Le moindre mal Le moindre mal
Le moindre mal
Le moindre mal

À propos

Isabelle est infirmière au service de chirurgie du Centre hospitalier de Figeac, après des débuts dans des hôpitaux d'Île-de-France. Au plus près du geste médical, François Bégaudeau fait le portrait d'une femme animée par la passion du soin. Affectée par la mutation profonde que connaît l'institution médicale - restructuration, multiplication des actes, compression du personnel -, la solitude d'Isabelle face aux malades s'accroît. Mais son besoin de les soulager reste inébranlable.



Rayons : Sciences & Techniques > Médecine > Professions paramédicales > Infirmier

  • EAN

    9782370210043

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    80 Pages

  • Longueur

    20.5 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    0.8 cm

  • Poids

    108 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

François Bégaudeau

  • Naissance : 27-4-1971
  • Age : 50 ans
  • Pays : France
  • Langue : Francais

François Bégaudeau est né en 1971 à Luçon et passe toute son enfance à Nantes. Le sport tient très tôt une place importante dans sa vie et influencera ses écrits depuis son premier roman, jusqu'à la direction d'ouvrages collectifs (Le Sport par les gestes, La Politique par le sport) en passant par des chroniques écrites pour le quotidien Le Monde depuis l'année 2008. Agrégé de lettres modernes, il poursuit d'abord une carrière d'enseignant, mais livre dès 1995 quelques textes aux Cahiers du cinéma dont il devient un rédacteur à part entière, puis publie en 2003 aux éditions Verticales son premier roman : Jouer juste. Suivent un autre roman : Dans la diagonale (2005) ainsi qu'une « fiction biographique » : Un démocrate, Mick Jagger 1960-1969 qui inaugure une nouvelle collection chez Naïve. En 2006, son troisième roman : Entre les murs, inspiré par son expérience d'enseignant en ZEP, lui vaut de recevoir le Prix France Culture-Télérama. Entre les murs recevra la Palme d'Or du Festival de Cannes 2008, dans une réalisation de Robin Campillo. L'auteur-scénariste obtient aussi le César 2009 de la meilleure adaptation cinématographique.

empty