Les vivants et la mort

À propos

Rien ne détermine plus profondément une civilisation que la place qu'elle fait à la mort. Les Noirs du Brésil vénèrent et intègrent la mort : les rites consolateurs du Candomblé relient les vivants aux disparus. Notre société capitaliste marchande par contre refoule la mort et nie le statut des défunts. Dès lors la mort resurgit en névrose, en folie, l'homme privé de finitude cesse d'être le sujet actif de son histoire. Car c'est la mort qui permet la naissance, transforme la vie en histoire consciente, c'est la mort qui instaure la liberté. Libérer la mort et la réintégrer au devenir social, cette revendication grandit, et fera plus que toute autre changer notre vie.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Ethnologie > Ethnologie généralités > Ecoles / Courants / Thèmes

  • EAN

    9782757809419

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    312 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    1.7 cm

  • Poids

    194 g

  • Lectorat

    Public motivé

  • Distributeur

    Mds

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Jean Ziegler

Rapporteur spécial des Nations Unies pour le droit à l'alimentation, Jean Ziegler est aujourd'hui vice-président du comité consultatif du Conseil des droits de l'homme de l'ONU. L'essentiel de son oeuvre dénonce les mécanismes d'assujettissement des peuples du monde. La plupart de ses essais sont disponibles en Points.

empty