Cet ouvrage examine les conditions de la construction de l'écologie politique, en insistant sur le pluralisme de ses sources théoriques - parfois contradictoires -, ses évolutions stratégiques et ses fluctuations électorales. Il confronte les processus internes (constructions partisanes, concurrences entre formations écologistes, régulations militantes, etc.) aux processus politiques externes (règles du jeu politique, offre idéologique). Il procède enfin à une contextualisation de cette histoire au regard de l'amplification des crises écologiques planétaires et de l'apparition de nouvelles contributions théoriques et militantes.



Sommaire

Introduction.
L'utopie ou la mort.
Qu'est-ce que l'écologie politique ?
Retour sur un paradoxe.

I. Une pensée fragmentée.
Prémisses d'une pensée écologiste.
Encadré : L'invention de l'écologie scientifique.
Composer avec des références hétérogènes.
Construire un discours politique.
Encadré : Guattari, Lipietz, Castoriadis, Moscovici, Ellul, Charbonneau, Gorz et Bourg.
Un récit fragile toujours à édifier.
Encadré : Six questions pour cerner l'écologisme.
Conclusion : permanences d'une originalité théorique.

II. Face à l'autre.
La construction compliquée de l'adversaire et de l'ennemi.
Concurrences pour un label : face aux siens.
Encadré : Confusions des labels écologistes aux élections législatives de 1993.
Encadré : Les décroissants.
Encadré : Le Parti animaliste.
Faire face à l'antiécologisme : des Khmers verts aux Khmaires verts.
Conclusion : l'anonyme adversité...

III. Aléas partisans.
Des organisations biodégradables à la fragile unité (1970-1984).
La stratégie de l'autonomie politique (1986-1993).
Encadré : Cadrage juridique du parti Les Verts, Confédération écologiste-Parti écologiste.
L'alignement politique. L'écologie politique pragmatique (1993-2002).
La transmutation chaotique (2003-2012).
Encadré : Europe Écologie (EE) : promouvoir l'approche mouvementiste de l'écologie.
Instabilités stratégiques (2012-2021).
Encadré : Stratégies opportunistes individuelles.
Conclusion : en être ou ne pas en être.

IV. Construire la politique autrement.
Une identité du petit nombre : principe d'équanimité.
Encadré : Une voix, un adhérent, une personne.
Construire ensemble : principe d'iségorie.
Rester ensemble : principe d'isonomie.
Encadré : Dimensions fédérales d'EELV.
Composer avec la politique autrement.
Encadré : La difficile reconnaissance du leadership.
Encadré : La bureaucratie partisane (Les Verts, EELV).
Conclusion : construire des fictions instituantes.

V. Fluctuations électorales.
Variabilités électorales et causes explicatives.
Encadré : Les écologistes face aux modes de scrutin.
Portrait-robot : sociologie des électeurs.
Perspectives européennes de l'écologie politique.
Encadré : Naissances des partis verts en Europe.
Conclusion : le clair-obscur électoral des écologistes.

VI. Perspectives de l'écologie politique.
Construire une politique de l'Anthropocène.
Encadré : Politiques de l'Anthropocène.
Répondre à de nouvelles propositions politiques.
Encadré : La décroissance.
Encadré : La collapsologie.
Encadré : Sciences sociales et environnement.
Répondre aux expérimentations radicales.
Encadré : La violence, oui ou non.

Conclusion : faire face aux conséquences.
Conclusion.
Repères bibliographiques.

Rayons : Vie pratique & Loisirs > Nature & Plein air > Ecologie > Faits de société / Actualité

  • EAN

    9782348035616

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    128 Pages

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    12 cm

  • Épaisseur

    1.1 cm

  • Poids

    148 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Bruno Villalba

Bruno Villalba est professeur de science politique à AgroParisTech et membre du laboratoire Printemps (CNRS UMR 8085). Il dirige le master 2 « Gouvernance de la transition, écologie et sociétés » (Paris-Saclay/AgroParisTech). Il a notamment écrit Les Collapsologues et leurs ennemis (2021) et La Figure du paysan. La ferme, l'Amap et la politique (avec Romuald Botte, 2021). Il publie L'écologie politique en France aux éditions La Découverte en 2022.

empty