l'air libre l'air libre
l'air libre
l'air libre

À propos

Dans sa première publication en 1993, Albane Gellé écrivait qu'un homme lui avait " arraché la langue ".
Depuis, elle cherche, poète, à se donner une langue neuve, sa langue. " Je me tais ", répète-t-elle (dix fois dans L'Air libre), en précisant, à chaque fois, pourquoi : parce que quand j'étais petite un homme à côté de moi parlait parlait il me donnait envie de vomir ; parce que tout près ça parle bien je ne vois pas ce que je pourrais ajouter ; parce que quelqu'un parle fort il n'y a plus de place ; par hasard ; par habitude ; et croyez-moi c'est mieux comme ça ; parce que je suis fatiguée ; par provocation (pas souvent) ; comme ça pour rien ; et alors.
Jusqu'à la dernière page, porte qui claque sur un " Je ne me tais pas ". Prise de parole (poème) intransitive. On quitte ce livre un peu comme on sort de Parle avec elle, le dernier film d'Almodovar : avec une sorte d'anxiété éblouie, de contrariété désirante qui ramène à la surface. Mène à l'air libre, quasi malgré soi.

Rayons : Littérature générale > Poésie

  • EAN

    9782840311270

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Poids

    130 g

  • Distributeur

    A Propos

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Albane Gellé

Albane Gellé, poète, est née à Guérande en 1971, près des marais salants et leurs paysages blancs mais un peu gris, comme la robe de la jument Antilope. Elle a publié depuis 20 ans plus de 20 recueils dans différentes maisons : Cheyne, le Dé bleu, La Dragonne. Plusieurs de ses recueils sont consacré au monde animal et aux chevaux : Je, cheval, éd. Jacques Brémond, 2007 ; Chevaux de guerre, éd. Esperluète, 2017, Cher animal, éd. La Rumeur libre, juin 2020 . elle vit autour de ses deux passions : cheval et poésie. Côté cheval, elle accueille petits et grands à Chênehutte (49) pour des moments équestres. Côté poésie, elle a publié une vingtaine de livres, et se déplace un peu partout pour les accompagner. Elle aime aussi beaucoup partager ses auteurs préférés, en accrochant leurs poèmes sur des chemins en forêt, en les partageant sur son blog, en emportant leurs recueils partout où elle va pour faire vibrer la poésie.

empty