Le témoin, le sociologue et l'historien ; quand des policiers se mettent à table

Le témoin, le sociologue et l'historien ; quand des policiers se mettent à table

,

À propos

De 1990 à 2005, une centaine de " récits de vie " ont été recueillis auprès de policiers de générations, de corps et de carrières bien différents. Conservés par la Bibliothèque nationale de France, ces témoignages inédits rassemblent, dans cet ouvrage, historiens et sociologues autour de la question des " archives orales" et de leur utilisation scientifique souvent contestée, toujours délicate. Du récit des rafles antisémites sous l'Occupation à celui du travail des commissaires sous la Ve République, les analyses présentées ici s'interrogent sur les usages et les limites des " confessions " de ces experts de l'interrogatoire que sont les policiers. Confrontés à ceux d'autres professionnels (agents des services spéciaux, journalistes, cheminots, responsables économiques) ou d'acteurs des périodes les plus troublées (la Résistance, la déportation), ces témoignages entraînent le lecteur au coeur de l'histoire du XXe siècle sous des angles variés, en France comme à l'étranger. Apportant un certain nombre de réponses à leurs conditions d'utilisation, ce livre démontre l'intérêt des récits de vie et celui de leur croisement avec d'autres sources.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'histoire

  • EAN

    9782847364484

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    400 Pages

  • Longueur

    23 cm

  • Largeur

    14.5 cm

  • Épaisseur

    3.2 cm

  • Poids

    712 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jean-Marc Berlière

Professeur d'histoire émérite, spécialiste des questions de police aux XIXe et XXe siècles, Jean-Marc Berlière a publié une Histoire des polices en France, de l'Ancien Régime à nos jours, ainsi que, chez Perrin, Policiers français sous l'Occupation et La Naissance de la police moderne.

René Lévy

René Lévy est né à Paris en 1970. Études talmudiques à Strasbourg puis Paris. Parallèlement, études supérieures de philosophie. En 1995, maîtrise sur Descartes. En 2006, thèse de philosophie sur Maïmonide. Directeur scientifique de la collection « Les Dix paroles » depuis la disparition de Charles Mopsik. Dirige aujourd'hui l'Institut d'études lévinassiennes (fondé en 2000 à Jérusalem par Benny Lévy, Alain Finkielkraut et Bernard-Henri Lévy). Professeur de philosophie depuis 1995.

empty