Un peu d'histoire

Facile de trouver la librairie Lucioles : elle est située sur la place du Palais, en face de l’un des plus beaux monuments de la Gaule romaine, riche d’un patrimoine archéologique des plus importants.

De l’ensemble architectural du forum qui occupait plus de deux hectares et représentait, à l’instar de ses modèles romains et italiens, le centre névralgique de la ville antique, le cœur politique, civique, religieux, administratif et judiciaire, commercial et économique, seulement deux édifices ont échappé à la destruction : les arcades orientales du forum et le temple d’Auguste et de Livie.

La construction du temple, dédié à l’origine au culte de Rome et d’Auguste et de sa femme Livie, dut commencer dans les deux dernières décennies du 1er siècle avant J-C. A la manière des temples romains, celui-ci est construit sur un podium. La cella, à l’intérieur, a été reconstruite au XIXe siècle, à l’occasion des travaux de restauration suscités par Prosper Mérimée.

Pour en savoir plus, lisez Vienne, un site en majesté éditions Le Dauphiné, 7.90€ - ou visitez le site du musée de St Romain en Gal !

Histoire de la Librairie Lucioles

Petite chronologie succinte pour tout savoir sur votre librairie préférée..

2011.
La librairie Lucioles et son équipe de huit personnes proposent quelques 35000 ouvrages, littérature française et étrangère, jeunesse, sciences humaines, beaux-livres, pratique et beaux-arts, policier, science-fiction, bandes dessinées et mangas... sans oublier le scolaire.
La librairie Lucioles est ainsi devenue un acteur incontournable de la vie culturelle régionale et une structure renommée dans le paysage des librairies indépendantes
françaises, privilégiant une politique d’auteurs et de fonds ainsi qu’un programme d’animations riche et varié (rencontre d’auteurs, d’éditeurs, illustrateurs jeunesse ou
BD… De Russel Banks et Paul Auster à Jean Rouaud en passant par Philippe Claudel et Dominique Fernandez, d'André Brink et Nancy Huston à Richard Ford et Colum McCann : impossible d’en faire le compte !) et une participation active à de nombreuses manifestations littéraires (Fête du Livre de Bron, Lettres sur cour, Sang d’Encre, festival America).
C’est également l’année où Michel Bazin passe la main.
Dès juillet, la relève est assurée par Renaud Junillon - bras droit de Michel Bazin depuis plusieurs années - et Alain Bélier - fidèle parmi les fidèles lecteurs - qui, à leur tour, se lancent dans l'aventure.
Ce qui les unit, c’est bien sûr un goût immodéré pour la lecture, une envie de partager et de faire découvrir à un plus large public des livres « compagnons de route » et un désir de s’inscrire dans une continuité, celle de la libraire indépendante, lieu d'échanges et de découvertes.

2006.
C’est le dernier agrandissement en date ! La surface de vente atteint les 200m2, la vitrine est quasiment doublée !
Les trente bougies sont soufflées en compagnie de plus d'une trentaine d'écrivains, éditeurs, dessinateurs, photographes. A cette occasion, Charles Juliet remet à Michel Bazin la médaille de Chevalier des Arts et Lettres.

2001.
Nouvel agrandissement pour fêter les vingt-cinq ans de Lucioles avec la création d’un véritable lieu de rencontres de 50 m2, dénommé l'espace Jérôme Lindon, exclusivement consacré aux animations, rencontres et expositions.

1986-1991.
Plusieurs déménagements plus tard, la librairie se trouve un nouvel espace de 150m2, situé sur l’une des plus belles places de la ville, la « place du palais » qui abrite le célèbre Temple d’Auguste et de Livie édifié au 1er siècle avant J.C (et restauré au 19ème sous l’impulsion de Prosper Mérimée !), lieu touristique incontournable. Deux ans plus tard, la librairie s’informatise !
La librairie crée le prix Lucioles, de manière à porter à un public plus large un livre, un auteur (mus par la même exigence et la même curiosité, le prix des Lecteurs, le prix Junior, le prix Lycéens et le prix BD se mettront en place au fil des ans). Au fil des années, ont été couronnés, entre autres, Cormac McCarthy, Russell Banks, Henry Bauchau, Nancy Huston, Richard Millet, Louis de Bernière, Hella Haasse, Philippe Claudel, Yves Bichet, Ron Butlin ou Stewart O'Nan.

1976.
Deux enseignants, Michel Bazin et Norbert Parazon, cherchant à œuvrer pour le développement de la culture et le goût de la lecture, décident de créer une librairie.
Dès l’origine, il s’agit de s’affranchir de la grande ville de Lyon et de créer un lieu de rencontre et d’échanges, un lieu militant où les titres proposés abordent la non-violence ou le féminisme par exemple. La jeunesse a d’emblée une place importante, l’idée étant de promouvoir des approches pédagogiques et éducatrices novatrices (on y trouve des éditeurs comme l’Ecole des Loisirs ou les éditions des Femmes).
Après d’innombrables « brain storming », un nom est enfin trouvé. La librairie portera le nom d’un insecte emblématique de cette volonté de mettre en avant ce que les livres peuvent avoir d’éclairant et de lumineux.
La librairie Lucioles était née. Elle mesure 30m2.

empty