La méthode t.6 ; éthique

À propos

le sixième volume de " la méthode " constitue le point d'arrivée de la grande oeuvre d'edgar morin, traduite dans de nombreux pays.
cette oeuvre a fait de la complexité un problème fondamental à élucider; au fil du temps, elle a fait école et suscité un mouvement pour " réformer la pensée ". cet ultime volume, le plus concret et, peut-être, le plus accessible, s'attelle à la crise contemporaine, proprement occidentale, de l'éthique, la soumettant à un examen à la fois anthropologique, historique et philosophique. si le devoir ne peut se déduire d'un savoir, le devoir a besoin d'un savoir.
la conscience morale ne peut se déduire de la conscience intellectuelle, mais elle appelle la pensée et la réflexion. d'où la pertinence du précepte moral de pascal: " travailler à bien penser ". faire son devoir n'est souvent ni simple ni évident, mais incertain et aléatoire: c'est pourquoi l'éthique est complexe. au-delà du moralisme, au-delà du nihilisme, l'auteur, plutôt que de céder à la prétention classique de fonder la morale, cherche à en régénérer les sources dans la vie, dans la société, dans l'individu, l'humain étant à la fois individu, société et espèce.
il traite des problèmes permanents mais sans cesse aggravés de la relation entre éthique et politique, science et éthique.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Ecoles / Courants / Thèmes

  • EAN

    9782757801833

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    1.3 cm

  • Poids

    166 g

  • Distributeur

    Mds

  • Support principal

    Grand format

Edgar Morin

Né à Paris en 1921, d'ascendance judéo-espagnole, Edgar Morin est marqué par la montée du nazisme, les procès de Moscou, la marche vers la guerre. À 20 ans, il entre à la fois au Parti communiste et dans la résistance gaulliste. Après la guerre, il s'engage dans les luttes anticoloniales, brise avec le PCF ("Autocritique", 1959) et publie des études d'ethnosociologie appliquée à la France contemporaine. Directeur de recherches au CNRS, hôte de toutes les universités du monde, il est l'auteur d'ouvrages de sociologie ("La Rumeur d'Orléans", 1969) et de philosophie ("La Méthode", 1981-2006). Parmi les derniers parus : "Mon Paris, ma mémoire" (Fayard, 2013), "Journal 1962-2010" (Seuil, 2012), "Dialogue avec François Hollande" (L'Aube, 2012), "La Voie: Pour l'avenir de l'humanité" (Pluriel, 2012), "Au péril des idées", entretiens avec Tariq Ramadan (Presses du Châtelet, 2014).

empty