Révolutions ; quand les peuples font l'histoire

, , , ,

À propos

Les printemps arabes ont montré au monde que l'idéal révolutionnaire, qu'on avait cru enterré sous les décombres du mur de Berlin puis réservé aux manuels d'histoire, n'est pas mort : la révolution semble redevenue le moteur, ou du moins l'un des moteurs, de l'histoire. Or, parmi les acteurs, les témoins et tous les spectateurs de ces révolutions, se fait sentir un « besoin d'histoire ». Mots d'ordre, symboles et icônes : citoyens, militants, hommes politiques et journalistes n'ont de cesse d'en appeler au passé, de 1789 aux révolutions de fleurs ou de velours du début du XXIe siècle. Les révolutions semblent porter en elles le poids de l'histoire.
En 240 pages, l'ouvrage aborde d'une part les révolutions dans le monde selon un fil chronologique et étudie, d'autre part, des objets transversaux dans des pages thématiques qui travaillent sur le temps long (les femmes, les modes de combats, les symboles, les figures de la Liberté guidant le peuple...). S'appuyant sur l'historiographie la plus récente, associant l'analyse d'images et le récit historique, il met en lumière la naissance et la circulation des idées, des symboles, des pratiques et des références révolutionnaires de la Glorieuse Révolution anglaise aux plus récents événements de Tunis ou du Caire.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'histoire

  • EAN

    9782701162751

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    240 Pages

  • Longueur

    26 cm

  • Largeur

    26 cm

  • Épaisseur

    2.7 cm

  • Poids

    1 760 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

empty